Accueil Egocentrisme exacerbé F1 2016 : le circuit de Bakou dévoilé

F1 2016 : le circuit de Bakou dévoilé

237
14
PARTAGER

Bakou est la capitale de l’Azerbaïdjan au carrefour de l’Europe de l’Est et de l’Asie de l’Ouest. La Formule 1 ira au bord de la mer Caspienne pour le GP d’Europe sur un tracé urbain qui vient d’être dévoilé.

« L’Azerbaïdjan est le dernier ajout à venir au calendrier de la F1 et je suis ravi de voir que nous aurons un circuit urbain innovant pour créer un évènement de classe mondiale quand nous viendrons ici en 2016 » déclare Bernie Ecclestone. Evidemment il ne va pas dire du mal d’un circuit payant rubis sur l’ongle (ou plutôt gaz naturel sur l’ongle) de gros droits d’entrée dans le calendrier de la F1.

Si l’environnement de la ville de Bakou promet en effet d’être spectaculaire et intéressant visuellement (voir ici), alternant les bâtiments grandioses récents avec la vieille ville fortifiées (dont la tour Giz Galasi du 12 ème siècle), le circuit en revanche a un tracé très particulier. A voir en vrai, car sur la photo satellite, une partie fait très carrée avec des virages en angles droits.

10575243_759027480821933_5591571701431966429_o

Le circuit a été dessiné en collaboration avec Herman Tilke (comme à chaque fois ou presque) et emprunte sur plus de 6 km les rues autour notamment du Parlement Azéri mais aussi de 2 hôtels de luxe (au moins). Une sorte de Monaco de l’Est. La « pièce maîtresse » du circuit sera immanquablement la longue ligne droite de 2,2 km qui devrait permettre aux monoplaces d’atteindre plus de 340 km/h dans la très large avenue Neftchilar.

Sur la photo on trouve de gauche à droite : Azad Rahimov (Ministre de la jeunesse et des sports Azéri), Bernie Ecclestone, Anar Alekperov (patron de la Fédération Azéri d’Automobile), Hermann Tilke (l’architecte)

Source et illustration : Baku Grand Prix

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "F1 2016 : le circuit de Bakou dévoilé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Faire le grand prix d’europe dans un pays dont on peux douté de appartenance au continent européen est de toute logique

Carlos Ghost
Invité

Pays légèrement dictatorial, où on corrompt matin midi et soir.

Mais s’il fallait s’arrêter à ce genre de détail…

Nico
Invité

Point de vue typique « occidental ». « Chez nous la corruption n’existe pas c’est bien connu ». Il serait temps de s’intéresser au monde extérieur et arrêter de le voir avec vos œillères de TF1, Bertelsmann TV ou F.Nathan…

zak
Invité

Dès le premier coup d’œil on voit que ce circuit n’a aucun intérêt. Mais si les bâtiments sont beaux alors évidemment c’est une bonne raison d’y aller, sans oublier ces satanés pétrodollars.

Peut-on faire pire que Singapour ?, telle est la question.

turbo v8
Invité

il rejoindra la liste des circuits sans âme que heureusement qu’ils ont de beaux bâtiments et une grosse enveloppe tel que Abu dhabi , Singapour , Sotchi

Azerbaïdjan eurpean grand prix : appeler european grand prix un circuit qui se trouve a l’ est de la Turquie (continent asiatique) et qui se trouve a des plombe de chez nous avec encore une bonne mentalité soviétique oui pour quoi pas appeler ca european grand prix

axsport
Invité

La F1……………………………..

Carlos Ghost
Invité
Déclaration de Tilke : « …il y aura une section en montée extrêmement étroite près de l’ancien mur de la ville qui récompensera la précision, et nous avons une section d’accélération de près de 2,2 km le long de la promenade qui verra les voitures passer à fond à des vitesses très élevées. » Les organisateurs auront intérêt à embaucher (et à payer AVANT) les commissaires de piste de Monaco. Et encore, ceux-ci sont efficaces car ils pratiquent leur circuit mètre par mètre depuis des années. Je ne veux pas être oiseau de mauvais augure mais là, on réunit les… Lire la suite >>
wpDiscuz