Accueil Chevrolet WTCC – Qatar 2015 : Citroën finit par un doublé, Muller coiffe...

WTCC – Qatar 2015 : Citroën finit par un doublé, Muller coiffe Loeb pour 1 point

83
0
PARTAGER

Citroën ne pouvait pas conclure la saison 2015 de WTCC de plus belle manière puisque c’est un carton plein sur le circuit de Losail au Qatar, pole, course 1 et course 2. Avant une saison avec une écurie réduite en 2016, les hommes aux chevrons ont voulu marquer le coup.

Sébastien Loeb a « décidé » d’arrêter le WTCC après 2 saisons et 6 victoires. Visiblement touché pour son au-revoir à la discipline, l’Alsacien s’est montré frustré de ne pas pouvoir faire mieux même si les qualifications partaient pourtant bien.

CU2QvU8WIAAEAFG

Qualifications : Lopez reçu 7/12

En effet lors des qualifications, les premières surprises arrivent dès le début avec Tarquini qui commet plusieurs erreurs et n’arrive pas à passer en Q2 ! Il est accompagné dans la « charrette » par Chilton, Huff, Demoustier et le régional de l’étape, Al-Attiyah qui s’offre une pige en WTCC.

La Q2 réserve aussi son lot de surprise avec Ma Qing Hua mais aussi Muller qui se révèlent incapables de hausser leur rythme pour être dans le top 5. Les Citroën ne sont pas si impériales que cela mais Lopez, en double champion qu’il est se qualifie pour la super pole, de même que Loeb. Ils sont accompagnés par le Français Valente toujours rapide en qualifications, ainsi que le Marocain Bennani sur une C-Elysée du Sébastien-Loeb-Racing. Ils auraient dus être complétés par Norbi Michelisz mais la Lada de Catsburg vient lui chiper la 5ème et dernière place qualificative au dernier moment.

Lors de la super pole, Lopez est impérial pour la 7ème fois cette saison. Il est vraiment un cran au-dessus de tout le monde dans sa C-Elysée. Bennani signe une superbe 2nde place à un peu moins de 4 dixièmes de Lopez, suivi par Loeb pour le podium de cette qualification. Loeb marque 3 points contre 0 à Muller lors de la qualification. Loeb augmente son avance à 8 petits points avant les courses. Valente signe le 4ème temps et Catsburg le 5ème.

Muller est 8ème sur la grille, suivi par Coronel et Filippi qui signe la 10 ème place synonyme de pole en course 2. Pour Honda c’est la Berezina puisque Monteiro est 11ème, la seule Honda à s’en sortir étant une nouvelle fois celle du privé Michelisz à la 6ème place. Il mériterait sans doute sa chance dans la structure officielle de Honda en 2016…

Course 1 : Lopez intouchable

Comme souvent en WTCC, tout ou presque se passe au départ. Ici, Lopez s’élance impeccablement tandis que Bennani rate un peu son départ. Il est passé par Loeb qui lui prend la 2nde place. Michelisz passe Catsburg (la Lada embarque un peu plus de lest pour cette dernière course ceci explique peut-être cela). Mais Loeb part au large et laisse passer Bennani et même Valente. Muller de son côté a gagné 2 places, de même que Ma. Ils sont 6 et 5ème, juste derrière Loeb qui bagarre avec Valente. Catsburg pour sa part a perdu tout le bénéfice de sa belle qualification. Il est 9ème après 2 tours.

Hugo Valente résiste bien à Sébastien Loeb qui doit regretter d’avoir rater l’un des premiers virages. Lopez devant s’envole et compte plusieurs secondes d’avance sur Bennani. Muller reste collé à Ma mais n’arrive pas non plus à le passer. Après 9 tours sur 12 que compte la course, rien n’a vraiment bougé. Loeb continue de mettre la pression sur Valente qui ne craque pas. Muller non plus ne trouve pas l’ouverture…un petit train-train.

Lopez remporte à Losail sa 10ème victoire de la saison (24 courses) et assoit un peu plus sa domination de la discipline. Bennani signe un magnifique podium de même que Valente. Le Sébastien Loeb Racing serait sans doute bien inspiré de donner au Français une chance de conduire une C-Elysée l’an prochain. Loeb augmente encore son avance sur Muller au championnat du monde grâce à sa 4ème place contre 6ème pour Muller. Mais rien n’est joué encore et Muller est mieux placé en 2nde course avec la grille inversée.

