Accueil F1 F1 : finies les images au plus près, les cameramen resteront désormais...

F1 : finies les images au plus près, les cameramen resteront désormais sur le muret

139
15
PARTAGER

Le weekend dernier durant le GP d’Allemagne, un accident spectaculaire qui aurait pu avoir des conséquences bien plus dramatiques a eu lieu. En réaction, Bernie Ecclestone vient d’annoncer que dorénavant le personnel de la diffusion de la FOM resterait « à l’abri » sur les murets des stands. Vraiment à l’abri ?

« Un accident imprévisible »
Paul Allen a pris de plein fouet et par derrière le pneu de la monoplace de Mark Webber relâché trop tôt par son écurie. Le cameraman de la FOM devrait se remettre pleinement de cet accident mais cela a fait réagir le grand argentier de la F1. « C’est triste à dire, mais cet accident était imprévisible. Il y avait aussi plein de mécaniciens et le pneu aurait pu heurter l’un d’entre eux. Le cameraman a regardé du mauvais côté au mauvais moment » a déclaré Ecclestone au micro de Sky Sports.

« A l’avenir, toutes nos équipes de tournage ne pourront filmer que depuis le muret des stands ». Comme le dit si bien Mister E, cet incident était « imprévisible » (définition même d’un accident) et il n’est pas sur que cette décision empêche ce type d’accident à l’avenir. En effet, si la roue est partie pratiquement tout droit frapper de plein fouet Paul Allen, rien ne dit que la prochaine fois elle ne partira pas en direction du muret des stands.

Une course au record qui induit des erreurs
Depuis que les Formule 1 ne refont plus le plein de carburant durant la course, le changement de pneumatiques (effectué la plupart du temps en moins de 3 secondes) est devenue une vraie course au record. Ce faisant les mécaniciens sont plus enclins à faire des erreurs qui dans les stands se paient cash : accrochage avec une autre voiture, mécanicien touché, ou comme ici pneu « fou » qui part dans les stands, on ne compte plus les incidents de ce type depuis le début de la saison.

Port du casque non obligatoire
Plutôt que de percher ses cameramen sur le muret en leur donnant l’illusion d’être plus en sécurité (et au passage priver le spectateur d’images au plus près des écuries), la FOM devrait plutôt leur imposer le port du casque et de la combinaison comme c’est déjà le cas en endurance ou aux 24 heures du Mans ! Néanmoins, le passage par les stands a toujours été, et sera toujours un moment délicat où le facteur humain plus qu’ailleurs doit être pris en considération.

Lire également : F1 2013 – retour en chiffres sur le Grand-Prix d’Allemagne

Photo : Formula1

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "F1 : finies les images au plus près, les cameramen resteront désormais sur le muret"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos
Membre

+1 ! Combi, casque et quelqu’un derrière eux pour prévenir d’un éventuel danger et hop elle est bonne. Mais nous priver des images c’est nul, surtout quand Bernie impose de plus en plus aux gens de payer pour regarder les GP (cf canal + et France….)

SLS
Invité

La FIA n’a qu’à faire comme elle fait pour limiter la vitesse et le développement des F1.
>> Retour à la bonne vieille clé manuelle pour serrer les roues!

xxx
Invité

Encore une mesure debile, on devrait les enrouler dans du papier à bulle aussi … on fera plus jamais rien avec toute ces règles de sécurité ….

Jurassix
Invité

Franchement, un capteur sur la visseuse des roues pour détecter la fin du serrage et une coupure d’injection reliée par radio a la visseuse, si le pilote accélère trop tot alors que les roues ne sont pas serrée, le moteur se coupe et terminé.

La F1 supra techno pourrait quand même regarder un minimum des solutions techniques…

wizz
Membre

les caméramen peuvent aussi monter au 1er étage, et tenir la caméra au bout d’une perche et controler via un écran

un caméraman n’est pas forcement physiquement derrière la caméra

wpDiscuz