Accueil Actualités Entreprise Bolloré double sa capacité de production de batteries

Bolloré double sa capacité de production de batteries

110
20
PARTAGER

Vincent Bolloré inaugurera cet après-midi, en présence du Président de la République, l’extension de son usine de batteries en Bretagne. Ces batteries équipent les Bluecar, voitures utilisées notamment dans le cadre d’Autolib en région parisienne.

De 2.500 batteries par an, la capacité de l’usine d’Ergué-Gaberic passe désormais à 5.000. Cette usine, située en Bretagne, a fait l’objet d’un investissement de 250 millions d’euros pour atteindre cet objectif. L’usine de Blue Solutions emploie actuellement un peu plus de 150 salariés. Les effectifs devraient rapidement être doublés.

Ces batteries alimenteront principalement les véhicules d’autopartage comme Autolib’ à Paris. Elles participeront à la croissance du groupe Bolloré avec un démarrage de services similaires à Lyon (Bluely), à Bordeaux (Bluecub) et à Indianapolis.

Vincent Bolloré, PDG du groupe éponyme, espère aussi fournir ses batteries comme solution de stockage domestique pour emmagasiner l’énergie produite à partir de panneaux solaires par exemple. Le PDG français imagine notamment un fort potentiel en Afrique pour alimenter les dispensaires médicaux entre autres.

La présence du Président François Hollande lors de cette inauguration doit être un signe fort de l’engagement de l’Etat français vis-à-vis du véhicule électrique. La production de batteries ainsi que le développement d’un réseau de bornes de recharge, sont deux des 34 plans d’action de la « nouvelle France industrielle », un programme porté par le Chef de l’Etat et Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif.

Les batteries utilisées par les Bluecar se distinguent de la concurrence par leur technologie spécifique LMP (Lithium Métal Polymère). Le groupe Bolloré a récemment signé une lettre d’intention avec Renault pour le développement commun de solutions d’autopartage.

Source: Le Figaro
Crédit image: Bolloré

A lire également:
Renault et Bolloré officialisent leur partenariat
Une nouvelle affaire d’espionnage autour des véhicules électriques

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Bolloré double sa capacité de production de batteries"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Membre

Est-ce qu’ils ont réglé le problème du déchargement de batterie en statique ?
Si c’est faux (@ cestmoi) que l’on nous le prouve !
Sinon cela est une très bonne nouvelle pour l’industrie française / écologie / l’emploie / l’indépendance énergétique

cestmoi
Invité

Ah pas encore cherché à comprendre ??
Dommage.

SGL
Membre
wizz
Membre
Les batteries LMP n’ont pas plus de problème d’autodécharge que les autres batteries à base de lithium C’est de l’ordre de 10% par mois Ce problème de décharge des batteries LMP de Bolloré (et non des batteries LMP en général), c’est un choix technique lié à son mode d’utilisation particulière Prenons une batterie plomb de voiture. Il y a un liquide, de l’acide, qui sert d’électrolyte, permet la circulation des ions entre les bornes. Comme c’est un liquide, ça facilite la circulation des ions. Parfois, on voit des batteries au gel. C’est la même chose, sauf que le liquide acide… Lire la suite >>
SJF
Invité
Merci pour cette mise au point exhaustive comme d’hab.. Cependant je ne comprends pas où est l’amélioration du point de vue sûreté de la batterie sachant que pour fonctionner correctement il faut que le plastique devienne plus ou moins fluide donc moins rigide donc moins sûr dans le cas où celle-ci est maintenue au chaud (tout le temps pour Autolib). Et connaît-on l’incidence d’un maintien au chaud sur la consommation du parc Autolib global parce qu’alors on risque de sérieusement dévier du mode de transport écolo ? Dans tous les cas c’est vraisemblablement un problème transitoire parce qu’il est facile… Lire la suite >>
wizz
Membre
je n’ai pas dit que le film polymère va se ramollir pour devenir comme du gel (et donc perdre sa solidité) c’est pour cela que j’avais écrit avec des guillemets « ramollir », dont le but est d’expliquer par vulgarisation que la mobilité des ions va augmenter sensiblement à haute température pour ce polymère. Une explication, vulgarisation imagée, même si parfois, on doit s’éloigner du système en vrai. Parce que je suis comme toi, ou comme tant d’autres ici et ailleurs. Je connais des choses, maitrise plus ou moins la technologie, possède des outils scientifiques pour comprendre (ou parfois pour pouvoir éliminer… Lire la suite >>
wizz
Membre
Suite… Je ne connais pas le secteur de l’automobile particulièrement. C’est juste qu’en tant qu’ingé, on possède des outils, des connaissances, que l’on peut mettre en pratique si on travaille pour l’automobile, ou l’aviation, ou pour fabriquer des fours micro ondes, etc… Etude de marché, cachier des charges, bureau étude, etc… Il me suffit de mettre mes connaissances appliquées au milieu de l’automobile pour faire avancer le schimiblick Alors oui, pourquoi pas une petite voiture hybride, à extension d’autonomie Et petite, c’est comment? Genre une Zoe, Clio, Fiesta…? On peut le faire à la manière de PSA, avec son hybride… Lire la suite >>
SJF
Invité
Bien sûr que j’allais tout lire si je te lance sur un sujet.. j’ai appris des choses donc merci d’avoir répondu (bon la science du résumé c’est pas vraiment approfondi en école d’ingé n’est ce pas ?! 😉 Ce que j’ai compris c’est qu’une voiture hybride série réclame tout un tas de compromis qui font que la pure électrique soit plus facile à sortir sur le marché. Le problème c’est que les compromis techniques de la pure électrique ont été transférés à la puissance publique (on subventionne à hauteur de 7000€, on réclame des infrastructures de recharge…). Donc d’un point… Lire la suite >>
wizz
Membre
« Ainsi il semblerait bien plus rentable de subventionner (diminuer les charges) tout un tas d’ingénieurs qui se prendraient la tête à sortir une voiture bon marché (mais aussi sur la gestion d’un mixe énergétique suivant un trajet prévu et les conditions de circulations en temps réel, donc à la communication entre véhicules…) pour l’usage du plus grand nombre au quotidien même si des contraintes non rédhibitoires en usage quotidien comme une vitesse bridée à 100km/h par exemple devront être acceptées par les clients. Une fois que le plus grand nombre pourra s’équiper sans surcoût par rapport à aujourd’hui rien n’empêchera… Lire la suite >>
wizz
Membre
« pour l’usage du plus grand nombre au quotidien même si des contraintes non rédhibitoires en usage quotidien comme une vitesse bridée à 100km/h par exemple devront être acceptées par les clients. Une fois que le plus grand nombre pourra s’équiper sans surcoût par rapport à aujourd’hui rien n’empêchera de gonfler un max la TIPP sur le gazole des particuliers et l’essence pour tous. Ce cheminement me paraît bien plus écolo/écono vertueux. » ….aucune chance pour que cela soit possible Je rappelle que nous sommes dans une démocratie, qu’il y a une liberté de circulation, de parole….et aussi de vendre et d’acheter.… Lire la suite >>
wizz
Membre
« Sur tes inconvénients relevés je complèterais qd même que certains sont facilement contournables: – l’usure moteur précoce est à mettre en parallèle avec le besoin d’une chauffe rapide de la batterie à chaque démarrage à froid – la fréquence de remplacement de la batterie avec une technologie en évolution donc coût voir capacité en progression (et puis effet psycho négligeable quand batterie en location..) – PETITE voiture type twingo visée donc usage en montagne à proscrire sans contrainte sur la demande globale En fait il faut voir la consommation au 100km utilisée notamment pour les bonus/malus comme caduque et plutôt… Lire la suite >>
wizz
Membre
http://clients.rte-france.com/lang/fr/visiteurs/vie/marche_electricite.jsp j’allais oublier Actuellement, en septembre, le cours de l’électricité en bourse, en europe, varie entre 1cts/kWh et 7cts/kWh Il va de soi qu’en pleine nuit, les Allemands arrêtent leur centrale au gaz pour acheter notre élect à 1cts. Alors autant permettre aux Français de recharger des voitures électriques pour presque rien, et de les inciter à rouler en élect Il va de soi aussi qu’en hiver, aux heures de pointe, le kWh ne sera pas à 7cts mais avec un zéro de plus; et les allemands font tourner leur centrales aux maximum de leur capacité pour nous vendre ce… Lire la suite >>
SJF
Invité
OK tout lu… « Maintenant, je rajoute un paramètre évolutif permettant au pays d’adapter, de moduler ses différentes consommations en fonction des disponibilités » Une idée qu’elle me parait bonne ! Mais quand je parlais des possibilités de faire bosser des ingénieurs sur des solutions intégrées comme la gestions du mixe énergétique d’une petite hybride série fonction du trajet prévu, conditions météo, du traffic.. je pensais à des applications de calcul soit dans la voiture en fonction des paramètres internes et externes au véhicule ou soit déportées sur un serveur qui centralise les données mises en réseau de tout le parc automobile.… Lire la suite >>
wizz
Membre
Techniquement, ce n’est pas très très compliqué Soit on a un système « passif, inerte ». C’est un simple GPS légèrement amélioré. -on entre dans la voiture, chargée pendant la nuit. On entre la destination dans le GPS. Dès lors, ce dernier va nous proposer un parcours. Il sait si on a des portions autoroute, des portions à vitesse lente, des descentes, des montées, des villes. Il pourra alors décider de démarrer le groupe électrogène dès le début, ou pendant le trajet, ou pas du tout. Economiser la batterie le plus possible s’il y a un grand col. Vider la batterie le… Lire la suite >>
SJF
Invité