Course 2 : Muller pour l’honneur du quadruple champion WTCC

Les enjeux de cette dernière course sont doubles. Le premier est le titre de meilleur privé (ou Trophée Yokohama). Bennani et Michelisz se dispute le titre. Si Michelisz termine devant Bennani, il et titré à coup sûr. Avec sa victoire cette saison et son classement WTCC largement devant Bennani, Michelisz mérite sans doute le titre mais la façon d’attribuer les points n’est pas la même et tout se joue sur cette dernière course.

L’autre enjeu est l’honorifique 2nde place au général derrière l’intouchable Lopez. Grâce à la première course, Loeb a 12 points sur son coéquipier. Muller s’élance à la 3ème place sur cette course tandis que Loeb est 8ème. Ca va être intéressant. Gros coup dur pour le fantasque Coronel, un souci mécanique sur sa voiture l’empêche de regagner la 2nde place sur la grille. Muller a un boulevard devant lui et est virtuellement 2nd déjà.

Filippi semble voler le départ en faisant un petit bond en avant avant l’extinction des feux mais ne part pas vraiment. Une fois le rouge éteint, tout le monde s’élance et Muller part mieux. Il fait l’extérieur à Filippi qui résiste et repasse. Derrière, D’Aste et Huff se touchent (D’Aste abandonne) et provoquent la sortie de la voiture de sécurité. Filippi est devant Muller et Ma. Suivent Michelisz, Loeb et Bennani. Lopez a dégringolé à la 12ème place provisoire ! On rajoute 2 tours à la course à cause de la voiture de sécurité tandis que Filippi est sous investigation pour son départ bizarre.

La voiture de sécurité s’efface et Muller joue de son expérience pour mieux repartir et faire l’intérieur à Filippi. Contact « viril mais correct » et Muller force le passage. Il s’empare de la tête de la course. Pour Filippi c’est double peine puisqu’il prend un drive through pour son départ volé (même s’il n’a rien gagné à bouger au départ). Ma est 2nd devant Michelisz, Loeb et Bennani.

A la mi-course, Lapierre perd la 7ème place au profit de Tarquini alors que Lopez réussit enfin à passer Huff pour la 10ème place. Loeb lui se fait pressant sur Michelisz pour grimper sur le podium mais le Hongrois résiste. Muller fait cavalier seul devant.

2 tours après, Lapierre perd encore une place, passé par Monteiro. Le Français démarre toujours en trombe avant de reculer petit à petit. Un souci sur les Lada ? Il se fait même passer peu après par Lopez qui fond sur Monteiro. D’ailleurs il le passe 1 tour après et grimpe à la 8ème place. Muller devant commence à entrevoir et la victoire et la seconde place au général vu que Loeb est toujours bloqué à la 4ème place.

Victoire de Muller. Il ravit la 2nde place à Loeb qui termine ses deux saisons de WTCC à la troisième place du général. Ma finit sur un podium, il pourrait trouver refuge chez Sébastien-Loeb-Racing l’an prochain. Norbert Michelisz avec son podium remporte le trophée Yokohama des privés d’un cheveux devant Bennani qui ne décroche pas le premier titre pour le Maroc en WTCC. Bennani décroche une 5ème place d’honneur, et Valente la 6ème devant Tarquini et Lopez. Une fausse note pour le champion du monde argentin mais il a du décompresser sur cette dernière course.

Avec ses 25 points de la victoire, Muller reprend 13 points à Loeb et le coiffe donc au poteau pour 1 seul petit point. A noter que Citroën signe un historique quadruplé au championnat avec Lopez, Muller, Loeb et Ma. Tarquini conserve in extremis la 5ème place avec 4 petits points d’avance sur Michelisz pourtant dans une écurie privée ! Monteiro, deuxième pilote officiel Honda est 7ème. Bennani fait la belle opération du weekend avec +3 places pour finir 8ème devant Valente et Rob Huff. Valente est le premier pilote Chevrolet RML dans le classement, Huff le premier pilote Lada.

Rendez-vous l’année prochaine avec 2 Citroën et 2 champions du monde à leur volant, Lopez et Muller pour tenter la passe de 3 pour Citroën pour la dernière année de présence officielle. Volvo fera son arrivée, Honda tentera de redresser la barre et Lada devrait être plus forte après avoir pas mal tâtonné avec ses pilotes et découvert sa nouvelle voiture. Le Sébastien-Loeb-Racing devrait être l’équipe privée à battre l’an prochain, sans le patron parti vers le rally-raid, et qui sait le rallycross ?

Source et photo : 1-WTCC, 2-Citroën

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz