Accueil Super Formula Super Formula 2017-1 : Nakajima fait un sans-faute à Suzuka

Super Formula 2017-1 : Nakajima fait un sans-faute à Suzuka

223
0
PARTAGER

La saison 2017 de Super Formula s’ouvre par une victoire de Kazuki Nakajima à Suzuka. Le pilote TOM’S a dominé son sujet d’un bout a l’autre du week-end, et termine devant Naoki Yamamoto et Yuji Kunimoto.

La saison 2017 s’annonce particulièrement relevée. Stoffel Vandoorne a montré la voie la saison dernière et à son tour le champion GP2 sortant, le jeune Français Pierre Gasly, vient compléter son éducation au Japon aux bons soins de Red Bull qui orne pour la première fois une monoplace en terre nippone. Il est accompagné par un groupe de rookies aux dents longues : Felix Rosenqvist, Jann Mardenborough, Nick Cassidy et Kenta Yamashita, qui ont tous fait parler d’eux dans les championnats monoplaces de par le monde l’année dernière. La bande de jeunes aura à coeur de bousculer les spécialistes de la discipline, que ce soient les pilotes WEC que sont Nakajima, Lotterer, Kobayashi et Kunimoto ou les locaux affutés par le Super GT : Yamamoto, Ishiura, Oshima, Tsukakoshi, Nojiri, Izawa, Kogure… Ajoutons pour être complets Narain Karthikeyan et voilà un plateau où le talent est en abondance.

Qualifications

Les essais d’intersaison ayant permis à pas mal de pilotes de se mettre en valeur sans pouvoir dégager de hiérarchie claire, la première séance de qualification démarrait dans le suspense le plus complet. Kazuki Nakajima était impérial et assurait le meilleur temps en Q1 avant de récidiver en Q3, battant par la même occasion le record de la piste. Son second était le champion sortant, Yuji Kunimoto, devant un Naoki Yamamoto très fringant et posant ses marques par rapport à son jeune coéquipier Pierre Gasly. Celui-ci, pour sa première qualification en Super Formula, parvenait en Q3 et assurait un correct huitième temps, un peu en deça toutefois de ses performances de pré-saison. Le grands perdant de ces qualifications étaient Kamui Kobayashi avec sa nouvelle écurie KCMG, victime de problèmes techniques qui avaient gâché ses essais libres.

Course

Le peloton s’envolait sans difficulté avec Nakajima en tête devant Yamamoto qui passait Kunimoto dans les premiers mètres. La plupart des écuries choisissaient alors de faire leur arrêt obligatoire dans les trois premiers tours, certains pilotes comme Kunimoto ne changeant qu’une seule roue ! On peut y voir la preuve de la qualité des gommes Yokohama mais alors le règlement du changement obligatoire est inadapté. Il faudra sans doute se pencher sur le problème.

Toujours est-il que Nakajima et Yamamoto adoptaient une tactique inverse de tout le monde et restaient en piste. Au 23ème tour, Oshima en tête à queue au milieu de la piste déclenchait une sortie du safety car et Nakajima et Yamamoto plongeaient dans la voie des stands et pouvaient repartir sans perdre le commandement. Dès lors la course était pliée, et l’attention des spectateurs se reportait sur la dixième position, enjeu d’une bagarre entre Gasly, Rosenqvist et Mardenborough. Ce dernier craquait et un tête-a-queue anéantissait ses chances à quatre tours de la fin, alors qu’il avait tenu tête toute la course à son bouillant coéquipier Sekiguchi.

 

Soulignons la performance de Kamui Kobayashi, revenu de la dernière place de grille jusqu’à la neuvième position chèrement défendue face à Gasly,  et le meilleur tour en course pour Koudai Tsukakoshi.

C’est donc Kazuki Nakajima qui l’emportait devant Naoki Yamamoto et Yuji Kunimoto complétait le podium.

La F3 japonaise était a Suzuka également pour les quatrième et cinquième manches, remportées par Mitsunori Takaboshi devant le jeune espoir espagnol Alex Palou. Takaboshi a pris la tête du championnat. Félicitations à Ai Miura, qui avec la cinquième position dans la quatrième course signe le meilleur résultat de l’histoire pour une pilote féminine en F3 japonaise, en espérant qu’elle fera encore mieux très bientôt.

La prochaine épreuve du championnat de Super Formula aura lieu a Okayama les 27 et 28 mai.

Crédit photos : Toyota

Classement

Suzuka, 23 avril 2017

Po.No.DriverCar Name / EngineLapsTimeDelayBestTime
137Kazuki NakajimaVANTELIN KOWA TOM’S SF14TOYOTA RI4A351:03’18.440192.63km/h1’40.713
216Naoki YamamotoTEAM MUGEN SF14Honda HR-417E351:03’23.52601/05/861’40.796
31Yuji KunimotoP.MU/CERUMO・INGING SF14TOYOTA RI4A351:03’27.26301/08/231’41.407
42Hiroaki IshiuraP.MU/CERUMO・INGING SF14TOYOTA RI4A351:03’27.84801/09/081’41.408
536Andre LottererVANTELIN KOWA TOM’S SF14TOYOTA RI4A351:03’29.24001/10/001’41.637
610Koudai TsukakoshiREAL SF14Honda HR-417E351:03’29.70601/11/661’40.404
764Daisuke NakajimaTCS NAKAJIMA RACING SF14Honda HR-417E351:03’35.34716.9071’41.203
841Takuya IzawaDOCOMO DANDELION M41Y SF14Honda HR-417E351:03’36.74718.3071’41.587
918Kamui KobayashiKCMG Elyse SF14TOYOTA RI4A351:03’37.39018.9501’41.074
1015Pierre GaslyTEAM MUGEN SF14Honda HR-417E351:03’40.00121.5611’41.873
117Felix RosenqvistSUNOCO TEAM LEMANS SF14TOYOTA RI4A351:03’40.55522.1151’41.594
1219Yuhi SekiguchiITOCHU ENEX TEAM IMPUL SF14TOYOTA RI4A351:03’42.13123.6911’42.265
1365Narain KarthikeyanTCS NAKAJIMA RACING SF14Honda HR-417E351:03’42.64424.2041’42.212
144Kenta YamashitaFUJI×raffinee KONDO SF14TOYOTA RI4A351:03’43.33324.8931’41.963
1550Takashi KogureB-Max Racing team SF14Honda HR-417E351:03’46.83828.3981’42.436
1640Tomoki NojiriDOCOMO DANDELION M40S SF14Honda HR-417E351:03’54.72936.2891’42.074
173Nick CassidyFUJI×raffinee KONDO SF14TOYOTA RI4A341:03’48.8431Lap1’40.509
1820Jann MardenboroughITOCHU ENEX TEAM IMPUL SF14TOYOTA RI4A3156’48.6764Laps1’41.865
Not Classified
8Kazuya OshimaSUNOCO TEAM LEMANS SF14TOYOTA RI4A2135’56.94814Laps1’41.799

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz