Accueil Constructeurs Koenigsegg bat à nouveau le 0-400-0 km/h

Koenigsegg bat à nouveau le 0-400-0 km/h

742
11
PARTAGER

Au début du mois d’octobre dernier, Koenigsegg battait le record du 0 à 400 à 0 km/h. Le constructeur vient d’améliorer son propre record.

36,44 secondes : telle était le record établi début octobre par Koenigsegg pour s’acquitter de l’exercice 0-400-0 km/h. Avec un tel temps, le constructeur battait largement celui de Bugatti réalisé par un certain Juan-Pablo Montoya, en 41,96 secondes, au volant de la dernière Chiron.

La Bugatti Chiron doublement humiliée

A nouveau grâce à l’Agera RS, Koenigsegg place la barre encore plus haut avec une marque portée à 33,29 secondes. Autant dire que la Bugatti Chiron est tout simplement oubliée. La nouvelle Regera de Koenigsegg pourrait même faire mieux, paraît-il. Bugatti est peut-être en train de commencer à regretter d’avoir porté la course aux records sur cet exercice.

Soulignons que ce nouveau record a été accompli en parallèle de celui de vitesse porté à 444 km/h par Koenigsegg.

Source et photo : Koenigsegg

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Koenigsegg bat à nouveau le 0-400-0 km/h"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Panda des Neiges
Invité
Cela me rappelle les records sur le Nurburgring entre la Porsche et la GT-R, techniquement, la Radical était plus rapide, mais personne ne mentionnait cette voiture, parce qu’elle n’était pas une concurrente. Depuis 2010, Koenigsegg établit des records d’ultra performance, de vitesse, de DA, etc… Ici, Niklas Lilja (le pilote) est en combi/casque de course. Mais ce n’est pas la première fois que je vois une vidéo d’un pilote en combinaison établir un record de performance (cf Radical). Au contraire, dans la Chiron, Montoya établit le record en chemise, décontracté, comme un conducteur normal. Une autre Chiron le suit pour… Lire la suite >>
Membre

Oui, les 2 voitures ne jouent pas vraiment dans la meme categorie, la Chiron est selon moi plutot une mega-GT alors que la Koeenienigninseegeeeseg est une mega-car.
Dans les 2 cas, la performance est impressionante.

Scal
Invité

Pour passer de 0 à 0, le mieux c’est de rester sur place.

PEMS
Invité

il y aurait quand même 600 kg en défaveur de la Chiron (1900 kg vs 1300), en terme d’énergie à déplacer en supplément c’est colossal!

Lee O Neil
Invité

Sur un exercice d’accélération/freinage en ligne droite, c’est le rapport poids/puissance qui va être primordial. La masse absolue n’est pas forcement un problème.
C’est autre chose évidemment quand ça tournicote.
Maintenant, personne n’a forcé Bugatti a faire une enclume si ce n’est à permettre aux heureux propriétaires de dire « j’ai un plus gros moteur que toi » à leurs copains entre 2 coups de golf 🙂

Thibaut Emme
Admin

Même en ligne droite, la masse est importante. Au freinage, le transfert va être important vers l’avant, et les disques vont être sollicités. C’est pour cela que l’on voit fleurir les aérofreins.
A l’accélération, le transfert va jouer aussi. Les suspensions vont devoir suivre.
Par contre la masse permet d’avoir plus de poids et donc de mieux tranmettre le couple à la route.

Donc, c’est bon et mauvais 🙂
Reste que oui, en courbe…light is right à coup sûr.

Lee O Neil
Invité

Bien sûr mais dans cet exercice très spécifique du 0-400km/h-0, il n’y a pas de multiples accélérations et de multiples freinages : c’est pied au plancher pour l’accélérateur puis pour le frein. Il n’y a donc que 2 transferts de masse. Mais ils sont costauds !
Alors certes, c’est mieux avec un véhicule plus léger et Koenigsegg le démontre au détriment de Bugatti.
L’Agera RS a un rapport poids/puissance plus petit que la Bugatti Chiron.

Jdg
Invité

Bugatti Battu à son propre piège lol

Invité

*à son propre jeu

labradaauto
Invité

bizarre, personne ne parle de la météo. Même en ligne droite, la température, le, les vent(s), températures influent sur la performance.
A ce jeu du 0 400 0, il va y a voir des prétendants , même chez les artisans, en dérivé des pures autos de courses.
Pour le plaisir de la conduite, le pilote doit dominer la machine. Là comme on part, la machine, les éléments prend, prennent le pas. Moi ne n’aime pas ça.

ART
Invité

Très bien résumé comme toujours labradaauto !

wpDiscuz