Accueil Justice Les taxis gagnent une bataille, les VTC devront attendre 15 minutes

Les taxis gagnent une bataille, les VTC devront attendre 15 minutes

138
16
PARTAGER

La bataille entre les taxis et les véhicules de tourisme avec chauffeurs (VTC) connait un nouvel épisode. La Ministre du Tourisme Sylvia Pinel et celui de l’Intérieur Manuel Valls ont signé le décret imposant un délai de 15 minutes entre la commande et la prise en charge du client pour les VTC. Une bataille de gagnée pour les taxis.

Les taxis dénoncent une concurrence déloyale de la part des VTC dont l’utilisation dans les grandes villes connait une croissance exponentielle. Pour quelques euros de plus, le client a droit à un service tiré à quatre épingles, un prix sans surprise défini à la commande et un paiement facilité via un compte utilisateur. La seule contrainte jusqu’à présent était de ne pas attendre le client dans la rue mais que celui-ci devait passer commande et donner une adresse de prise en charge, chose bien facilitée par la multiplication des smartphones.

Les taxis demandent depuis longtemps que les VTC ne puissent pas prendre en charge le client durant un certain temps après la commande. Ainsi les taxis récupéreront les clients pressés qui ne peuvent patienter 15 minutes pour un VTC. L’autorité de la concurrence estimait toute fois la semaine dernière que ces 15 minutes créeraient une distorsion de concurrence injustifiée, préjudiciable à l’activité économique des compagnies de VTC mais surtout aux consommateurs. En effet, ces 15 minutes ne seront pas appliquées aux radio-taxis qui fonctionnent

Il est étrange que les taxis ne se remettent pas en cause et ne se posent pas la question de savoir pourquoi les VTC ont tant de succès.

Quoi qu’il en soit, les Ministres vont donc à l’encontre de l’avis de l’autorité de la concurrence et cédent au lobby des taxis (même si ceux-ci souhaitaient 2 heures de délai à la base). Les sociétés de VTC ont prévenu qu’elles attaqueront devant le Conseil d’Etat le décret publié ce samedi au Journal Officiel.

Autre incongruité, la règle ne s’applique pas si le client doit être pris en charge depuis un hôtel « des deux plus hautes catégories désignées par le nombre d’étoiles » (soit un hôtel de luxe !) ou un salon professionnel. Dans les faits, cette règle des 15 minutes risque d’être difficilement applicable et surtout contrôlable. Pour les utilisateurs des VTC, il faudra anticiper un peu sa commande, aller patienter un quart d’heure dans un café ou…se diriger vers le premier hôtel du coin.

Source : Journal Officiel, décrets 2013-1251 et arrêté modificatif

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Les taxis gagnent une bataille, les VTC devront attendre 15 minutes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Membre

Exemple typique de la France qui perd !
D’un côté les « pauvres » Taxis qui ont payé des fois 250.000€ leur plaque et qui du coup ne supporte pas la concurrence.
De l’autre , une situation ou paris manque cruellement de 5 fois plus de taxis pour ses besoins !

François
Invité

Histoire d’un corporatisme ordinaire qui lutte contre toute forme de concurrence prête à la terrasser.
Cela étant dit, les taxis doivent supporter le coût de la leur « plaque » dont je ne saisis pas bien l’utilité, les VTC ne la payent pas et peuvent donc être plus compétitifs.

Le mieux serait de libéraliser ce marché en supprimant les plaques chez les uns et les contraintes chez les autres puis que le meilleur gagne.

François
Invité

« A moins de racheter toutes les licences en circulation cela va être dur. »
C’est bien pour cette raison qu’il faudra en passer par là. Je sais que ça a un coût mais la mesure peut s’étaler dans le temps, avoir ou ne pas avoir de licence n’empêche nullement de conduire des clients d’un point A à un point B en voiture.

SGL
Membre

N’oublions pas que cette situation à la c.. vient de Pasqua
http://lexpansion.lexpress.fr/economie/charles-pasqua-se-plie-a-la-loi-des-taxis_3182.html
le rêve 20.000 taxis en plus sur base Zoe avec plusieurs centaines de prises à recharge rapide sur leur station , et le remboursement des « plaques » pour rétablir une saine concurrence et moyen efficace et propre
pour favoriser l’économie d’IDF voire pour la France entière .

Siphie
Invité

Bref ce n’est qu’une histoire de pognon… Je n’en ai strictement rien à faire si un mec voulant être un des élus à se faire du pognon est assez kon pour claquer 250K€ pour pouvoir bosser à Paris…
Si moi je claque 250K€ dans je ne sais quel konnerie que la règle change et que je me fais entuber : il y aura quelqu’un pour pleurer sur mon sort?

Siphie
Invité

Ceci sans oublier combien une majorité de taxi parisiens sont Mauvais…

wpDiscuz