Accueil F1 F1 – Monaco 2016 – Qualifications : Ricciardo prince de la pole...

F1 – Monaco 2016 – Qualifications : Ricciardo prince de la pole position

109
7
PARTAGER

Monaco, l’une des places les plus dingues pour faire un Grand-Prix de F1. Ici la place à l’improvisation n’existe pas et les rails ramènent très vite à la raison les pilotes dilettantes. Pour la qualif Ricciardo a avancé ses pions pour la course de demain.

Première information de la qualification, Raïkkönen a du changer de boîte de vitesses. Il prend 5 places de pénalité avant même le début de la qualif. On a grand beau sur la Principauté et on pourrait avoir le record de la piste battu, même si les pilotes se plaignent de pneus trop durs. En essais libres, Ricciardo a volé en piste avec un excellent équilibre entre le châssis RedBull et le nouveau moteur Renault plus souple. Est-ce que Mercedes a caché son jeu ?

Q1 : les drapeaux rouges mènent la danse

Feu vert, beaucoup de pilotes se ruent sur la piste pour signer le premier temps. On citera les Manor, mais aussi certains gros comme Ferrari, Mercedes, etc. Tout le monde est parti pour 1 tour de sortie, 1 tour rapide et 1 tour qualif le temps d’avoir les pneus à température optimum. Drapeau rouge ! Le moteur Ferrari de la Sauber de Nasr a explosé à la sortie du tunnel. Le temps est arrêté à 16 minutes 03. Nasr manque d’expérience ici, au lieu de tirer tout droit à la chicane il a continué et provoqué ce drapeau rouge. Heureusement les commissaires de Monaco, souvent considérés comme les meilleurs au monde, évacuent rapidement la Sauber par les airs.

Boîte pour Raïkkönen, Moteur 2016 dernière version pour Nasr. Il y a des soucis chez les Rouges. On repart, encore un tour de sortie de stands et du temps perdu. La moindre erreur peut se payer très cher. Alonso reste au stand de même que Ricciardo. Gutierrez signe le premier temps, effacé très vite par Grosjean en 1 min 16 s 621. Hamilton est à 6 secondes, Rosberg à 8. On fait monter les pneus en température pour le 2nd tour lancé. Mais il y a plein de monde en piste.

1:14:831 pour Hamilton qui montre les dents. Rosberg est 4 centièmes derrière. Ricciardo est en piste, Alonso non. Inquiétant pour l’Espagnol. Vettel est 3ème à 4 dixièmes. 6ème temps provisoire pour Kimi. Il faut rester concentré avec le trafic. 1:14:826, Hamilton améliore de 5 millièmes. Alonso part enfin en piste. Il reste 8 minutes seulement dans cette Q1. Ricciardo est 4ème derrière Vettel. Ah, Vettel prend le meilleur temps à Hamilton en 1:14:610 (16 millièmes d’avance). On rentre au stand, première salve terminée, Ricciardo reste en piste.

Verstappen éclate la RedBull à la chicane de la piscine ! Second drapeau rouge. On sentait le jeune pilote très tendu depuis le début du weekend dans son nouveau costume de vainqueur de GP, il a visiblement trop attaqué. Sur les images, il prend trop à l’intérieur et casse la bièle de direction de la roue avant droite. Il file tout droit et tape le rail. Nasr est dernier, Verstappen sera sans doute avant dernier et se promet un GP éprouvant. Alonso n’a toujours pas signé de temps à 6 min 34 de la fin de la Q1 !

Alonso est le premier en piste, il doit signer un temps d’au moins 1:16:000 pour espérer passer en Q2. Une dizaine de pilote est repartie en piste. Alonso ne prend pas de risque pour son premier tour. 1:16:010. Il est 13ème va devoir aller plus vite. 1:15:823 pour son deuxième tour, cela devrait passer. Perez qui était dans la zone de danger signe le 5ème temps et s’assure une place en Q2 avec Hulkenberg.

Ericsson est trop lent, Grosjean signe le 8ème temps et passe. Magnussen est sur le fil et peut se faire éliminer par son coéquipier Palmer. Palmer rentre aux stands, un plat sur son pneu. C’est fini. Ericsson, Palmer, Haryanto, Wehrlein, Verstappen et Nasr sont éliminés. Haryanto qui est devant le poulain Mercedes, et à Monaco qui plus est, voilà qui est intéressant. Sur les images, on voit que Verstappen avait déjà tapé à Massenet en haut de la côté de Beau Rivage.

Magnussen lui est sous investigation car il est sorti des stands sous feu rouge. Il va prendre une pénalité à coup sûr. En fait le feu était vert et est passé au rouge juste devant lui (un pilote en piste arrivait lancé). Il file en Q2 mais n’a plus de pneus ultra soft neufs. Impensable de passer en Q3 comme cela.

Q2 : Rosberg pour quelques millièmes

Tout le monde se rue en piste au feu vert sauf Massa et Bottas. Chez Williams on tente de se décaler par rapport au trafic ? Les pneus ont vraiment du mal à chauffer ici, bien que « ultra tendres », les premiers tours sont en 1:27 ! Mais bientôt on a du 1 min 14 qui arrive. Hamilton signe un 1:14:056 de référence. 500 millièmes plus lent que le record de la piste qui date de 2011. Grosjean 12ème, a coupé son effort mais reste en piste pour un nouveau tour rapide. Il bénéficie d’un nouveau châssis ce weekend.

