Accueil F1 F1 2015 : Red Bull va revenir à l’ancienne spécification du bloc...

F1 2015 : Red Bull va revenir à l’ancienne spécification du bloc Renault

115
7
PARTAGER

L’écurie Red Bull avait décidé lors du dernier GP du Bresil d’équiper la monoplace de Daniel Ricciardo avec une version en partie évoluée du V6 Turbo hybride Renault.

Au vu des résultats en deçà des attentes, l’équipe autrichienne a fait le choix de revenir à l’ancienne spécification du power unit Renault pour la dernière course de la saison à Abu Dhabi. Ceci n’entraînera pas de pénalité puisque le moteur qui sera réintroduit sur la Red Bull de l’Autralien a déjà été utilisé lors des courses précédentes.

Un choix pris en accord entre les deux parties. Renault via Cyril Abiteboul a tenu à justifier le manque de performances consécutives à ces évolutions moteur. Pour lui, les relations tendues entre Red Bull et le losange sont principalement en cause : « Il est vrai que la récente histoire et l’incertitude avec Red Bull a relâché la collaboration qu’il y avait entre nos équipes respectives ».

Abiteboul pointe aussi du doigt la décision de Red Bull d’avoir utilisé uniquement la nouvelle partie du moteur à combustion sans les autres nouveaux éléments : « Cela veut dire que nous n’avons pas maximisé les performances de ce moteur, car si vous changez un élément de l’unité de puissance vous devez penser aux effets sur les autres éléments de l’unité de puissance ».

Les deux camps risquent pourtant de devoir encore collaborer l’an prochain puisque Renault ne fait plus figure que d’unique option crédible pour Red Bull en 2016.

Source : Motorsport

Crédit illustration : Red Bull F1

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1 2015 : Red Bull va revenir à l’ancienne spécification du bloc Renault"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rowhider
Invité
Une décision avant tout politique : la nouvelle spec moteur Renault n’a pas été testée en intégralité (nouveau turbo pas équipé) et donc juger des performances finales est donc délicat. Je pense surtout que Redbull ne voulaient pas d’une nouvelle pénalité en cas de changement de turbo, pour un GP sur un circuit où la puissance n’est pas très importante. Présenter la chose de cette manière est surtout un bon moyen de poignarder encore Renault dans le dos. Cela dit , je partage aussi l’opinion de Taffin : un moteur étant fait pour entrer dans une voiture, si le motoriste… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Personnellement j’y vois plutôt la volonté de RBR de finir l’année avec la spec 2015 sur laquelle ils ont fait bosser Mario Illien pour pouvoir arguer face à la FIA qu’ils prennent le moteur Renault 2015 mais le feront évoluer de leur côté (rumeur insistante). Ils vont ainsi réclamer des jetons comme s’il s’agissait d’un moteur de 1 an seulement et non 2. En outre, foutu pour foutu, ne pas mettre la nouvelle spec du moteur prive Renault d’un retour d’expérience indispensable pour l’an prochain. Je ne suis pas C. Ghosn, mais perso je les planterais joyeusement le nez dans… Lire la suite >>
Polo
Invité

J’ai quand même un doute sur le fait que Red Bull puisse apporter ses propres évolutions au moteur Renault, déjà règlementairement je ne pense pas que ce soit faisable et surtout je vois mal Renault vu les montants investis fournir une base de travail à Red Bull avec tous les « secrets industriels » qu’il peut y avoir.
Si Red Bull veut son propre moteur à mon avis ils devront partir de zéro car aucun constructeur ne leur laissera la liberté d’y apporter leurs propres évos.

Thibaut Emme
Admin

Ce sont les dernières rumeurs. Un moteur Renault débadgé payé un bon paquet d’euros avec une évolution laissée libre.
RBR a disons…du poids en F1, suffisamment pour avoir une dérogation. Reste que ce n’est qu’une rumeur mais on devrait être vite fixés.

wizz
Membre
Effectivement. L’ensemble est un compromis Une moto enduro mono-patte de cylindrée 600cc. Mais pour une même cylindrée, on peut aussi rouler sur une Honda CBR600 4 cylindres (120ch). Ces deux moteurs, ayant la même cylindrée, n’ont pas du tout les même caractéristiques. Et entre ces 2 extrêmes, il y a une multitude de choix différents. En F1, et ces dernières, la cylindrée est imposé, mais aussi l’architecture V6, ainsi que l’angle du V, ainsi que l’alésage, ainsi que la consommation max, ainsi que la taille du réservoir. De ce fait, tous les blocs (sans le turbo) se ressemblent presque et… Lire la suite >>
Rowhider
Invité

En imposant une grande part des caractéristiques des moteurs, la FIA a voulu éviter de se retrouver avec un motoriste largement devant tous les autres dans le cas où celui-ci ai trouvé LA bonne idée comme Renault avec le Turbo ou avec le V10… Sauf que l’adjonction des barrières de développement a rendu tout cela contre-productif : pas de développement, pas d’essais en piste.
Ca signifie que TOUT le fonctionnement doit être validé par simulation ou au banc : difficile dans ces circonstances de valider avec fiabilité quoi que ce soit avant le premier GP de la saison…

gigi4lm
Invité

Pourquoi quand c’est wiss qui explique, je comprend tout !

wpDiscuz