Accueil Jeux vidéos Essai jeu vidéo : Baguette, fromage et pistons

Essai jeu vidéo : Baguette, fromage et pistons

278
3
PARTAGER

Dans le domaine des jeux pour smartphones, à côté de superproductions comme Real Racing 3 d’EA coexistent quelques titres plus modestes méritant que l’on s’y attarde. Penchons-nous donc sur Baguette, fromage et pistons, un nouveau venu disponible gratuitement, et qui rend hommage au championnat de France de la montagne et à ses grandes heures.

Les courses de côte sont rarement représentées dans le monde du jeu vidéo, et notamment sur smartphone. Et pourtant, à bien y réfléchir, le format rapide de ce type de compétition est parfaitement adapté à un titre mobile, de celui dont on joue quelques dizaines de minutes lors d’un trajet domicile-travail en RER ou en bus, par exemple…

C’est sans doute la réflexion menée par la société Vision Réelle, basée à Villefranche sur Saône. Spécialisé dans les réalisations visuelles, le studio est fondé par un ancien membre d’Eden Studios ayant œuvré sur Test Drive Unlimited et sa suite, deux jeux bien connus des joueurs PC et consoles. Sans mauvais jeu de mots avec le titre de l’application, autant dire que tout cela sent très bon…

Contenu

Comme son titre le laisse suggérer, Baguette, fromage et pistons se repenche sur les grandes années du championnat de France de la montagne, avec des tracés vallonnés inspirés des routes arpentées par les compétiteurs de l’époque, et une sélection de véhicules réparties en quatre classes, des voitures de route aux Formule 1 en passant par les barquettes et les sport-prototypes. Et où les spectateurs cassaient la graine en respirant un doux mélange d’air et d’essence…

Deux modes de jeu sont disponibles, Championship, dans lequel le joueur devra battre sur chaque tracé et dans chaque classe un temps imposé pour débloquer l’épreuve suivante, et Online race, où il pourra se mesurer aux autres joueurs dans le monde entier. A noter que pour ce dernier mode, les voitures et les circuits se débloquent au fur et à mesure de la progression dans le mode championnat.

Au sujet des huit voitures disponibles, le jeu ne possédant pas de licences officielles des constructeurs, les développeurs ont dû ruser sur le nom des autos : ainsi, la Renault 8 Gordini devient Giordano Air 8, tandis que la Matra MS11/12 de Formule 1 devient Marta MF12… Pour autant, les plastiques étant suffisamment ressemblantes, le joueur n’aura aucun mal à reconnaître les voitures inspiratrices au premier coup d’œil.

Les pistes, quant à elles, sont au nombre de douze, et se déroulent dans des environnements variés. On retrouve bien entendu des routes tortueuses de montagne, mais également des tracés plus ‘horizontaux’ serpentant dans la campagne, ainsi qu’un tracé urbain dans la ville de Lyon.

Douze circuits et huit voitures, le contenu pourra paraître famélique, mais Vision Réelle précise qu’il offrira chaque mois un nouveau tracé et une nouvelle voiture pour prolonger la durée de vie de son bébé.

Sensations de conduite et technique

Concernant la conduite, les deux voitures disponibles pour débuter le jeu permettent de se familiariser avec une maniabilité agréable, avec toutefois un point noir, celui du passage de la marche arrière assez laborieux comme sur beaucoup de jeux mobiles : il faut en effet immobiliser totalement le véhicule avant de pouvoir reculer, ce qui est d’autant plus dommageable sur un titre qui mise sur la vitesse et où le joueur se bat contre le chrono… De même, il manque une indication pour indiquer qu’on roule à contresens. Quoiqu’il en soit, le joueur pourra selon son goût opter pour une conduite analogique ou utilisant l’accéléromètre, cette dernière offrant plus de précision dans les changements de direction.

Bien entendu, plus on progresse dans les différentes classes, plus les voitures deviennent rapides et plus délicates à maîtriser ; ainsi, dans la quatrième et dernière classe, il faudra faire preuve de doigté pour maîtriser les Formule 1 sur les aspérités et bosses qui jalonnent les pistes. La circonspection s’imposera également dans les virages serrés et les épingles, où le survirage et/ou le tête à queue guetteront ceux qui auront eu le pied trop lourd sur la pédale de droite.

Graphiquement, Baguette, fromage et pistons s’en sort honorablement, avec des paysages bien détaillés et variés, et de petits détails qui flattent la rétine, comme la fumée et les flammes sortant des pots d’échappement des véhicules. On notera simplement, comme sur beaucoup de jeux pour smartphone d’ailleurs, que quelques bugs touchent parfois les ombres de la végétation bordant les pistes et que le framerate accuse de temps à autre quelques légères saccades qui ne nuisent cependant pas à la conduite.

Du point de vue sonore en revanche, on aurait apprécié un travail un peu plus poussé sur le son des moteurs, ceux-ci restant toutefois corrects. De même, quelques détails supplémentaires pour nous mettre un peu plus encore dans l’ambiance auraient été les bienvenus (cris de spectateurs, faune, sons de cloche ou de fontaine dans les villages traversés par exemple), mais là on entre vraiment dans le pinaillage… Mention spéciale en revanche pour les deux musiques retenues pour les menus, qui pour le coup cadrent totalement avec l’époque choisie.

Conclusion

Vous l’aurez compris, malgré ses quelques faiblesses, Baguette, fromage et pistons demeure un titre méritant d’être découvert, tant pour son ambiance que pour son côté fun : on se surprend à devenir addict à la chasse au chrono, et à refaire inlassablement les mêmes pistes pour tenter de grappiller le dixième de seconde manquant pour gagner une place dans le classement online. Un grand bravo à Vision Réelle pour ce premier titre qui, on l’espère, sera suivi de plusieurs autres !

Disponible depuis la fin de semaine dernière sur l’AppStore pour le système d’exploitation Ios, le jeu sera également mis à disposition pour les utilisateurs d’Androïd dans le courant de l’année.

Illustrations : Captures d’écran

Test réalisé sur un IPhone 6S

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Essai jeu vidéo : Baguette, fromage et pistons"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lovehornby
Invité

Est-il compatible ipad et manette Bluetooth ?

Samoth
Invité

Il est compatible iPad mais pas encore compatible avec les manettes ! Cela dit, le mode gyroscope est très fin et donne un bon rendu de la direction !

diedir
Invité

sympa comme tout, et pour ceux qui ont un pc un peu couillu (carte graphique)
il y a un petit jeu avec petites voitures et intelligence artificielle à tester ou à acquérir pour le prix d’une mousse en terrasse… tinygom.sdmg-studio.eu
merci pour lui

wpDiscuz