Accueil Général WRX – Portugal 2017 : Ekström double la mise

WRX – Portugal 2017 : Ekström double la mise

174
0
PARTAGER

La deuxième manche du championnat du monde FIA de World Rallycross (WRX) se déroule sur le circuit de Montalegre au Portugal. Devant 18 000 spectateurs (le plein a été fait) les nouvelles voitures ont progressé et fait le show.

Q1, Q2 : la grosse absence de Bakkerud

La piste de Montalegre développe près de 1 km. Très rapide, elle oblige les coureurs à grimper littéralement sur les immenses vibreurs pour aller vite. Il faut alors trouver le bon compromis au niveau des suspensions pour signer de bon temps.

En qualification #1, c’est Bakkerud qui signe le meilleur temps avec 2 minutes 38 secondes 891. Il devance Kristoffersson de plus de 5 dixièmes. Mais, il apparaît que le pilote de la Ford Focus a oublié de passer par le tour joker. Par conséquent il prend 30 secondes de pénalité et se retrouve 21ème avec plus de 25 points de perdus dans l’histoire. Il n’a plus droit à l’erreur. Devant, Kristoffersson est donc 1er, devant Solberg, Loeb, Baumanis et Ekström. Les frères Hansen sont 7 et 9ème, Jean-Baptiste Dubourg est 15ème de cette première qualification.

Dans la seconde qualif, Kristoffersson remet le couvert devant son coéquipier Solberg. Ils devancent Eriksson, Timerzyanov et Loeb. Timmy Hansen ne fait que le 13ème temps tandis que son jeune frère est 7ème. Dubourg est à la peine à la 16ème position.

Q3, Q4 : Bakkerud se rattrape, Solberg intouchable

En Q3, dimanche matin, Hansen inverse un peu la vapeur en gagnant sa série et faisant 4ème. Le meilleur temps c’est Solberg visiblement très à l’aise ici. Le champion en titre Ekström est second devant Nitiss. Dubourg n’est que 15ème et va avoir du mal à se qualifier pour les demi, Loeb a un gros coup de moins bien en 19ème position. Il faut dire qu’il partait avec des pneus usés. On fait dans la gestion du côté du nonuple champion du monde WRC. Pour rappel, le nombre de pneus est limité au cours du weekend. Il a même été pris dans un accrochage avec Eriksson parti en tête à queue. Il grille un joker pour la qualification.

Bakkerud s’est lui aussi rattrapé en 6ème position. Tout se jouera en Q4 pour beaucoup. Grosse surprise une nouvelle fois avec Kristoffersson qui oublie lui aussi le joker. Décidément les pilotes sont tête en l’air au Portugal et leur spotteurs aussi. Les pilotes sont aidés par un membre de l’équipe posté sur un point haut et qui indique un peu la situation de la course. Il sert aussi de tacticien pour déclencher le passage par le tour joker. Quand il ne l’oublie pas !

Q4, dernière chance pour accéder aux demi-finales. Seuls les 12 premiers au cumulé des 4 qualifications iront en demi. Solberg est assuré de passer, de même que Kristoffersson ou Ekström. Les trois Peugeot-Hansen sont dans le « ventre mou » du classement. Dubourg est hors qualif, avec 13 points de retard sur la 12ème place. Autant dire que c’est cuit pour lui.

Bakkerud place la Focus tout en haut du classement devant la Polo de Solberg et la 208 de Loeb. Ken Block s’invite dans le Top 5 et assure sa qualif. Nitiss qui s’est bien comporté sur les 4 qualifications passe aussi. Kristoffersson ne force pas son talent (ni sa voiture) pour se qualifier. Il se contente de la 12ème place alors qu’il était quasiment seul dans sa manche. Dubourg ne fait pas mieux que 16ème avec sa Peugeot 208 ancienne génération (ex-Peugeot-Hansen) et ne se qualifie pas.

Les grilles des demi-finales sont : 1-Solberg, 2-Kristoffersson, 3-Nitiss, 4-Kevin Hansen, 5-Timerzyanov, 6-Block pour la première demi-finale et 1-Ekström, 2-Loeb, 3-Baumanis, 4-Timmy Hansen, 5-Bakkerud, 6-Heikkinen qui s’est qualifié grâce à une Q4 superbe.

Demi-finale #1

Les deux Polo sont sur la première ligne. La grosse surprise c’est la monte de pneus qui semblent montrer des pneus pluie. La terre a été mouillée pour éviter la poussière mais c’est étrange. Solberg ne prend pas le joker contrairement à Kristoffersson. Kevin Hansen joue crânement sa chance et force un peu la porte du patron. En vain. Solberg reste devant puis se détache. Hansen a une ancienne voiture on le rappelle. Kristoffersson revient fort et n’est qu’à 3,5 secondes de Solberg. Nitiss, Block et Timerzyanov sont détachés.

