Accueil Audi Le conseil de surveillance du groupe VW soutient Rupert Stadler

Le conseil de surveillance du groupe VW soutient Rupert Stadler

114
2
PARTAGER
Rupert Stadler

Les dernières révélations de Der Spiegel et d’Ulrich Weiss devant la justice allemande n’y changeront rien. Rupert Stadler garde la confiance du conseil d’administration du groupe Volkswagen et son poste de PDG d’Audi.

Depuis le début du Dieselgate, son nom revient régulièrement dans le dossier, mais rien n’y fait. Rupert Stadler n’est pas fait de chair ou de fibre de carbone, mais de teflon. Malgré les preuves qui s’accumulent, Rupert Stadler, blanchi par l’enquête interne, restera au poste de PDG d’Audi.

Le conseil de surveillance a déclaré que le cabinet d’avocat Gleiss Lutz avait étudié les allégations d’Ulrich Weiss à l’encontre de Rupert Stadler pur conclure que celles-ci n’étaient pas exactes.

Pour rappel, les évidences révélées par Der Spiegel et par l’ex-responsable du développement des moteurs diesels chez Audi contredisent la version officielle du constructeur. Alors que Rupert Stadler calme qu’il a appris l’existence du logiciel fraudeur par la presse, Weiss prétend que le PDG allemand aurait eu connaissance du dispositif dès 2012.

Un porte-parole du comité d’entreprise d’Audi a déclaré à la presse que « Cette calomnie publique blesse non seulement Rupert Stadler personnellement, mais aussi l’entreprise et cela va trop loin selon le comité d’entreprise. » Ce dernier possède la moitié des sièges du conseil de surveillance.
Source : Reuters

Source photo : Audi

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le conseil de surveillance du groupe VW soutient Rupert Stadler"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Anonyme
Invité

Disons que pour le moment, le conseil de surveillance doit encore en être à l’étape du déni dans la courbe du deuil Kübler-Ross :

https://c1.staticflickr.com/1/458/32911135906_a0101be95b_o.jpg

La suite risque d’être terrible pour eux s’ils ne se décident pas à passer les étapes postérieures 😉

Pat
Invité

Rupert Stadler, blanchi par l’enquête interne malgré les preuves qui s’accumulent.

J’aime bien cette phrase qui résume bien l’état d’esprit régnant chez vw et qui a amené Winterkorn expliqué aux américains que finalement vw n’avait pas triché et que tous ça, c’était dû à une mauvaise rédaction des normes US.

wpDiscuz