Accueil F1 F1 : limitation des communications radio effective

F1 : limitation des communications radio effective

99
11
PARTAGER

Décision étrange que vient de prendre la FOM par l’intermédiaire de Charlie Whiting. Dès le prochain GP les écuries seront limitées en communication avec leurs pilotes. But avoué, redonner du pouvoir de décision au pilote.

On ne peut que s’en réjouir, mais ce n’était pas le sens pris depuis plusieurs années avec des communications radio à outrance allant même jusqu’à faire dire que les pilotes n’étaient finalement plus que des exécutants des ordres des ingénieurs cachés dans les stands. Désormais, et comme prévu, la FIA fera appliqué stricto sensu l’article 20.1 du règlement sportif qui indique que « le pilote doit conduire la voiture seul et sans aide ».

Concrètement les indications sur les endroits où le pilote peut gagner du temps au tour, ou les indications de consommation, ou même encore les indications de freins trop froids (pendant le tour de chauffe notamment) seront bannies. La FIA enregistrera toutes les conversations radio et les examinera minutieusement promet Whiting, directeur de course de la F1.

dms1427ja243
Le volant de la Toro Rosso STR9 et son grand écran

Les pilotes devront donc faire avec les indications affichées sur leurs volant. Certains ont de grands écrans LCD qui permettent d’afficher plein d’informations, d’autres non. Pas très fair play. Cette règle si elle part d’un bon sentiment de remettre le pilote un peu plus maître à bord, ne va pas dans le sens de la réduction des coûts. En effet, les volants (déjà très chers) devraient rapidement tous recevoir ces écrans d’informations. Quant à la sécurité de quitter la piste des yeux pour lire un petit écran, visiblement la FIA n’en n’a cure. A quand les casques avec écran d’indications intégré ?

Certains demandent quelques éclaircissements, notamment sur la possibilité de panneauter les pilotes sur leur consommation, à l’ancienne, dans la ligne des stands. Cette règle renforcée sera en vigueur dès le GP de Singapour le weekend prochain.

Source : F1

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "F1 : limitation des communications radio effective"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Dcomdim
Invité

Encore une règle inutile qui sera détournée sans aucun problème.

Kaizer Sauzée
Invité

Ils s’enverront des messages à l’écran ou se créeront un code pour se causer.
Ce sont des ingénieurs, pas des billes.

Hamilton va être perdu…!

November
Invité

Plutôt Rosberg ! Depuis le début de saison, Hamilton est le pilote qui désobéit le plus aux consignes radio, …………donc !

pascal
Invité

C’est vrai finalement que la f1 fait figure de dépassé, mais pourquoi n’ont ils pas les informations sur la visière du casque comme pour les pilotes de chasse.

Dr_Briefs
Invité

Les viseurs tête haute sont des équipements bien plus cher qu’un écran LCD et pas vraiment prévu pour résister à un crash de f1.

pascal
Invité

Un volant c’est même 30500 euros.

et comme tu le dit thibaut en moto cela existe depuis 2010.

La réalisation est tout a fait possible aux normes de résistance d’une f1 et sans aucun problème.

Ce n’est pas la prioritée développement et ils prendraient sans doute un gros risque que cela soit interdit aussitôt….

Key
Invité
A mon sens, il ne devrait y avoir qu’un seul sens de communication: voiture vers stand pour récupérer des données! Pour le contrôler, c’est facile: même module de télétransmission pour tout le monde, n’autorisant donc par construction que l’émission. Crypté pour éviter l’espionnage quand même. L’afficheur tête haute, pourquoi pas. Mais il va falloir faire léger car tout surpoids se ressent dans le cou au bout de 2h à se prendre des virages à 4G! Allez zou, le pouvoir aux pilotes! Plus de consignes d’équipe une fois le départ donné, plus de stratégie pour dépasser dans les stands, plus d’attentisme.… Lire la suite >>
wizz
Membre
ça changerait à peine Actuellement, la voiture collecte les données, transmet au stand. Des données qui seront décortiquées par son ingénieur attitré, qui suit les tendances de ces données, avec des conséquences pour le reste de la course En coupant la télémétrie écurie->pilote, on peut très bien faire traiter ces données par un « simple smartphone ». Un ordinateur intégré sur la voiture, qui va traiter ces données, compiler ces données, comparer ces données en course par rapport aux simulateurs, qui va alors donner des consignes au pilote via un écran LCD, ou via des led… La seule différence, c’est que la… Lire la suite >>
wpDiscuz