Accueil Tesla Tesla était au courant des plans de Dyson depuis deux ans

Tesla était au courant des plans de Dyson depuis deux ans

3202
20
PARTAGER
Tesla Model 3

Si beaucoup ont été surpris d’apprendre que Dyson développait une voiture dans le plus grand secret, Tesla n’en faisait pas partie puisque ce dernier en avait connaissance depuis 2015.

C’est en effet l’embauche de Pierre Pellerey, ingénieur chez Dyson qui déclencha l’affaire. En mars 2015, l’ingénieur français accepta une offre d’embauche de Tesla sans prévenir Dyson. L’embauche chez Tesla était en effet conditionnée à l’obtention d’un visa travail aux États-Unis.

La demande de visa était toujours en cours lorsque notre ingénieur fut amené à participer à une réunion secrète lors de laquelle il apprit avoir été sélectionné pour travailler sur une voiture électrique connue sous le nom de « Project E ».

L’ingénieur français se trouva alors dans une situation délicate. Il allait travailler sur un projet de véhicule électrique alors qu’il avait déjà reçu une offre de Tesla. En dévoilant la proposition d’embauche chez le constructeur californien, l’ingénieur eut peur de compromettre son futur chez Dyson.

En juin, Tesla lui offrit alors un poste en Europe et Pellerey démissionna de Dyson. La réponse de Dyson ne se fit pas attendre. Les avocats de l’entreprise britannique lui annoncèrent dans une lettre qu’il ne pourrait pas travailler pour Tesla avant douze mois parce que son nouvel employeur travaillait sur un projet concurrent de Dyson.

L’ingénieur envoya la lettre à Yusuf Mohamed, conseiller juridique de Tesla, qui la demandait afin d’en évaluer les coûts en cas de bataille devant les tribunaux. Bien que le conseiller juridique en ait conservé la confidentialité, le juge déclara lors d’un jugement en octobre 2015 « qu’il ne fallait pas une grande imagination pour arriver à la conclusion que Dyson ne se donnerait pas tant de peine si les informations détenues par l’ingénieur français ne concernaient que les aspirateurs et les sèche-cheveux ».

Si Pierre Pellerey ne rejoignit finalement Tesla qu’en juin 2016, le constructeur californien apprit dès la mi-2015 que Dyson travaillait sur une voiture électrique. Il faudra attendre deux ans de plus avant que Dyson ne révèle publiquement son projet, même si le gouvernement britannique avait vendu la mèche dès 2016.

 

Source : Bloomberg

Source photo : Tesla

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Tesla était au courant des plans de Dyson depuis deux ans"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kaiser Sauzée
Invité

Mrs les constructeurs français, vous attendez quoi pour le débaucher ?

Roadrunner
Invité

Heureusement que Pierre Pellerey a été viré de chez Renault en 2012 pour aller chez Dyson, sinon Tesla serait au courant de l’avance technologique dans l’électrique du numéro 1 mondial Renault/Nissan.

Mpj
Invité

Faux !

Renault voulait conserver l’ingénieur qui venait d’obtenir son doctorat en travaillant sur la Zoe mais n’a pu le faire faute de budget. Le nouveau gouvernement venait de serrer le robinet à finance.

Attention donc à ne pas raconter n’importe quoi !

Roadrunner
Invité

Un « gus » de la génération « geek » qui va raconter sa vie de « balance » ou de « personne pas fiable » sur internet … Qui en veut ( quel dirigeant d’entreprise ) ? …. Toyota, Daimler , Airbus, Siemens, ….. aucun.
Avec son nom cité dans la presse et sur internet comme quelqu’un de trop bavard ….. sa place est figurant dans une série de reality show .

Si Renault a besoin d’un ingénieur, son salaire n’a aucune importance, pas plus que le salaire de Carlos Ghosn n’a d’importance pour les actionnaires ….