Il n’améliore pas mais il reste du temps pour 1 tour ou 2 rapides. Hamilton, Rosberg, Ricciardo, Vettel et Kvyat. Voilà le top 5 provisoire. Les 7 premiers sont quasi assurés d’aller en Q3. Massa et Bottas sont pour le moment éliminés, de même que Gutierrez et Grosjean, Magnussen et Button. Mais la zone de danger est resserrée. Rosberg ressort pour un tour, sans doute une vérification que tout va bien car Rosberg a touché le rail à la piscine, mais avec moins de conséquence que pour Verstappen. Sous pression l’Allemand ?

Ricciardo passe devant Rosberg grâce à un meilleur 3ème secteur, en pneus super soft s’il vous plait. Bottas rentre aux stands, il est le premier éliminé. Massa lui est encore en piste pour son dernier tour. Massa a commis une erreur et rentre lui aussi. Les deux Williams sont éliminées ! Bottas, Gutierrez, Button, Massa, Grosjean et Magnussen sont éliminés après cette Q2 beaucoup plus « sage ». Alonso est le 10ème et passe en Q3 avec sa McLaren. Rosberg qui est ressorti a montré à Hamilton qu’il faudra se battre pour la pole en signant le meilleur tour en 1:14:043 (13 millièmes devant Hamilton).

Q3 : Ricciardo super star, « drama » chez Mercedes

2 Mercedes, 2 Ferrari, 2 Force India, 2 Toro Rosso, mais 1 Red Bull et 1 McLaren vont se disputer la pole. Ricciardo prend la tête des pilotes en piste. Premier rebondissement, Hamilton se met sur le côté dans la ligne des stands. Il n’a pas franchi la ligne blanche de sortie et ses mécanos se ruent sur sa voiture. Encore le chat noir qui le poursuit depuis le début de la saison ? Rosberg sort et croise Hamilton en train d’être poussé vers son stand. Tout un symbole. Visiblement la pression d’essence pose problème pour Hamilton, Rosberg a eu le même souci dans les essais. On touche les limites de la fiabilité chez Mercedes.

Premier tour lancé pour Ricciardo mais il fait encore monter les pneus en température. Hulkenberg signe le premier temps en 1 min 15 s 120. Les pneus ultra soft ne donnent pas toute satisfaction aux pilotes. Ricciardo frappe un grand coup avec un 1:13:622 ! A quelques millièmes du record de Vettel. Vettel justement est à près de 1 seconde. Rosberg est à l’attaque et frôle les rails. Il est 2nd à 291 millièmes alors que Hamilton est en piste, enfin. Il a 5 minutes, il ne pourra signer qu’un tour super rapide ou deux maximum, s’il le peut.

Mais Hamilton a piste libre, ils ne sont que 2 en piste à ce moment. Il devrait avoir plus de voitures en piste pour son « vrai » tour lancé. Il a coupé son premier effort. Début du deuxième tour, il semble lent. Mercedes vérifie sans doute que tout est ok pour demain et se résout à partir 10ème ?

Hulkenberg grimpe au 4ème rang. Mais Hamilton se réveille ! A-t-il du faire du « lift and coast » pour recharger pleinement ses batteries ? Il attaque. 3ème temps ! Il revient du diable vauvert. Rosberg se casse les dents sur le temps de Ricciardo. Le pilote Australien signe la pole et coupe son effort. Pas de record pour lui mais la pole à Monaco.

Vettel est 4ème, devant Hulkenberg qui signe une très belle 5ème place. Räikkönen n’est que 6ème et devra reculer au 11 ème rang. Sainz, Perez, Kvyat et Alonso complètent le top 10. Bottas 11ème de la qualification partira 10ème.

Ricciardo exulte à la radio. Il a la nouvelle version du moteur Renault et a visiblement déjà oublié ses critiques sur le power unit au losange qu’il ne voulait plus à la fin de l’an dernier. Chez Mercedes on sait que ce sera dur pour demain même si la course de GP2 a montré que l’on pouvait partir de loin et remporter la course. Petit point stratégie, Ricciardo en Q2 a signé son temps en super soft, tous les autres en ultra soft. Ce sont les pneus du départ pour les 10 premier. Même s’il ne semble pas y avoir de différence cela peut jouer pour le début de la course.

NB : sur l’image ci-dessus, le U sur fond violet signifie pneu « ultra soft neuf », le U violet « ultra soft usé », le S sur fon rouge, super soft neuf, le S rouge, super soft usé.

Illustration : RedBull, Mercedes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1 – Monaco 2016 – Qualifications : Ricciardo prince de la pole position"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Uberalles
Invité

1ere Pole pour le moteur Tag Heuer mettant fin à 11 poles consecutives des Silberpfeil.
Riccardio a course gagné si Ham et Ros s’accrochent au départ.

Vivement demain.

alfa155
Invité

Perf extraordinaire de l’australien, son tour était d’une attaque et d’une prise de risque démoniaque, mais attention, demain orages jusqu’en début d’après-midi à Monaco, il est loin d’avoir course gagnée.

olivier
Invité

bravo Renault…. y pas a dire il save faire des moteurs tout de même…

olivier
Invité

« ils savent » …désollé..

gigi4lm
Invité

désolé peut être ?

wpDiscuz