Accueil Sport auto Essais d’intersaison Super Formula 2015 : du beau monde à Okayama

Essais d’intersaison Super Formula 2015 : du beau monde à Okayama

100
0
PARTAGER

Après une très belle première saison avec le nouveau châssis Dallara SF 14, disputée jusqu’au bout et remportée par Kazuki Nakajima, la Super Formula est à nouveau sur la pente ascendante. Le traditionnel Rookie Test d’après-saison disputé hier et avant-hier à Okayama, complété par un test des motoristes, a attiré des noms fort intéressants.

La prestation remarquée, malheureusement écourtée, d’André Lotterer dans la Caterham au Grand Prix de Belgique et ses déclarations sur sa voiture de Super Formula comparée à la Formule 1 ont remis la Formula Nippon, ou plutôt la Super Formula puisque c’est son nouveau nom, sur le radar du petit monde de la monoplace internationale, et la liste des inscrits à ces deux jours à Okayama en est la preuve.

La vedette du jour était Kamui Kobayashi, qui semble avoir tiré un trait sur ses espoirs de F1. De retour au bercail dans le giron Toyota, il était aligné par le team Le Mans dans la monoplace #8 habituellement pilotée par Loïc Duval. Autre favori des fans japonais, Takuma Sato est lui un habitué de la discipline puisqu’il a participé ces dernières années à quelques courses quand son programme en Indycar lui en laissait le loisir et il était de retour à Okayama dans la monoplace de test Honda. Autre faux débutant, le nouveau champion de Super GT Tsugio Matsuda était dans la voiture du team KCMG avec qui il a fait deux piges en WEC cette année. La Formula Nippon, Tsugio-san connait bien puisqu’il a remporté deux titres en 2007 et 2008. Les deux vrais rookies du test côté japonais, ce sont Daiki Sasaki, le fer de lance du moment du programme « jeunes » de Nismo, sur la voiture du Kondo Racing, et Kotaro Sakurai. Ce dernier, qui testait dans la voiture du Real Racing (camp Honda) a un profil intéressant puisque c’est un Japonais qui revient par « le tour extérieur », n’étant un protégé d’aucun des trois constructeurs japonais et ayant couru ces dernières années en dehors du Japon.

Du côté des pilote étrangers, outre Bertrand Baguette chez Nakajima Racing qui est déjà un peu japonais après une saison en Super GT dans cette même équipe, on retrouvait le champion de GP2 2013 Fabio Leimer chez Mugen, peut-être l’avant-garde de ce groupe de pilotes sévissant en Europe qui ont vu la porte de la F1 se fermer et sont à la recherche d’un championnat où exercer leur talent, et Jann Mardenborough le jeune prodige de la GT Academy, qui continue de multiplier les expériences à l’invitation de Nissan. La Super Formula avec le team Impul après avoir testé la GT-R GT500 lors du Nismo Festival, le Britannique n’aura pas perdu sa quinzaine de jours au Japon.

A l’issue des deux jours d’essais, qui auront vu des conditions météo variées, c’est Kamui Kobayashi qui pointe en haut de la feuille de temps devant le champion 2014 Kazuki Nakajima présent pour le compte de Toyota et un étonnant Jann Mardenborough qui a beaucoup impressionné le patron du team Impul Kazuyuki Hoshino qui en a pourtant vu d’autres. Les choses ont été moins simples pour Fabio Leimer, neuvième temps, même s’il ne faut pas tirer trop de conclusions de ce type de test. On retrouvera tout ou partie de ces pilotes au départ de la saison 2015 pour une affiche qui ne cesse de grandir.

Source et crédit illustration : Super Formula

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz