Accueil F1 F1 2013 : Pirelli accuse les écuries de mauvaise utilisation des pneus

F1 2013 : Pirelli accuse les écuries de mauvaise utilisation des pneus

266
34
PARTAGER

Le grand-prix de Silverstone fut le théâtre le weekend dernier de 4 éclatements de pneumatiques à haute vitesse en course et un de plus aux essais. Après avoir analysé les restes des carcasses Pirelli se dédouane et accuse les écuries.

Le Kevlar pour remplacer l’acier
« Ce qui est arrivé à Silverstone était totalement inattendu et c’était la première fois qu’une telle chose arrivait dans plus d’un siècle d’histoire de la course chez Pirelli. Ces incidents qui nous ont particulièrement contrariés ont provoquer la mise en place en urgence des changements que nous préconisions, changements qui seront introduits dès les essais libres vendredi en Allemagne » déclare Paul Hembery, directeur des sports motorisés chez Pirelli.

Les pneumatiques arrières auront désormais une structure en Kevlar au lieu de l’acier. La structure d’accroche de la gomme sur cette carcasse sera celle de 2012. Pirelli revient donc plus ou moins en arrière par rapport aux changements introduits en 2013 sur ses gommes et prévient que ces pneus seront toujours asymétriques.

Pneumatiques montés à l’envers
Pourquoi une telle précision ? Car selon les investigations menées par le manufacturier italien les pneumatiques droits ont été mis à gauche. En clair, les équipes ont monté les pneus à l’envers ! Parmi les autres causes annoncées par Pirelli pour expliquer l’éclatement des pneumatiques, il y a un angle de carrossage trop élevé, une pression utilisée en dessous des préconisations et…des virages pris trop « agressivement ». D’ici à ce que Pirelli recommande aux pilotes de tourner 2 secondes moins vite, il n’y a qu’un pas.

N’ayant pas non plus accès aux données en temps réel des écuries, Pirelli se plaint et demande cet accès pour pouvoir avertir en amont les écuries d’un usage non conforme des pneumatiques. Pirelli introduira à partir de la Hongrie de nouveaux pneumatiques symétriques ce qui évitera de monter les pneus à l’envers…

Quelles conséquences ?
Pirelli a sans doute raison dans ses explications et dans le fait de rejeter la faute sur les écuries qui n’emploient pas ses produits conformément aux spécifications. Néanmoins le manufacturier ne devrait pas une nouvelle fois sortir indemne de cette affaire au niveau de l’image de marque auprès du grand public.

Quant à l’échange de l’acier pour du Kevlar, d’aucuns estiment que sa plus grande résistance à la chaleur (dilatation thermique nulle) devrait avantager Mercedes. Réponse dès ce weekend sur le circuit du Nüburgring en Allemagne.

Lire également : F1 2103 – Retour en chiffres sur le Grand-Prix de Grande-Bretagne

Source et photo : Formula1

Poster un Commentaire

34 Commentaires sur "F1 2013 : Pirelli accuse les écuries de mauvaise utilisation des pneus"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Manchu
Invité

Euh… LOL?!

bibibatuna2
Membre
C’est clair !… un GROS lol !! 1) vous les ingénieurs parmi les plus performants de la planète, vous avez monté nos pneus à l’envers sans même nous consulter, et en plus à la mauvaise pression (la base pour qu’un pneu tienne la route), et personne n’a rien vu, surtout pas nous, PIRELLI, qui avons une équipe dédiée sur chaque grand prix pour vous aider, vous conseiller, mesurer les températures de piste, etc… « vous avez monté nos pneus à l’envers pendant que nous étions au café » 2) « surtout ne prenez pas les virages de façon trop « agressive »… on est pas… Lire la suite >>
Koenigsegg
Invité

Vraiment LOL et heureusement que le circuit de Turquie à été enlevé du calendrier sinon dans le fameux virage 8 ils auraient dit « non mais il y a trop de G qui s’appliquent sur les pneus c’est pour cela qu’ils ont éclatés c’est un virage trop agressif »

Bruce
Invité

Pirelli la marque de pneus de sports par exellance devrait jetter l éponge !!

