Accueil Tesla Le Model Y sera le fer-de-lance de Tesla

Le Model Y sera le fer-de-lance de Tesla

146
15
PARTAGER

Oubliez la Tesla Model 3 qui n’est que l’arbre que cache la forêt. Le véritable modèle de conquête du constructeur californien sera le Model Y, variante SUV de la Model 3.

Elon Musk a beau répéter que la Tesla Model 3 est la priorité numéro un du constructeur, le futur Model Y est le futur véhicule sur lequel Tesla mise pour atteindre ses objectifs. Le Model Y sera dévoilé au début de l’année prochaine avec une arrivée dans les concessions quelques mois plus tard.

Le futur « petit » SUV partagera ses soubassements avec la Model 3, mais devrait coûter plus cher. Elon Musk a déclaré par le passé que le prix d’achat moyen d’une Model 3 sera 37 000 dollars (34 700 euros). Le prix moyen d’un Model Y sera de 40 000 dollars (37 500 euros).

Ce tarif plus élevé inclura une batterie plus volumineuse pour compenser l’énergie supplémentaire nécessaire pour propulser son physique moins aérodynamique. Alors que la Tesla Model 3 devrait offrir une batterie de moins de 50 kWh, le Tesla Model Y devrait embarquer une batterie de 60 kWh.

À l’instar de son grand frère, le Model X, le futur Model Y aurait des portes Falcon. C’est ce qu’a confirmé Elon Musk dans un tweet aussitôt effacé. Peut-être que le coût de ses portes dissuadera le constructeur de les monter sur le Model Y. Ce dernier devrait aussi profiter des erreurs commises sur le Model X pour offrir un coffre très volumineux. Pour rappel, la troisième banquette n’était pas rabattable sur les premiers Model X.

 

Source : Autocar/Business Insider/Reuters

Source photo : Tesla

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Le Model Y sera le fer-de-lance de Tesla"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
rickyspanish
Invité

Model S, Y, X. Manque plus que la 3 soit dénommée E et ils auront une gamme SEXY. 😉

Val
Invité

Heu… ça c’est drôle ! Vous étiez au courant que c’était le projet de Musk d’arriver au mot SEXY? Et justement, il n’a pas pu car Ford je crois s’est amusé à déposer le « E » pour un modèle, apparement uniquement pour embêter Musk. Il était fou de rage, mais n’a rien pu faire, pour une fois on a dégainé avant lui. Donc ce fut trois barres horizontales soit presque un E un inversé. Et je suppose que comme tout le monde ne savait l’appeler que « 3 », il s’est rendu à l’évidence tout récemment que ce serait définitivement la Modèl « 3 ».

Prazdroj59
Invité

Chez Tesla, c’est un peu toujours le modèle d’après qui va sauver la boutique… Voyons déjà la réalité économique (pour l’utilisateur et l’entreprise) du model 3.

SGL
Invité

N’est-ce pas le cas pour la plupart des marques !?

Prazdroj59
Invité

Les marques installées ont une base de véhicules qui s’équilibre les uns les autres. Peu brûle autant de cash que Tesla actuellement. Est-ce que vivre sur l’électrique est viable à court terme ? Tesla aura-t-il la capacité de tenir ou n’aura-t-il été que l’aiguillon boostant le concept électrique chez les constructeurs « traditionnels » qui reprendront le dessus ?

SGL
Invité

Pour le moment le business model de Tesla marche et ne donne pas des signes d’affaiblissement (bien au contraire).
Ils prennent régulièrement des parts de marché sur les premiums en commençant par le haut.

pcur
Invité

Non pour l’instant il ne marche pas le business model de Tesla car ils ne font que des pertes. Pour les ventes oui ça va plutôt pas mal mais il y a un moment il faut gagner de l’argent.

SGL
Invité

Si ! ils gagnent de l’argent… et ce n’est qu’un début !
http://www.turbo.fr/actualite-automobile/819470-tesla-gagne-argent-deuxieme-histoire/

AlphaSyrius
Invité
@SGL, je reste dubitatif sur la capacite de Tesla a continuer. Ils me font penser a une Start-Up qui n’a pas pu se faire racheter par un grand groupe, et qui essaie tant bien que mal de se developper. Tesla est en train de manger son pain blanc, ils sont encore seuls, et la fiabilite assez limite de leur modeles S et X risque de souffrir quand les tenors vont sortir leurs modeles electriques rechargeables. Pires, la Model 3 va se retrouver face a de vraies concurrentes, Chevy Bolt par exemple, qui sera surrement moins chere car pas besoin d’investir… Lire la suite >>
AlphaSyrius
Invité

Autre facteur : le reseau de distribution embryonnaire.
Non, la seule issue possible, c’est qu’ils se fassent racheter par une marque qui a :
– 1 : un outil industriel disponible
– 2 : un reseau de distribution digne de ce nom
– 3 : qui accepte d’eponger les dettes
Mais a 40 milliards de valorisation, je ne vois pas qui pourrais racheter tant que la bulle n’eclate pas.

SGL
Invité

@AlphaSyrius … oui
Tesla est pratiquement sans concurrent pour le moment, certes, mais quand la concurrence sera là en nombre, ils auront de l’expérience et un œil expert sur la fiabilité des voitures électrique.
Après il y aussi les synergies possibles, bien que pas évidentes à première vue, avec les sociétés sœurs comme SpaceX, SolarCity, Hyperloop, plus l’appui du président Trump.
Beaucoup de paramètres en jeux ! Difficile de faire des prévisions dans ces conditions.

ylgmac
Invité
Difficile aujourd’hui de comparer Tesla à un constructeur établi. Aucun sur cette période est partie d’un outil industriel à zéro avec les coûts de nos jours, qui ne sont pas ceux d’hier. Alors oui le bilan financier est inquiétant pour le lambda mais si l’on sort de ce bilan l’investissement industriel consenti, il en sera autrement. Quand Tesla à fait des bénéfices c’était justement à une période prés Model 3 Quand l’outillage pour la S et X était en place et productif à la cadence voulu. Montrant la rentabilité. Elle n’était pas énorme mais compte tenu des volumes il y… Lire la suite >>
SGL
Invité

Tout à fait @ylgmac +100
Il semblerait que Tesla à une fenêtre de croissance entre 2018 à 2020 au minimum sans réelle concurrence sur le même segment.
L’Ampera-E n’étant pas exactement dans la même catégorie, la Hyundai Ioniq sera déjà trop limitée sur l’autonomie (que 28 kWh), nouvelle Leaf et future Zoe seront en dessous, etc.
Les Allemands nous promettent tous monts et merveilles pour l’après 2020.

SGL
Invité

Théoriquement, comme pour la Stelvio vis-à-vis de la Giulia, il est évident que le dérivé SUV doit pouvoir au moins 3 fois le volume de la berline dont il dérive.
Du coup, juste après concurrencé les berlines Serie3, A4, Classe C, ils vont attaquer les X1/X3, Q3/Q5, GLA/GLC etc.
La pression monte encore ! 🙂

SGL
Invité

Euh… s’il vous plaît, démontrez-moi le contraire, merci d’avance !

wpDiscuz