Accueil Bugatti Bugatti Chiron : turbos électriques au programme

Bugatti Chiron : turbos électriques au programme

160
8
PARTAGER

La remplaçante de la Bugatti Veyron, la Chiron, sera à n’en pas douter une des voitures avec les spécificités techniques les plus impressionnantes.

Cette future supercar continue de susciter de nombreuses suppositions notamment en ce qui concerne le bloc moteur qui sera en charge de la propulser. La marque alsacienne pourrait à nouveau faire appel au W16 8.0L quadri-turbo qui équipe déjà la Veyron.

La puissance pourrait passer le cap de 1 500 chevaux pour une vitesse maximale largement au dessus des 400 km/h. Pour cela, le W16 serait couplé à deux turbos électriques sur les quatre afin d’améliorer son rendement.

Coté design, les photos espions du premier prototype de Chiron aperçu, probablement un mulet, laissent encore une lueur d’espoir quant au design avec des lignes plus fluide que la Veyron.

Source : automobilemag

Crédit illustration : Bugatti

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Bugatti Chiron : turbos électriques au programme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Minarey
Invité

C’est quoi un turbo électrique ? Quelle différence avec un compresseur volumétrique ?

Guallaume
Invité

C’est le principe du mgu-h en F1, il pourra certainement fonctionner en générateur pour recharger des batteries lors des phases de freinage, et fonctionner en moteur, pour éliminer le temps de réponse du turbo lors des relances

berti
Invité

C’est pas un turbo sur lequel tu peux brancher ton smartphone pour le recharger ?

labradaauto
Invité
le compresseur est lui entraîné via poulie par l’arbre moteur et comprime l’air d’admission. Le turbo : ce sont les gaz d’échappement qui via un arbre unique entraînent un second escargot pour comprimer l’air dans le collecteur d’admission. Le turbo électrique est une innovation. Renault je crois connait le dispositif. Il s’agit dans le conduit d’air comprimé de l’admission d’ajouter un dispositif , moteur électrique ,escargot pour venir en aide à la turbine qui ne tourne pas assez vite, comme au début d’une montée en régime. On va de la sorte gaver très vite le moteur pour qu’il donne une… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

ben voilà, c’est passé ! rires…! Comme quoi l’informatique qui dans le dispositif du turbo électrique « répond au gaz » …et là ….sur le blog: le temps de réponse est interminable. par bonheur, on a le temps et on ne traverse pas un passage à niveau (rires…)

berti
Invité
« Ah mais comment on va faire pour leur dire qu’on peut pas avoir d’hybride car on pouvait pas redévelopper la voiture pour réduire les coûts ? Et qu’on est obligé de garder le W16 parceque le département market dit que c’est la honte de proposer 14 cylindre sur notre moteur, bien que cela soit un gros handicape avec son rendement passable, son poids, son encombrement (même avec le W) et surtout avec une dissipation thermique vraiment problématique ? Que notre différentiel mécanique c’est tellement mieux qu’un système de répartition hybride instantané pour apprentie supercar new edge ? » Heu bah on… Lire la suite >>
Dr_Briefs
Invité
14 cylindres ? Cela n’a pas vraiment d’intérêt. Cela t’oblige à faire soit un moteur en V soit en ligne. le second cas étant non envisageable dans une voiture… Il reste le V14. Un temps envisagé pour la McLaren F1. Je connais pas dans le milieu automobile d’autre tentative. Il reste la possibilité d’utiliser un V12… sauf qu’il faut être encore plus exclusif que Lamborghini donc non. Même avec 4 turbos se serait trop roturier… La EB 110 était tellement plus dans l’esprit que les délires de VAG. La seule Bugatti avec un moteur monstrueux pour l’époque c’est la Type… Lire la suite >>
wizz
Membre

c’est du 2nd degré…

wpDiscuz