Franchement ..respecter un cahier des cherches aussi nul !!

Ils ont raison ! À partir du prochain gr prix ..c est comme pirelli dit ..sinon asta la vista 😉

John
Invité

donc quand ta semelle de chaussure se décolle, c’est pas de la faute du fabricant qui utilise une colle de merde, c’est parceque tu plies trop le pied quand tu marche…

Bruce à un moment il faut arrêter d’être aveugle, Pirelli n’arrive pas à faire des pneus de F1, ça arrive, le cahier des charges entre constructeur et FIA est divergent mais la c’est dangereux.

Raph
Invité

C’est bien pour ca qu’il est fan d’Italienne, quand ses Fiat et Alfa de merde assemblée et finie a la truelle pète, c’est pas la faute de la mauvaise qualité mais c’est la sienne. Ce sont donc des super voiture, c’est lui qui sait pas s’en servir.

greg
Invité

seb92, tu n´as rien à ajouter?

castor
Invité
De toutes les façons on commence à le savoir que chaque fois qu’une marque italienne est dans la boucle, les commentaires de Bruce sont systématiquement des bons gros troll bien lourdingues, et j’ai l’impression que c’est ce qu’il cherche. Maintenant, sans que je le lui souhaite, je serais curieux de voir sa réaction si un des pirelli qu’il monte probablement sur sa Ferraille Italienne Assemblée à Turin explosait à 130 sur l’autoroute parce que les flancs ne sont pas suffisamment renforcés. Oser, de la part d’un manufacturier, dire, en gros, que les mécaniciens des écuries les plus performantes au monde… Lire la suite >>
pat d pau
Invité

Pirelli fait son chiffre dans le camion et ses partenariats avec les chinois.
En moto Pirelli c’est pas top en voiture non plus.. mais l’image de marque nous dit le contraire.. mais ca commence à se voir.

TheStig
Invité

En même temps Bruce, dans les écuries qui ont commis une « erreur », il y a Ferrari… Ça voudrait dire que les mécanos de cette écurie sont des branques?

Oh mon Dieu, jour de gloire, Bruce a donc dit du mal de Ferrari ! Un jour à marquer d’une pierre blanche ! 😀

4aplat
Invité

En résumé, nos pneus sont merdiques, c’est pas de notre faute …
Vous n’avez qu’a les utiliser correctement !!!

De la part d’un manufacturier comme Pirelli, ça n’est pas très responsable… De plus, tout ce foin autour des pnaus ne fait pas de bonne pub a Pirelli.
A quand un retour avec 2 fabriquants en F1, avec, c’est évident, de bonne regles pour les gommes ?

John
Invité

ça me rappel un chanson russe : yéyéyéyé hohohoho TROLOLOL

Non mais comment on peut expliquer que plusieurs écuries de F1 aient monté sur le même GP les pneus à l’envers…?!? Je doute que les mécano de soient des blaireaux et aient tous fait la bringue le WE dernier…

Virer Pirelli, réintroduire la concurrence pneumatique (ça fera revenir Michelin et d’autres), au moins si une écurie n’est pas satisfaite elle peut changer de manufacturier plutôt que de se trainer des gommes mal conçues.