Kevin Hansen fait le bouchon désormais sur Kristoffersson. Le jeune Suédois doit encore passer par le joker, comme Solberg. L’ancien double champion passe par le joker sur le dernier tour, comme Hansen. Solberg ressort en tête devant Kristoffersson et…Nitiss qui a passé Hansen. Block et Timerzyanov complètent le top6. Les 3 premiers sont qualifiés.

Demi-finale #2

Ekström et Loeb sont en première ligne. Loeb a l’extérieur est bien placé pour prendre le joker d’entrée et se décaler. Le risque étant de se retrouver dans le trafic. Pour Ekström, il semble logique d’attendre le dernier tour pour prendre le joker. Mais cela, c’est si les positions sont conservées par rapport à la ligne de départ. Le feu vert s’allume et Ekström ne se rate pas. Loeb et Hansen prennent le joker contrairement aux 4 autres. Gros souci pour Bakkerud qui a une roue touchée. Abandon. Les Peugeot sont « libérées » par Baumanis qui prend son joker au 2nd passage. Ekström cravache, devant Heikkinen.

Les deux Peugeot peuvent jouer la course d’équipe, sans se gêner et rattraper leur retard. Avant-dernier tour, Heikkinen passe par le joker et les deux Peugeot-Hansen le passent. Le champion en titre, Ekström creuse un peu son avance, à moins que les 208 ne gère les pneumatiques. L’Audi ressort en tête devant les Peugeot. Ils sont qualifiés. Heikkinen est 4ème devant Baumanis et Bakkerud.

Une finale à rebondissement

Solberg devance Ekström sur la première ligne. Deux champions du monde en tête. Kristoffersson et Loeb suivent, enfin Nitiss et Timmy Hansen sont sur la 3ème ligne. C’est un peu une finale de rêve avec que des vainqueurs d’épreuves. Il manque sans doute Bakkerud pour compléter le tableau. Ekström et Loeb sont à l’extérieur et pourraient passer par le joker d’entrée de jeu. Solberg et Kristoffersson le prendront sans doute tout à la fin.

C’est exactement ce qu’il se passe. Loeb s’est un peu raté et doit se mettre dans la poussière de Ekström. les trois Polo de Solberg, Kristoffersson et Nitiss font la course en tête. Mais les deux premiers se gênent un peu. Solberg a un pneu crevé visiblement. Il prend le joker au 3ème tour. La gestion des pneus est importante on vous le rappelle. Ekström est idéalement placé pour l’emporter. Il est 3ème à 1,5 secondes de Kristoffersson mais les deux premiers doivent encore prendre le joker.

Nitiss le prend dans l’avant dernier tour et ressort 5ème. Il n’y a que Solberg derrière lui sur une voiture « malade ». On peut avoir les deux Peugeot sur le podium. Loeb fait le freinage à Ekström. Kristoffersson a réussi a garder la 3ème position devant Hansen. De peu. Au ralenti on voit qu’il n’a pas freiné et c’est passé au chausse-pied.

Ekström l’emporte devant Loeb et Kristoffersson ! Hansen finit juste derrière à la 4ème place, devant Nitiss et Solberg. Alors que tout le monde attendait les Polo, rapides tout le weekend, c’est finalement l’Audi et le champion en titre qui l’emportent.

Au championnat du monde, Ekström fait la bonne opération avec 29 points supplémentaires. Il affiche une deuxième victoire consécutive. Le prochain weekend de WRX se tiendra en Allemagne à Hockenheim, le 5 mai prochain.

Classement provisoire 2017 pilotes :
1 – Ekström 58 points
2 – Kristoffersson 44 points
3 – Solberg 42 points
4 – T. Hansen 33 points
5 – Bakkerud 30 points
6 – Scheider 28 points
7 – Loeb 26 points
– – Nitiss 26 points
9 – K. Hansen 21 points
10 – Heikkinen 19 points

Au championnat du monde des équipes, le team Volkswagen Sweden se porte en tête grâce à une belle homogénéité des coéquipiers.

Classement provisoire 2017 équipes :
1 – PSRX VOLKSWAGEN SWEDEN 86 points
2 – EKS 77 points
3 – TEAM PEUGEOT-HANSEN 59 points
4 – HOONIGAN RACING DIVISION 49 points
5 – MJP RACING TEAM AUSTRIA 35 points
6 – STARD 24 points

Illustration : WRX

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz