Accueil Endurance WEC 2015 : Doublé Porsche à Fuji

WEC 2015 : Doublé Porsche à Fuji

100
3
PARTAGER

Porsche a de nouveau dominé la course en Championnat du Monde d’Endurance à Fuji lors d’une course marquée par des conditions changeantes. Les Audi n’ont rien pu faire au final malgré avoir opposé une belle résistance jusqu’à la mi-course.

Avec la nouvelle victoire de Hartley, Lieb et Jani sur la Porsche 919 no17 devant la voiture soeur no18 qui a dominé la plus grande partie de l’épreuve, on voit mal comment Audi réussira à retourner la situation dans la dernière partie du championnat. Pourtant les voitures d’Ingolstadt ont opposé une belle résistance durant tout le week-end et jusqu’à la dernière heure de course.

Qualifications

Les essais libres disputés sur le sec montraient qu’Audi était particulièrement à son aise sur le circuit japonais, pointant en haut du classement devant les Porsche, et cela se confirmait durant la qualification où la no7 et la no8, bien que devancées par les Porsche 919, étaient dans la même seconde que ces dernières. C’est la Porsche 919 no17 de Hartley-Lieb-Webber qui réalisait la pole position. Pas de miracle par contre pour les Toyota, assez loin en cinquième et sixième places devant les deux Rebellion et la CLM 01.

Audi_1

En LMP2, les deux Ligier JS P2 du G-Drive racing obtenaient les deux meilleurs temps, la no26 devant la no28, devant la Morgan du team SARD Morand qui réalise là une belle performance et l’Oreca 05 du KCMG Racing, alors qu’en GTE Pro les deux Ferrari officielles AF Corse montraient un net regain de forme en réalisant un doublé. En GTE Am, la joie de Larbre Competition d’avoir décroché la pole avec la Corvette C7R était de courte durée puisque l’américaine était déclassée peu après pour une non confirmité minime et laissait la place à la Ferrari no72 du SMP Racing.

Course

Le souvenir de l’édition abortive de 2013 de la course était bien présent dimanche matin quand les voitures se plaçaient sur la grille sous une pluie battante. La course commençait sous le régime de la voiture de sécurité, mais la pluie s’arrêtait et les voitures étaient lâchées sous le drapeau vert après 40 minutes. Les deux Porsche rataient leur envol et se voyaient bientôt passées par les Audi et les Toyota, avant de retrouver leurs moyens et d’adopter un rythme plus rapide au fur et à mesure que la piste devenait plus praticable. Marc Webber recollait à l’Audi de tête, la no7 de Marcel Fässler, au début de la troisième heure et s’en suivait une superbe joute entre les deux hommes, qui tournait au bénéfice du pilote australien.

Audi_2

La Porsche no18 revenait elle aussi et passait l’Audi no7 pour la seconde position après un pari raté de l’équipe de la R18 e-tron quattro de passer trop vite des slicks… Le retour de la pluie était fatal aux Toyota qui se noyèrent dans de mauvais choix de pneus auxquels s’ajoutèrent des ennuis et des pénalités qui empêchèrent les japonaises de se mêler à la lutter pour le podium. En vue de l’arrivée, la Porsche no18 en tête laissait la victoire à la no17 mieux placée au championnat. De même chez Audi c’est la no7 de Fässler-Lotterer-Tréluyer qui monte sur la dernière marche du podium devant la no8, ce qui permet aux trois pilotes Audi de rester au contact de Hartley-Lieb-Webber qui prennent la tête du championnat du monde.

Ligier_1

La course de LMP2, serrée, a porté à controverse. Au départ ce sont les deux protos ouverts, l’Alpine Signatech no36 et la Morgan du team Sard Morand, qui se sont montrés à leur avantage avant d’être repassés par un trio furieux composé des deux Ligier JS P2 no26 et no28 du G-Drive Racing et de l’Oreca 05 KCMG no47. La voiture du team hongkongais a eu maille à partir successivement avec les deux Ligier. Le contact avec la no26 n’a pas été éliminatoire, contrairement à celui avec la no28. Gustavo Yacaman sur la Ligier a tapé l’arrière de l’Oreca de Richard Bradley et l’a envoyé définitivement dans le décor. Soupçonné d’avoir freiné sans raison valable, Bradley est sous le coup d’une pénalité suspendue jusqu’à la vérification des données télémétriques. En attendant, les deux Ligier G-Drive sont sur le podium, encadrant l’Alpine Signatech qui signe là son meilleur résultat en WEC.

ferrari_1

En GTE Pro, après une belle bataille durant toute la course entre les deux Ferrari et les deux Porsche officielles, c’est la Ferrari no51 qui l’emporte devant la Porsche no92 et la seconde Ferrari no71. Les Aston Martin ont été largement hors du coup.

En GTE Am, première victoire pour le Dempsey Racing sur la Porsche no77 devant la seule Aston Martin à jouer les premiers rôles ce week-end, la no98, et la Ferrari no83.

