Accueil Ecologie Roborace (Formule E) : la robocar dévoilée

Roborace (Formule E) : la robocar dévoilée

211
6
PARTAGER

Roborace est une série de sport automobile que l’on pourrait avoir d’ici peu de temps. Dans ces courses, pas de pilote mais des voitures électriques autonomes. Ces voitures, on en a un aperçu aujourd’hui avec un look…que vous jugerez.

Roborace a désigné comme chef du design des voitures Daniel Simon. Il a travaillé pour le cinéma en dessinant des véhicules (roulants ou volants) futuristes mais aussi pour la F1 en dessinant la livrée de feue la HRT de 2011 ou bien encore pour le groupe VW (dont Lamborghini et Bugatti). Le véhicule présenté ici est un mélange d’une vision futuriste du sport auto mais également assez conventionnelle.

« Nous vivons à une époque où les mondes séparés de l’automobile et de l’intelligence artificielle rentrent en collision de manière inéluctable. C’est fantastique de faire partie de cette aventure; cela soulève toutes mes grandes passions, la course motorisée, le design et les technologies avancées » déclare Daniel Simon.

Simon s’est entouré d’ingénieurs et aérodynamicien pour dessiner cette première vision des courses qui devraient débuter, en démonstration d’abord, durant la saison 2016-2017 de la Formule E (la 3ème donc). Concernant le style de la voiture, il est finalement dans la continuité des modèles existants et se rapprochent des propositions des écuries de F1 ou de certains designers indépendant.

La voiture est sans pilote ce qui enlève toute contrainte sur la protection centrale et pourtant Daniel Simon a dessiné un véhicule qui pourrait très bien accueillir un pilote dans sa partie centrale. L’invention d’une nouvelle architecture pour un véhicule de course attendra. On a ici un véhicule qui se rapproche des concepts Alpine Vision ou Chevrolet Chaparral 2X Vision qui eux ont des pilotes.

Avec Roborace, on peut tout de même se poser la question de l’intérêt même de ces courses. L’étape d’après ne sera-t-elle pas la virtualisation complète de la course ? Chaque spectateur avec un casque immersif qui regarde une course virtuelle, sans pilote et sans voiture non plus, où les aléas de la course sont décidés par un algorithme.

Si l’intérêt technologique de courses de véhicules autonomes peut se discuter, la démonstration au sein des épreuves de Formule E ne risque-t-elle pas d’être confusionniste pour les spectateurs ? Et vous, seriez-vous prêts à aller voir des courses sans pilote ?

Source et illustration : Roborace

 

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Roborace (Formule E) : la robocar dévoilée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

J’ai beau retourner le problème dans tous les sens, difficile de révolutionner le principe d’une voiture dotée de 4 roues, d’un énorme pack de batteries et qui doit opposer le moins possible de résistance à l’air. Si on part du principe que l’obus est la forme la plus efficace, à laquelle il faut se débrouiller pour rajouter 4 roues sans perturber l’écoulement de l’air, on arrive très vite à des formes relativement identiques.

A moins d’organiser des courses de rover sur la lune…

wpDiscuz