Accueil Ventes aux enchères Enchères parisiennes 2017: des résultats mitigés

Enchères parisiennes 2017: des résultats mitigés

179
2
PARTAGER
Bonhams
Vente aux enchères Bonhams au Grand Palais

La semaine de Retromobile est aussi celles des enchères. Artcurial, RM Sotheby’s ou encore Bonhams ont assuré le spectacle. Sans record et dans une ambiance moins euphorique que par le passé.
Avec 32 millions d’euros contre plus de 46 millions en 2015 et 59 millions en 2016, les résultats d’Artcurial sont moins sensationnels. D’autant que 73% des lots ont été vendus, contre 80% l’an passé et 89% en 2015. Le souvenir de la vente Baillon, ou la rouille se transformait en or s’estompe. Le record de l’année, 4,3 millions d’€, a été obtenu par le prototype Dino 206. Une somme très éloignée de l’estimation haute, au double de ce montant.
A contrario, la Bugatti 57 Atalante a trouvé preneur à plus de 2 millions d’euros, au-delà des 1,5 millions estimés. Dans le haut de la fourchette, les sportives Alpine et Renault, A110 Berlinette Gr4 ou R5 Turbo, ex Ragnotti, ont dépassés les 300.000€. On notera également les montants élevés, de 32000€ à 53000€, atteints par les trois Citroën 2cv présentes. Les véhicules ayant appartenu à Johnny Hallyday ont fait recette. D’autres ont fait le bonheur d’acheteurs à la recherche d’un bon prix, comme cette jolie Mini Cooper S MkII à 22000€.

Boyd Coddington Cadillac série 62 Johnny Halliday

Bonhams peine à faire décoller sa vacation parisienne, malgré un plateau de choix et un lieu magique, le Grand Palais.  Un paradoxe, quand on sait que la maison d’enchères vient de faire une vente remarquée à Scottsdale, ou une Type E Lightweight à été adjugée près de 7 millions d’euros. 70% des lots ont été vendus au Grand Palais. C’est mieux que l’an dernier – seulement 57%- même si le total des ventes à 12,4 millions d’euros est similaire. L’Aston Ulster a dépassé les 2 millions d’euros. La Bentley S1 Continental 1957 et la 300 SL Papillon de 1956 ont franchi le million. Au chapitre des opportunités, on pouvait repartir avec un très beau coupé Fiat 130 contre un chèque 11500€.

La vente RM Sotheby’s, qui s’est déroulée aux invalides, est peut-être la plus réussie, malgré la 917 invendue. Avec 27,6 millions au total (contre 19 millions l’an passé), Artcurial n’est pas loin. Et avec 78% des véhicules  vendus -80% l’an dernier-, c’est le meilleur résultat de la semaine. Même si un des clous de la vente n’a pas changé de main. Estimé entre 4,6 et 5,5 millions d’euros, les enchères se sont arrêtées à 3,8 pour la Porsche 917/10. L’Alfa Romeo Tipo 33B, a été adjugée 120 000€ de mieux. Pas moins de 25 Porsche étaient proposés aux enchères, un nombre qui peut paraître excessif. Et qui peut expliquer le nombre le manque d’intérêt relatif suscité par plusieurs modèles d’autres marques.

Difficile d’extrapoler des conclusions définitives de ces ventes. Le pourcentage de lots vendus, de 70% à 78%, doit être vu comme correct. Sans plus. Le « marché » semble se chercher. Beaucoup de modèles se négocient au même prix depuis 2 ans (300 SL, 911). Quelques oubliés progressent, mais c’est souvent au plus près de l’estimation basse que s’abat le marteau du commissaire priseur.

Via Artcurial, Bonhams et RM Sotheby’s

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Enchères parisiennes 2017: des résultats mitigés"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
pcur
Invité

Le vent spéculatif s’essoufle

Salva
Invité

Pas de C15 a 25 000€ ?

wpDiscuz