Mpj
Invité
Qui êtes vous pour vous permettre de juger de la sorte ? Tout d’abord je tiens à vous préciser que je ne suis pas la personne concernée. On peut être bien informé sur une affaire sans pour autant être impliqué. Si vous avez bien lu l’article vous constaterez qu’en fait de « balance » comme vous l’affirmez de façon péremptoire il n’est fait état que d’une déduction faite par un juge. D’autre part, il est également précisé que la confidentialité demandée par Dyson a été respectée. Tout ceci n’est qu’une tempête dans un verre d’eau agité dans des « gus » de votre espèce… Lire la suite >>
Jdg
Invité

Dyson veut faire une voiture ? La preuve que n’importe qui peut le faire

SGL
Invité

Oui dans la VE… Tout bon génie de l’ingénierie.
Tesla par exemple.

AXSPORT
Invité

Ça parlait « écologie » des véhicules électriques hier soir dans Cash Investigation.
Une catastrophe pour l’environnement………

SGL
Invité

Enfin, faut pas tout mélanger !
Entre l’extraction délirante des minéraux des multinationales peu scrupuleux.
A contrario les Sables bitumineux de l’Alberta et le pétrole et gaz de schistes est une bénédiction pour l’environnement !?
…et donc les véhicules thermiques seront donc une bénédiction pour l’environnement ?

SGL
Invité

Dans ce cas, l’essor des smartphones a créé (déjà) un holocauste écologique.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/10/01/le-sulfureux-parcours-du-telephone-portable-des-mines-aux-filieres-clandestines-de-dechets_5006655_3244.html
Ça, c’est déjà le cas !
Et cela pourrait le devenir avec l’essor des VE si l’on ne prend pas garde, mais ce n’est pas encore vraiment le cas…
Alors le raccourci : véhicules électriques = catastrophe pour l’environnement, oui et non… suivant de la façon plus ou moins vertueuse des industries sur l’extraction des terres rares… et le respect des hommes (sur place).

AXSPORT
Invité

Et la marmotte……….

SGL
Invité

Soyons lucide @AXSPORT !
Ce n’est pas en interdisant les véhicules électriques que l’on va arrêter l’extraction des terres rares dans des conditions écologique désastreuse. (malheureusement)
La catastrophe pour l’environnement est bien l’avidité des hommes de certaine multinational.
L’extraction et l’exploitation du pétrole des sables bitumineux de l’Alberta polluent du puits à la roue (du truck américain 😉 )… Difficile de faire pire…
Rien n’est parfait dans ce bas monde, mais il y a des solutions pour un moindre mal et les VE ont de la marge avant d’atteindre le bilant total du WTW des VT !

Francois
Invité

« l’extraction des terres rares dans des conditions écologique désastreuse » pour quelques bobos acheteurs de Tesla et d’Apple n’est pas seulement un désastre écologique, c’est aussi, et avant tout, un désastre humain. À l’article ci-dessous, j’ajoute la guerre civile dans l’est de la RDC, et son lot d’horreurs quotidiennes (viol comme arme de guerre, massacres, déplacements de populations, etc…), pour l’appropriation de ces minerais si rares.

Au moins le Canadien qui bosse dans l’Alberta ne se fait pas trucider, son gosse n’est pas réduit en esclavage et sa femme ne finit pas violée par tout un régiment de barbares.
https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2016/09/electric-cars-running-on-child-labour/

SGL
Invité

Oui ou la peste contre le choléra !
Parce que du sable bitumineux en RDC arrangerait les choses !?
Encore une fois, c’est un problème des méthodes des hommes !

AXSPORT
Invité

Je n’ai jamais dit d’interdire les VE !!
Mais arrêtons de nous voiler la face avec cette plaisanterie…..
Laissons aux gens le choix (essence, mazout, électrique, vélo, GPL, GNC, etc, etc) et dans tous les cas nous MASSACRONS cette planète.

Même Hulot revient sur Terre d’ailleurs……..

🙁

Esp2
Invité

« The Cyclonique Car « !! Je suis impatient de lever le capot !! 😉

Roswell
Invité

Diysons que sous le capot , Il y a un vortex qui n’aspire dans un trou noir.

wpDiscuz