Accueil F1 F1 2015 : La F1 amputée du numéro 1

F1 2015 : La F1 amputée du numéro 1

123
7
PARTAGER

Le champion du monde 2014 de Formule Un, Lewis Hamilton, a pris la décision de conserver pour la saison prochaine, son numéro choisit cette saison, à savoir le 44. Résultat des courses, il n’y aura pas de numéro 1 sur la grille lors de la saison 2015.

Depuis 2014, la FIA – à l’instar de ce qui se fait déjà depuis des années maintenant en championnat du monde de vitesse moto – a demandé aux pilotes de choisir un numéro allant de 2 à 99, le numéro 1 étant réservé au champion du monde en titre. Ce dernier était depuis quatre ans arboré par Sebastian Vettel. Déchu de son titre par Lewis Hamilton, il va donc porter le numéro 5 sur sa Ferrari, choix qu’il a déposé comme tous les pilotes auprès de la FIA en début d’année.

Cette nouveauté au sein du monde de la Formule Un n’a pas fait de vagues et semble avoir été acceptée par l’ensemble des pilotes et des fans, à l’inverse des points doublés. Ce choix de son propre numéro par les pilotes a pour effet de personnaliser, de personnifier, d’assimiler un peu plus l’homme (ou la femme) à un chiffre ou un nombre, ce qui était le cas autrefois. Nombreux sont ceux qui pensent toujours à Gilles Villeneuve en voyant le 27, et le « Red 5 », signature de Nigel Mansell. Comme il l’a été rappelé précédemment, cette pratique est en vigueur depuis de nombreuses années en championnat du monde de vitesse moto, avec pour exemples le numéro 99 de Jorge Lorenzo, le 46 de Valentino Rossi, ou encore, plus récemment, le 93 de Marc Marquez. Cette association qui se fait entre un numéro et un pilote sert aussi pour les opérations marketing, le numéro en devient alors un outil incontournable. En effet, le 46 sur n’importe quelle casquette ou T-shirt renvoie de facto à l’Italien nonuple champion du monde, Valentino Rossi.

Hamilton a rendu son choix public, il ne portera donc pas le numéro 1 comme l’a fait Vettel les quatre années précédentes. En effet, il a fait le choix de garder son numéro fétiche, à savoir le 44 (celui qu’il portait en kart, mais aussi la somme des différents numéros qu’il a portés en Formule Un depuis son arrivée en 2007, jusqu’à l’année dernière en 2013). Cependant, ce type de situation s’est déjà produit par le passé. De fait, l’absence de numéro 1 n’est pas un phénomène inédit.

En 1993 et 1994, la grille du championnat du monde de Formule Un était vierge de numéro 1. Ce fut le cas en 1993 chez Williams avec Alain Prost et Damon Hill ; cette situation s’est reproduite un an plus tard en 1994, toujours chez Williams, cette fois-ci l’écurie abritait le duo Damon Hill et le regretté Ayrton Senna. Ces deux années, les deux duos de pilotes avaient hérité des numéros 0 et 2. Pourquoi ? Tout simplement puisqu’à deux reprises, le champion du monde sortant avait décidé de mettre un terme à sa carrière en fin de saison : Nigel Mansell en 1992, Alain Prost en 1993. Personne n’avait repris le si convoité numéro 1, car il était et demeure encore aujourd’hui réservé au champion du monde en titre.

Cependant, nous ne nous trouvons pas dans le même cas de figure qu’en 1993 et 1994. Lewis Hamilton sera toujours sur la grille en 2015, mais le résultat est le même, pas de numéro 1 sur les circuits du championnat du monde de Formule Un la saison prochaine. A quand le retour du numéro 1 ? Tout dépendra de qui s’emparera de la couronne mondiale en 2015. En cas de nouveau champion, il pourrait de nouveau faire irruption.

Source et crédit photographique : FIA et Mercedes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1 2015 : La F1 amputée du numéro 1"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Me demande quand on aura le retour du 0

Thibaut Emme
Admin

Théoriquement plus avec ce nouveau règlement.
En effet, si le champion en titre se retire, le numéro 1 n’est pas attribué et tout le monde garde son numéro fixe qui est entre 2 et 99.

DarkKane
Invité
Hamilton est logique avec le lien marketing souhaitée. Malgré son titre de Champion du Monde, il sait que le 44 sera est d’importance pour le futur. Le 1 ne lui appartient pas. Dans l’hypothèse probable où un autre pilote soit sacré à la fin 2015, il perdrait tous les bénéfices d’avoir porté ce chiffre. Ce serait encore pire si cette personne était Nico Rosberg puisqu’il court sous les mêmes couleurs : En terme de visualisation sur les miniatures, on ne discernerait pas vraiment la différence (hors casque). Comprehensible donc. Après la F1 pourrait reflechir à l’introduction d’un repère pour comprendre… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Rien n’empêcherait d’avoir les numéros fixes choisis par les pilotes (44 ici) et de rajouter ‘#1’ sur la voiture.

Dcomdim
Invité

Très bonne idée les lauriers. Une autre solution serait aussi de présenter le numéro du champion du monde, si ce n’est pas le numéro un, dans une couleur or. Le numéro des autres serait noir ou blanc, que ce soit sur les monoplaces les incrustations écrans etc.

Lolo
Invité

Bref

Lolo
Invité

Bref

wpDiscuz