Accueil Actualités Entreprise GAC au capital de FCA : démentis des deux côtés

GAC au capital de FCA : démentis des deux côtés

80
2
PARTAGER

GAC (Guangzhou Auto) au capital du groupe FCA ? La rumeur s’est répandue ces derniers jours. Les parties concernées viennent de lui tordre le cou.

Le grand patron du groupe FCA tente depuis de nombreux mois à se rapprocher d’un autre constructeur ou nouer un partenariat avec un groupe. Jusqu’ici en vain puisque les différentes pistes auprès de groupes occidentaux se sont toutes évaporées quand elles n’ont pas été plus directement rejetées aussi bien par les dirigeants de Ford que par Mary Barra la patronne de General Motors.

Son bâton de pèlerin en mais, Sergio Marchionne et les plus hauts décideurs continuent d’étudier plusieurs pistes. L’une menait récemment à un rapprochement avec GAC (Guangzhou Auto), le groupe chinois pouvant entrer au capital de FCA.

Si des discussions seraient quand même toujours menées entre les parties, rien ne serait prêt d’être acquis. Loin de là. Ainsi Guangzhou Automobile Group a récemment démenti cette option de devenir actionnaire (majoritaire) de FCA.

« Nous n’avons jamais eu de discussions sur le sujet avec FCA et nous n’avons pas de projet en ce sens« , a déclaré un dirigeant de la marque chinoise, propos relayés par une publication du pays.

Et du côté de FCA ? Le président John Elkann, aîné de la fratrie et petit-fils de Gianni Agnelli, a également démenti la possibilité de voir GAC prendre une participation majoritaire au capital.

Comme souvent dans ce genre de cas, tels démentis livrés de part et d’autre ne ferment sans doute définitivement pas à une issue totalement opposée à terme…

Source : Europe Autonews.

Crédit illustration : FCA.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "GAC au capital de FCA : démentis des deux côtés"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zafira500
Invité

Bah, il s’agit certainement de faire le buzz pour faire monter l’action FCA en bourse.

Invité
MILAN, 25 mai (Reuters) – Fiat Chrysler Automobile FCHA.MI FCAU.N recherche une fusion qui modifierait sa taille et un rapprochement avec Peugeot PEUP.PA « n’entrerait pas dans cette catégorie », a déclaré mercredi son président John Elkann. « Fiat recherche une fusion transformante », a-t-il déclaré lors de l’assemblée générale d’Exor EXOR.MI , société holding qu’il dirige et qui contrôle Fiat. Selon le journal Les Echos, le gouvernement français réfléchit à céder sa participation de 14% dans PSA pour profiter de l’amélioration des performances du groupe et de sa valorisation en Bourse. John Elkann a ajouté que Fiat Chrysler n’avait à ce stade signé… Lire la suite >>
wpDiscuz