Accueil Indycar Bryan Clauson (1989-2016)

Bryan Clauson (1989-2016)

156
3
PARTAGER

Clauson comptait disputer 200 épreuves en 2016. Le vendredi soir, à Belleville, sa sprint car part en tonneau et il s’extrait du véhicule, indemne. Il loue alors la solidité des arceaux. Hélas, le lendemain, alors qu’un concurrent l’envoi dans le décor, une autre voiture le percute sur le flanc. Grièvement blessé, il finit par succomber.

Clauson a les poches trouées, mais il est rapide et c’est un véritable stakhanoviste du volant. En 2005, à 16 ans, il s’offre un premier titre USAC en midget. L’année suivante, il est champion USAC en midget et en sprint car. Chip Ganassi le repère et lui offre un mi-temps en stock-car. Il s’impose à Gateway, en ARCA. Puis, en 2008, il effectue 21 départs en Nationwide, avec la pole à Daytona à la clef. Hélas, à l’aube de la saison 2009, il se retrouve sans budget.
Retour à la case sprint car, avec le titre USAC 2009. Pour 2010, l’USAC et l’Indycar s’associent, avec un baquet en Indy Lights (pour les épreuves sur ovale) pour le champion. Clauson décroche la timbale et on le retrouve donc en Indy Lights en 2011. Chez Sam Schmidt, il termine 3e dans l’Iowa. En parallèle, il obtient un troisième titre consécutif en sprint car. Cette fois, la bourse de l’Indycar est un volant à Indianapolis, chez Sarah Fisher. Malheureusement, ses 500 miles 2012 ne durent que quelques tours.
Il retourne aux sprint cars, réalisant un nouveau doublé sprint-cars/midget, en 2015. Cette même année, il réapparait à Indianapolis, avec KV. Il perd le contrôle en laissant passer le leader et sa course s’arrête là. Le soir, il passe ses nerfs sur le speedway de Kokomo, terminant 2e !

En 2016, il monte un programme fou de sprint car, midget et de World of outlaw, avec un nouvel « Indy », soit 200 courses ! Pour le compte de Dale Coyne, il termine 23e d’Indianapolis. Il se jure alors qu’un jour, il fera davantage d’Indycar. Le soir, il s’impose à Kokomo. Avant de venir à Belleville, Clauson avait disputé 113 courses (en remportant 27) depuis janvier. Le samedi, alors qu’il vient de doubler Chad Boat (fils de l’ex-champion d’Indycar Billy Boat), il tombe sur les retardataires. Un attardé -qui ne l’a pas vu- envoie valser sa sprint car. Il se retrouve en travers et une autre voiture ne peut l’éviter. Il avait 27 ans.

Crédit photo : Indycar

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Bryan Clauson (1989-2016)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
crash71100
Invité

Les courses de Sprint Car sont vraiment très dangereuse et très peu sécurisé, il suffit de voir le nombre d’accident mortel, de tonneaux ou de voiture qui passe au dessus des grillages pour s’en rendre compte.

klm
Invité

terrible nouvelle mes condoléances a ses proches et sa famille.

owekypi
Invité

artykuły dla zwierząt

wpDiscuz