Accueil Actualités Entreprise VW Golf : toit, toit mon toit (en fibre de carbone)

VW Golf : toit, toit mon toit (en fibre de carbone)

96
10
PARTAGER

Si la généralisation de la fibre de carbone, pour les constructeurs généralistes, n’est pas encore à l’ordre du jour, chez Volkswagen on songerait à étoffer le catalogue des options de la tête de gondole Golf. Toit, toit, mon toit…

 

Ainsi selon les Américains du média Edmunds, rapportant des indiscrétions signées du Dr Ulrich Hackenberg (responsable du département Recherche et Développement chez VW), le catalogue des options devrait s’élargir à court terme.

Ceci sera décliné sur les versions les plus sportives de la Golf (GTI et donc prochaine R) via la possibilité d’opter pour un toit en fibre de carbone. De quoi permettre un gain de poids oscillant à vide entre 8 kg et 9 kg. de quoi gagner un peu en terme de performances, sur le plan de la consommation tout en offrant un centre de gravité légèrement abaissé.

Notons que sur le plan technique, les ingénieurs VW travaillent encore à l’intégration de cette pièce au reste de la carrosserie. Une option qui ne serait évidemment pas donnée sur le plan tarifaire le matériau ayant un coût.

A lire également. VW Golf GTI : par ici l’addition, Genève 2013 live : Volkswagen Golf GTI et Volkswagen Golf GTI et GTI Performance.

Source : Edmunds.

Crédit illustration : VW.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "VW Golf : toit, toit mon toit (en fibre de carbone)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
axsport
Invité

Ridicule !!!! Tout ça pour une banale Golf !!!!

Hans Gruber
Invité

qui te dit que ce sera la seule mesure pour réduire le poids???
loin d’être ridicule, la réduction des masses est un enjeu majeur pour les constructeurs pour atteindre les sacro saints 95g de CO2 par km d’ici 2020.

fab
Invité

Quand on voit le poids des sieges si on veut vraiment alleger sa voiture c’est par ici qu’il faut travailler! (parce que 9kg…)

Manchu
Invité

Ridicule: pas forcément. Disons que c’est un début.
Les sièges? La réduction de poids sur les sièges est en marche depuis pas mal d’année. Par exemple c’est un des chevaux e bataille de Faurecia, au même titre que les planches l’insonorisation, les ouvrants & cie. Une preuve? Le gain de poids assez conséquent de la 208. C’est pareil pour la Golf. A force de tapper partout, on va bien finir par arriver à la carrosserie…Et c’est la cas.
Par contre, quid du recyclage? Le carbone est un matériau fabuleux, mais c’est impossible ou presque à recycler.

Manchu
Invité

On peut même aller plus loin: un siège c’est une armature en métal, de la mousse et du tissu. Après si on veut un siège chauffant/climatisé, réglable électriquement, massant, actif, beh oui faut choisir. La physique à malheusement ses limites.

Thibaut Emme
Admin

 » mais c’est impossible ou presque à recycler. »

Bien au contraire…c’est recyclable à fond !
Recycler ne signifie pas réutiliser tel que….

Les fibres de carbones sont fragmentées mécaniquement puis sassées pour séparer le carbone de la résine. Ce carbone peut alors être soit remis dans un matériau moins solide (les fibres sont plus courtes) qui va servir dans des panneaux, etc. soit il est carrément brulé pour produire, de la chaleur, de l’électricité, etc…

Minarey
Invité

Recyclable OK. À fond pas vraiment. Si on est obligé de le brûler au bout de 2 vies…

Manchu
Invité

Hum. Je ne suis plus très à la page niveau composites, un de mes profs ne seraient pas content…

Nicolas
Invité

@Thibaut Emme
le recyclage parfait consiste à réutiliser un matériaux avec exactement les même propriétés.
parce que si au bout de 2 recyclage on ne peut plus rien en faire, le progrès est quand même limité…

pour ceux que ça intéressent, le mouvement Cradle-to-cradle promeut l’écoconception dans ce sens là.

Thibaut Emme
Admin
Je ne dis pas le contraire Nicolas, mais quand on dit que le carbone ne se recycle pas c’est faux. Très peu de matériaux se recycle « à l’infini ». On peut citer le verre, l’acier (et encore sous certaines conditions). Même les plastiques, pourtant très recyclables, se transforment à chaque étapes de leur vie, pour finir par être incorporés en petits morceaux dans du matériaux isolant, des revêtements de sols, etc. Le mouvement « du berceau au berceau » dont vous parlez promeut en effet le recyclage « parfait » mais les certifications distribuées dans la pratique prennent en compte la transformation des matériaux au… Lire la suite >>
wpDiscuz