« utilisation trop agressive… » en compétition, on croit rêver… : JeanJean tu peux pas rester 1er, t’as des gommes de loser…

sylver
Invité
Quand un fabricant concoit un pneu, il le fait en prenant en compte certaines limites d’exploitations. Ces limites sont precisées aux teams. Si eux ne les respectent pas, c’est leur probleme, pas celui du manufacturier pneumatique !!! L’inversion des pneus était un acte volontaire de certains teams parce que cela améliorait la performance. Idem pour les pressions inférieures au specifications. On a d’ailleur vu certains team re-gonfler certains pneu pendant la courses… Concernant le style de conduite, Pirelli precise dans son communiqué que un des vibreurs du circuit etait plus coupant que les autres et donc de faire attention sur… Lire la suite >>
John
Invité
le principe de la F1 est de repousser la limite, si Pirelli est incapable de faire des gommes permettant d’exploiter la mécanique alors il y a un Problème (avec un P majuscule). Du temps où les Bridgestone bullaient par trop forte chaleur, Bridgestone ne se cachait pas derrière une mauvaise utilisation du pneu, il disait juste qu’il chercherait à résoudre ce compromis entre tendresse et résisistance à la chaleur, car c’est le travail du manufacturier, comme celui du motoriste, du fournisseur de BV, de freins… etc de permettre aux équipes et aux pilotes de pousser la machine toujours plus loin.… Lire la suite >>
sylver
Invité
@ John: c’est un peu plus compliqué que ca… Je repete: les pneus sont concus pour etre utilisés d’une certain facon et c’est aux teams de respecter cela. Si tu mets trop de pression dans un pneu, il explose! Si tu en mets trop peu, il se deformera plus et les flancs vont chauffer plus et il va aussi exploser. Si tu veux pouvoir repousser les limites, il faut pouvoir identifier les charges qui vont s’appliquer sur le pneu le plus precisement possible. De cette facon, tu pourra diminuer les coef de securite et reduire le poids, … et avoir… Lire la suite >>
John
Invité

Je sais bien, mais le problème (et pirelli n’est pas eul en cause) c’est qu’ils sont clairement à la rue sur l’amélioration des pneus attendus par les teams… Ils sont un peu figés et limités (d’où des essais de pressions ou de sens différents). Bref l’absence de compétition sur les pneumatique amène clairement à ce genre d’abus de la par de l’utilisateur, parcequ’il faut absolument progresser pour gagner

Et quand tu es en compétition tu cherches toujours à faire sauter la bride, quitte à détourner les utilisations préconisés par le fournisseur.

sylver
Invité

D’accord avec toi sur ce point la: le probleme c’est que les teams sont en competiton mais Pirelli pas.
C’etait quoi encore la raison pour avoir un manufacturier de pneu unique?

Invité
@sylver et @John: le coeur du problème est bien que Pirelli se trouve sans concurrence, est resté en F1 en signant un contrat, sans aucun doute à son avantage. Donc c’est vrai aussi, ils font ce qui est au contrat… et puis, de toute façon, ils ne risquent pas de se faire virer… Ecclestone a besoin d’eux. Je suis convaincu que Pirelli sait quoi faire techniquement, mais il est hors de question pour eux d’investir le moindre centime. Le problème, c’est qu’ils fournissent par la même occasion un objet « explosif ». Un tribunal leur donnera-t-il raison en cas de gros pépin… Lire la suite >>
fixman
Invité
Pirelli n’a pas de voiture 2013 pour la conception de ses pneus => lorsqu’ils ont décidés de la plage de fonctionnement elle était erronée par rapport à ce que fait une voiture de 2013, ce qui a obligé les écuries à sortir de la plage « normale » du pneumatique pour le faire fonctionner ! (mauvais carrossage, mauvaise pression et mauvais sens) Je pense qu’une fois les tests faits (et surement depuis ceux pour Mercedes), Pirelli pourra concevoir de meilleure manière leur pneu. Par contre, ça ne les excusent pas: – d’avoir une colle de mauvaise qualité – d’avoir des différences de… Lire la suite >>
John
Invité

de la dispersion et de la non répétabilité chez un fabricant de pièce italien? Noooooooooooooooooon jamais…

Ta remarque laisse augurer le pire pour 2014 donc… parce que personne n’a encore pu rouler un V6 Hybrid donc encore moins le Manufacturier.

On a pas finit de voir éclater du pneu avec toutes ces règles à la mord-moi-le-noeud sur les essais privés

wpDiscuz