Crédit photos : Porsche, Audi, Ferrari, G-Drive Racing

PosCatTeamDriverCarTLapsGap
117LMP1Porsche TeamTimo BERNHARD,
Mark WEBBER,
Brendon HARTLEY
Porsche 919 HybridM216
218LMP1Porsche TeamRomain DUMAS,
Neel JANI,
Marc LIEB
Porsche 919 HybridM21614.306
37LMP1Audi Sport Team JoestMarcel FÄSSLER,
André LOTTERER,
Benoît TRÉLUYER
Audi R18 e-tron quattroM2151 Lap
48LMP1Audi Sport Team JoestLucas DI GRASSI,
Loïc DUVAL,
Oliver JARVIS
Audi R18 e-tron quattroM2142 Laps
51LMP1Toyota RacingAnthony DAVIDSON,
Sébastien BUEMI,
Kazuki NAKAJIMA
Toyota TS 040 – HybridM21452.754
62LMP1Toyota RacingAlexander WURZ,
Stéphane SARRAZIN,
Mike CONWAY
Toyota TS 040 – HybridM20313 Laps
712LMP1Rebellion RacingNicolas PROST,
Mathias BECHE,
Rebellion R-One – AERM20341.823
84LMP1Team BykollesSimon TRUMMER,
Pierre KAFFER,
CLM P1/01 – AERM19917 Laps
926LMP2G-Drive RacingRoman RUSINOV,
Julien CANAL,
Sam BIRD
Ligier JS P2 – NissanD19818 Laps
1036LMP2Signatech AlpineNelson PANCIATICI,
Paul Loup CHATIN,
Vincent CAPILLAIRE
Alpine A450b – NissanD19832.372
1128LMP2G-Drive RacingGustavo YACAMAN,
Luis Felipe DERANI,
Ricardo GONZALEZ
Ligier JS P2 – NissanD19719 Laps
1230LMP2Extreme Speed MotorsportsScott SHARP,
Ryan DALZIEL,
David HEINEMEIER HANSSON
Ligier JS P2 – HPDD19422 Laps
1351LMGTE ProAF CorseGianmaria BRUNI,
Toni VILANDER,
Ferrari F458 ItaliaM19323 Laps
1443LMP2Team Sard MorandPierre RAGUES,
Oliver WEBB,
Christopher CUMMING
Morgan Evo – SARDD19314.335
1592LMGTE ProPorsche Team MantheyPatrick PILET,
Frédéric MAKOWIECKI
Porsche 911 RSRM19224 Laps
1671LMGTE ProAF CorseDavide RIGON,
James CALADO
Ferrari F458 ItaliaM1921.94
1791LMGTE ProPorsche Team MantheyRichard LIETZ,
Michael CHRISTENSEN
Porsche 911 RSRM1922.702
1842LMP2Strakka RacingNick LEVENTIS,
Danny WATTS,
Jonny KANE
Gibson 015S – NissanD19221.039
1995LMGTE ProAston Martin RacingChristoffer NYGAARD,
Marco SØRENSEN,
Aston Martin Vantage V8M19125 Laps
2097LMGTE ProAston Martin RacingDarren TURNER,
Jonathan ADAM,
Aston Martin Vantage V8M19026 Laps
2199LMGTE ProAston Martin Racing V8Alex MACDOWALL,
Fernando REES,
Stefan MÜCKE
Aston Martin Vantage V8M19001:01.03
2277LMGTE AmDempsey – Proton RacingPatrick DEMPSEY,
Patrick LONG,
Marco SEEFRIED
Porsche 911 RSRM18729 Laps
2398LMGTE AmAston Martin RacingPaul DALLA LANA,
Pedro LAMY,
Mathias LAUDA
Aston Martin Vantage V8M18717.21
2483LMGTE AmAF CorseFrançois PERRODO,
Emmanuel COLLARD,
Rui AGUAS
Ferrari F458 ItaliaM18630 Laps
2531LMP2Extreme Speed MotorsportsEd BROWN,
Johannes VAN OVERBEEK,
Jonathon FOGARTY
Ligier JS P2 – HPDD18638.805
2650LMGTE AmLarbre CompetitionGianluca RODA,
Paolo RUBERTI,
Nicolai SYLVEST
Chevrolet Corvette C7M18531 Laps
2788LMGTE AmAbu Dhabi-Proton RacingChristian RIED,
Khaled AL QUBAISI,
Earl BAMBER
Porsche 911 RSRM18520.975
2872LMGTE AmSMP RacingVictor SHAYTAR,
Andrea BERTOLINI,
Aleksey BASOV
Ferrari F458 ItaliaM18527.232
2996LMGTE AmAston Martin RacingFrancesco CASTELLACCI,
Liam GRIFFIN,
Stuart HALL
Aston Martin Vantage V8M18432 Laps
3013LMP1Rebellion RacingAlexandre IMPERATORI,
Dominik KRAIHAMER,
Daniel ABT
Rebellion R-One – AERM16452 Laps
3147LMP2KCMGMatthew HOWSON,
Richard BRADLEY,
Nick TANDY
Oreca 05 – NissanD19224 Laps

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "WEC 2015 : Doublé Porsche à Fuji"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rowhider
Invité

Encore une victoire pour Porsche là où personnellement je ne les attendais pas trop.
Les Audi étant un cran au dessus des Porsche concernant les appuis aéro, je les aurait vu devant comme lors des essais libres. Mais c’est tout le charme des courses sous la pluie : tout peut arriver.
Signatech-Alpine s’en sortent bien également, sans doute encore grâce à la pluie qui égalise un peu le niveau de performances.

Verth.
Invité

Sauf s’ils s’en lassent eux-même, la domination Porsche risque de durer longtemps ! Absence de réactivité ou règlement trop contraignant ne permettant pas les évolutions nécessaires de la concurrence ?

Dommage, l’endurance était bien repartie depuis quelques années. Faut-il craindre qu’elle passe à nouveau sous l’éteignoir, comme dans les années 80 ?

akouel
Invité

Je ne pense pas qu’on en soit là. C’est tout simplement eux qui sont devant cette année comme toyota en 2014 (5 victoires sur 8, avec une large domination en piste), ou audi en 2013.
j’ai bon espoir que la bataille à 3 aura lieu l’année prochaine, avec une nouvelle auto pour toyota, des audi toujours dans le coup, et des porsche en favoris.
Nissan sera présent pour les faits divers ^^
Hors troll, je pense que nissan aura besoin de bien plus de temps pour amener leur concept à un niveau égalant, celui des autres 🙂

wpDiscuz