Accueil Audi CTCC 2016 : Wantrack

CTCC 2016 : Wantrack

121
1
PARTAGER

Il n’y a pas si longtemps, le CTCC, c’était une unique course par meeting, avec des gentlemen-drivers au volant de voitures de série. Puis les 1600 atmo ont eu une course à part. Ensuite, le 2000 atmo a évolué en 1600 turbo, avant de se dédoubler avec les 2000 turbo. De plus, des jeunes de retour d’Europe, ont débarqué. Et désormais, il y a deux courses par catégorie et le CTCC est un vrai championnat professionnel.

Pour débuter l’exercice 2016, le CTCC visite un nouveau circuit, Wantrack. Il s’agit d’une piste située près de Nanjing. Ouverte en 2014, elle n’a jusqu’ici accueilli que des motards et des journées circuits.

CTCC 1

CTCC Production

Hyundai, épouvantail des 1600 Atmo, remet ça en 2016. Sun Chao d’être le premier poleman, devant deux autres i30.

CTCC 2

Le dimanche matin, la piste est partiellement détrempée. Hyundai choisi d’équiper Yang Xi en slicks, tandis que Sun et Yue Cui sont en « pluie ».

Les slicks étaient le bon choix. Yang, Wan Jincun (Yaris) et He Zey (Mazda2) oublient le poleman. Yue le double également, mais il ne peut lutter sur une piste qui s’assèche.

Yang s’impose ainsi devant Wan et He. La Mazda est déclassée a posteriori et Yue récupère la médaille de bronze.

CTCC 3

Ca se bouscule au départ de la course 2. Liu Yang (Yaris) émerge du chaos, devant Zhu Zhenyu (Yaris.) Yang arrive comme un boulet de canon et il se mêle à la lutte. Liu le contient in extremis avant de passer la ligne d’arrivée.

Liu, Yang et Zhu, c’est le tiercé de la course 2.

CTCC 4

CTCC 1.6T

Avec le départ de Ford dans le 2.0T, l’ex-Superproduction se résume à une bataille entre Kia et Honda. Leo Yee (K3) est sur la grille. Faute de don d’ubiquité, il a du sécher l’EuroFormula Open à Spa. Les voitures Coréennes sont décidément comme à la parade. Zhang Zhiqiang est en pole devant Jim Ka To et Lin Lifeng.

CTCC 6

Au feu vert, les Civic de Zou Sirui et Xie Xinzhe dépassent Lin. En tête, le vétéran Ka To harcèle l’ex-protégé de Porsche China. Tout se joue dans l’ultime virage du dernier tour : Ka To se débarrasse de Zhang, tandis que Xie fait de même avec l’ex-pilote de F4 BRDC.

Ce sont donc Ka To, Zhang et Xie qui montent sur le podium.

CTCC 5

Désormais, à l’instar de la Production, les manches de 1.6T sont doublées. Mais avec 11 voitures en piste (dont des Haima et des Mazda3 à l’arrêt), la grille inversée n’a guère d’intérêt…

Xie, Zhang et Ka To ont tôt fait de s’extirper du peloton. Xie fait le break, profitant de la lutte entre les K3. Cette fois, Zhang a le dernier mot.

Xie s’impose donc devant Zhang et Ka To.

CTCC 7

CTCC 2.0 T

L’an dernier, le 2,0l turbo roulaient avec les 1,6l turbo. Cette année, elles ont droit à leur catégorie. De plus, les voitures de WTCC sont acceptées et -révolution en CTCC- la catégorie est ouvertes aux non-Chinois. Ford en profite pour passer des 1,6l turbo aux 2,0l turbo et c’est l’unique étranger, Dan Wells, qui décroche la pole.

CTCC 8

L’éphémère pilote de F3 garde le contrôle au départ, mais les trois autres Focus font le forcing. Andy Yan trouve l’ouverture, bientôt imité par Cao Hongwei et Rainey He.

Quadruplé pour Ford, avec un succès du vétéran Yan, devant le débutant Cao et He, l’autre « historique » de FRD.

CTCC 9

Ici aussi, il y a deux courses et les Focus se retrouvent en queue de peloton. C’est l’hécatombe durant la remontée. Wells se fait pousser le décor. Yan accroche un concurrent et il doit rentrer aux stands avec une crevaison lente. En tête, il y a les nouvelles Volkswagen Lamando GTS. He parvient à s’infiltrer et à prendre la 3e place.

Jiang Tengyi offre à la Lamando son premier succès (après 10 années d’utilisation de diverses Polo en CTCC.) Zhang Zhendong assure le doublé et He est 3e.

CTCC 10

Formula Masters China

Allons maintenant à Shanghai pour l’ouverture de la Formula Masters China. Kim Jeong Tae (PRT) décroche la pole.

FMCS 1

La course 1 a lieu sous la pluie. Nicolas Rowe (PRT) loupe complètement son départ. Aidan Read (Eurasia), lui prend la 2e place, devant Zheng Shang Guan (Absolute.) Puis l’Australien effectue un tête-à-queue. Voilà Zheng 2e. Takashi Hata (Super Licence) se crashe et le safety-car sort.
Philip Hamprecht (Absolute) profite du regroupement et il double Read, passant 3e.

C’est un podium inédit avec Kim, Zheng et Hamprecht dessus.

FMCS 2

Le lendemain, Rowe est dans un état second. D’emblée, il klaxonne derrière Zheng, puis l’envoi dans le décor. Il double ensuite le leader Kim. Hamprecht et Read s’offrent également le vainqueur de la course 1.

FMCS 3

Poleman de la course 3, Rowe s’offre un cavalier seul. Derrière lui, Kim bouchonne et permet à l’Australien de prendre le large. Le bouchon Coréen saute et Read, Hamprecht et Zheng saisissent l’opportunité. Puis l’ancien pilote d’ADAC F4 double Read, passant 2e.

Ce sont donc Rowe, Hamprecht et Read qui montent sur le podium.

FMCS 4

Audi R8 LMS Cup

On reste à Shanghai avec l’Audi R8 LMS Cup. Pour 2016, la coupe dispose de la nouvelle version de la R8 LMS. De plus, KCMG prépare une partie des voitures. L’écurie vient avec son champion 2015 de FMCS, Martin Rump. Pour sa première course en « caisses à portes », l’Estonien décroche la pole.

Audi R8 LMS 1

La course 1 est mouvementée. Rump s’élance devant un Cheng Cong Fu vite débordé. Les vétérans Marchy Lee et Rahel Frey. Alex Yoong, champion sortant, veut être de la partie. Mais il trouve Alessio Picariello sur sa route et il y a contact. L’ex-pilote Minardi reste en piste, mais Frey est trop loin.

Premier succès pour Rump, devant Lee et Frey.

Audi R8 LMS 2

Très alourdi, Rump laisse passer le peloton, le dimanche. Frey, moins lestée, en profite pour virer. Quant à Picariello et Yoong, ils reprennent leur explication de la veille. Le Belge, sans complexe, prend le meilleur.

On obtient donc Frey, Picariello et Yoong sur le podium.

Audi R8 LMS 3

Frey quitte Shanghai avec 40 points. Rump suit à 36 et Picariello, à 28. Jamais on avait vu des « jeunes » autant à la fête en R8 LMS Cup.

Audi R8 LMS 4

Crédits photos : CTCC (photos 1 à 11), FMCS (photos 12 à 15) et Audi (photos 16 à 19.)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "CTCC 2016 : Wantrack"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Navigator84
Invité

Cela semble être des Verna 5p plutôt que des i30 ?

wpDiscuz