Un peu en retard.. mais lu 🙂

Observatoire du nucléaire
Invité

Aucun « grand média » n’a souhaité évoquer la mise au point cinglante imposée aux grands constructeurs de voitures électriques (Renault, Citroen, Opel, Nissan, et BOLLORE) par l’Observatoire du nucléaire.

Ces constructeurs ont été obligés de reconnaître que la voiture électrique n’est ni « propre », ni « verte », ni « écolo », et ont été contraints à rectifier leurs publicités.

Mais, au moment où la « sarkozie » et la « hollandie » s’unissent pour prétendre que la voiture électriques est « écolo », avec la caution injustifiable des notables d’EELV, cette information pourtant cruciale est littéralement censurée.

Cf http://www.observatoire-du-nucleaire.org et http://www.jdp-pub.org

observatoire de l'observatoire du nuclaire
Invité
observatoire de l'observatoire du nuclaire
mise au point cinglante?? 🙂 tout au plus du pinaillage concernant le champ lexical utilisé. aucun produit industriel n’est « écolo », « vert » etc….et ça tout le monde le sait depuis belle lurette….par contre une voiture zero émission en ville, ça a de réels avantages ensuite, la motivation des politiques fr n’est pas l’écologie mais d’aider les entreprises françaises du secteur à se développer (et créer des emplois) face à une industrie auto allemande difficile à concurrencer sur les technologies classiques. ensuite si ça permet globalement de réduire la facture énergétique et faire baisse les importations d’hydrocarbures, why not. ce serait bien… Lire la suite >>
r.burns
Membre

Cela dit l’industrie automobile allemande a elle les moyens d’investir dans les nouvelles énergies, donc ça ne serait pas surprenant qu’une fois de plus, ils raflent la mise en fin de compte
Et en prime, sans fanfaronnage marketing ridicule dont les français ont le secret

Thibaut Emme
Admin
Vous confondez l’origine de l’électricité et la propreté du véhicule. Peut-on parler d’énergie propre en parlant du nucléaire ? Oui…ne vous en déplaise. Peut-on produire différemment l’électricité des véhicules électriques ? Oui certainement, mais ce n’est PAS le pbm des constructeurs. Peut-on mettre sur le dos des constructeurs de VE le fait que l’uranium est exploité n’importe comment dans certains pays ? Non. Peut-on mettre sur le dos des constructeurs de VE le fait que le lithium des batteries est souvent extrait à l’arrache (en Chine par exemple) ? Non… Sinon comme certains utilisent les marteaux comme armes pour tuer… Lire la suite >>
SGL
Membre
Merci @wizz pour tes réponses Sinon évidement tous les modes de déplacements pollues @observatoire de l’observatoire du nuclaire mais la voiture électrique est tout à fait recommandable en Europe, les européens ont la possibilité de produire en masse de l’électricité à termes (10 à 20 ans) avec des usines de production dégageant peu ou pas de CO², grâce au centrales nucléaires françaises et aux fermes photovoltaïque allemandes et aux parcs éoliens danois et écossais. Tout le contraire des voitures électriques chinoises ou indiennes qui émettent jusqu’à 300 g /km de CO² du puits à la roue (dix fois plus qu’une… Lire la suite >>
wpDiscuz