Accueil Hydrogène D’autres Toyota avec pile à combustible en vue

D’autres Toyota avec pile à combustible en vue

87
3
PARTAGER

La Toyota Mirai sera officiellement la première voiture avec pile à combustible commercialisée. Mais elle sera loin d’être la dernière et d’autres modèles Toyota devraient suivre avant la fin de la décennie.

Après la pari de l’hybride, Toyota fait à présent celui de la pile à combustible. Renforcé par le soutien officiel du gouvernement japonais au développement de cette technologie, le numéro un mondial table sur le lancement d’autres modèles à la suite de la Mirai.

Cette dernière n’est donc que la première d’une lignée. Mais à l’instar de ce qu’il à fait pour l’hybride, Toyota ne planifie pas plusieurs modèles spécifiques. La technologie est suffisamment aboutie pour prendre place à bord d’un véhicule classique. Selon le magazine japonais Best Car, le marché japonais accueillera ainsi une Toyota Crown Fuel Cell lors de son prochain renouvellement, prévu en 2018.

Mais cette technologie aura en fait été déployée, toujours selon le magazine japonais, l’année précédente chez Lexus. En 2017, la nouvelle LS  devrait accueillir elle aussi une version à pile à combustible dans sa gamme. La nouvelle LS dont le lancement est attendu début 2016 est une proche cousine de la Crown.

Et l’on évoque aussi le déploiement de cette technologie sur les taxis dans l’archipel. Les vénérables  Crown Comfort devraient en effet céder leur place à une nouvelle génération de véhicule, spécifiquement conçu pour cette tâche. Toyota avait ainsi dévoilé un concept au dernier salon de Tokyo, le JPN Taxi Concept, dont la version de production pourrait prévoir une version Fuel Cell en 2017.

Source : Best Car Magazine (Japon)

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "D’autres Toyota avec pile à combustible en vue"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

S’il y a une technologie qui ne peut se développer sans l’aide de subvention c’est bien celle-là.
Infrastructure, normes de sécurité, tout est spécifique et compliqué à mettre en œuvre sans dépenses étatiques colossales.

fistulinside
Invité
Tout à fait d’accord sur le financement. C’est d’ailleurs pourquoi il faut que les États investissent massivement dans la transition énergétique. D’ailleurs, il faut pour cela qu’ils maîtrisent entièrement la production et la gestion de l’énergie, d’une part pour des raisons de coûts, et d’autre part pour des raisons de souveraineté. La France, forte de sa 2ème place mondiale au niveau territoire maritime (devant la Chine) pourrait ainsi devenir un fer de lance au niveau de la production d’électricité produite par énergies renouvelables au niveau mondial (stations ETM, champs hydroliens, éolien offshore…), et ainsi mettre en avant sa capacité de… Lire la suite >>
SGL
Invité

bien vu !

wpDiscuz