Accueil Actualités Entreprise La pile à combustible est l’énergie du futur pour les dirigeants automobiles...

La pile à combustible est l’énergie du futur pour les dirigeants automobiles ou pas

270
10
PARTAGER

Selon une enquête du cabinet d’études KPMG auprès de 1 000 dirigeants du secteur automobile, 78 % ont déclaré croire que la pile à combustible est le futur alors que 62 % ne croient pas au succès des voitures électriques.

L’une des raisons principales pour laquelle les dirigeants ne croient pas en l’électrique est le manque d’infrastructures dédiées au rechargement des batteries et l’autonomie limitée des véhicules électriques.

Le résultat de cette enquête n’est pas une surprise. Malgré les annonces grandiloquentes concernant les futures gammes de véhicules électriques, les constructeurs n’ont pas abandonné la pile à combustible comme le prouve la création du Conseil de l’Hydrogène la semaine dernière. Pour les constructeurs, la pile à combustible permettrait également de conserver un certain statu quo industriel selon l’enquête.

Enfin, 76 % des répondants ont déclaré que le moteur à combustion interne avait de beaux jours devant lui alors que 53 % pensent que le diesel est condamné à disparaître.

Pour lire l’étude complète en anglais, cliquez ici

 

Source : KPMG

Source photo :

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "La pile à combustible est l’énergie du futur pour les dirigeants automobiles ou pas"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Will
Invité
Hasardeux de tirer des conclusions d’un sondage si réduit, mais je trouve tout de même que ça en dit long sur leur façon de penser, leur absence de projection : -« 62 % ne croient pas au succès des voitures électriques » n’y croient pas ou n’ont pas envie d’y croire ? -« le manque d’infrastructures dédiées » ben forcément il faut un certain temps, les stations services n’ont pas poussées toutes seules à l’époque -« l’autonomie limitée » on atteint 400km non ? Et ça s’améliore. Quid des moteurs thermiques du passé qui faisaient du 12L/100 ? (pour moi c’est surtout la solidité du réseau… Lire la suite >>
Will
Invité

Je suis un boulet, j’ai zappé la dernière phrase avec le lien, hop, je vais voir :p

SGL
Invité

La pile à combustible pourrait, dans un premier temps, plus facilement s’imposer dans la propulsion des trains, notamment pour remplacer les vieilles locomotives diesel.
Maintenant pour la voiture, le réseau de distribution est inexistant et difficile à mettre en place.

ART
Invité

Oui, en phase, c’est une belle arlésienne l’hydrogène, plus de 20ans que les expérimentations ont cours… (un peu comme le wifi dans les trains pour la sncf…)

Arbracam
Invité

Cela m’etonnera toujours la faculte qu’ont certaines personnes a envisager l’impossible plutôt que de mettre en place ce que l’on a deja sous les yeux 🙂
Ne pensez vous pas qu’électrifier tout simplement les voies ferres, ne serai pas plus judicieux que d’inventer une locomotive a hydrogene et mettre en place toutes l’infrastructure qui va avec.
Surtout dans des pays en développement ou les nouvelles technologies sont peu maitrisées et donc potentiellement dangereuse.

SGL
Invité

Euh… @Arbracam, j’ai entendu que des lignes électrifiées ne sont pas rentable pour cause d’entretien trop important, et que des locomotives électriques soit remplacé par des diesels, et cela même en France.
De plus, je crois que les locomotives dite de manœuvre ne sont jamais 100 % électrique, au mieux hybride.
Alstom a présenté le 20 septembre 2016 son train électrique avec pile à hydrogène zéro émission.
http://erh2-bretagne.strikingly.com/blog/une-locomotive-electrique-hydrogene-francaise-avec-alstom
🙂

Arbracam
Invité

bien vu 🙂 , je ne connaissais pas ce train.
Pour l’instant il n’est pas encore en exploitation 😉

wizz
Membre
Une locomotive diesel, l’association est quand même bien, le meilleur surement -hormis le démarrage, sinon sur l’essentiel du trajet, la puissance nécessaire est quasiment constante, et stable sur une longue période (un train ne fait pas yoyo sur des routes vallonnées, pas de virages serrées à alterner avec des courts bouts de lignes droite, etc….). Dès lors, on peut maitriser très bien la combustion du gasoil, et maitriser sa pollution -les horaires et trajets sont déterminés, planifiés. On pourrait utiliser l’huile végétale sans risque pour le moteur. On démarre en gasoil, le temps de chauffer le moteur et l’huile végétale… Lire la suite >>
Arbracam
Invité
l’H2, energie du futur ? peut etre mais dans un bon 1/2 siecle au mieux… L’interet du H2, il y en a 2 principalement : Matiere 1ere abondante, la combustion ne rejete que de l’eau, un plein en 3mins et on repart pour 550km (Toyota Mirai). L’inconvenient du H2 : tres peu energetique, difficile a stocker (plus encore dans les hydrures metaliques), fabrication couteuse, fabrication extrêmement polluante (a l’heure actuelle et pour des décennies encore) et rendement inferieur au VE tout electrique. L’interet de l’H2 peu paraître primordiale aux yeux de certain, mais : Concernant la matiere 1ere, tant le… Lire la suite >>
dANDAN
Invité

Du grand cirque l’automobiliste est le dindon de la farce rouler en électrique une grande supercherie et après on fera quoi des batteries usagées peu d’autonomie et très chère si remplacement ah ah ah

wpDiscuz