Accueil ALMS ALMS Sebring 12 hours : Audi sans surprise

ALMS Sebring 12 hours : Audi sans surprise

138
1
PARTAGER

Pour sa dernière participation aux 12 heures de Sebring, Audi n’a pas failli. Les deux R18 e-Tron Quattro no1 et no2 terminent dans cet ordre, cinq tours devant la Lola-Toyota Rebellion no12 en troisième position. Mais contrairement à ce que ce résultat brut peut faire imaginer de premier abord, ces douze heures ne furent pas de tout repos pour les deux équipages Audi. Les deux autos terminent en 8 secondes, après avoir échangé la première position pas moins de 20 fois en douze heures…

Dès le départ, les deux Audi étaient dans leur propre monde. C’est la no1, avec Benoît Tréluyer puis Marcel Fässler, qui tenait tête à la no2 de Tom Kristensen et Allan McNish, sans pouvoir s’en détacher de plus d’une quinzaine de secondes, les deux autos échangeant le commandement au gré des arrêts. Ils laissaient bien loin le reste de la course où l’équipage de la Lola Rebellion no12 s’installait sen troisième position. Le premier incident majeur survenait au début de la deuxième heure avec l’abandon fumant de la DeltaWing victime d’une rupture moteur. Allan McNish allait ensuite rencontrer des soucis suite à un contact avec l’Oreca n081 et écoper d’une pénalité qui mettait la R18 no2 à pas loin d’un tour de la voiture de tête, mais la no2 revenait et finissait par prendre le commandement à la mi-course alors que la no1 souffrait d’un fond plat baladeur. Une utilisation intelligente des périodes de neutralisation intermittentes et les aléas de la course permettaient cependant à la no1 de réparer avant de revenir et de reprendre la tête. La dernière heure de course, marquée par un duel entre Benoît Tréluyer et Tom Kristensen, voyait les deux voitures séparées seulement par 7,6 secondes sous le drapeau à damier au profit de Fässler-Tréluyer-Jarvis.

En dehors des deux Audi, Rebellion Racing avec le solide équipage composé de Prost, Heidfeld et Jani occupait la troisième place de bout en bout, alors que la course de Graf/Luhr/Dumas sur la HPD no6 du Muscle Milk Pickett Racing était nettement plus compliquée à la suite d’une pénalité tôt dans l’épreuve. En dehors de la DeltaWing, on compte un autre abandon en P1 avec le retrait de la Lola du Dyson Racing sur panne mécanique un peu avant la mi-course.

En P2, la voiture no1 ESM a pris un moment la tête avant d’être retardée sur problème de transmission, laissant les deux voitures de Level 5 Motorsport passer la ligne dans l’ordre des qualifications, la 551 de Scott Tucker, Marino Franchitti et Ryan Briscoe remportant le trophée dans la catégorie. La Zytek Greaves no 41 termine à la troisième place sans problème majeur.

La catégorie PC, dans les faits une catégorie monotype, fut très serrée avec les quatre premières voitures en 2 tours. La victoire de la catégorie revient à Cheng-Guasch-Ostella sur l’Oreca FLM09 no52 du PR1/Mathiasen Motorsports.

En GT, comme prévu la course fut somptueuse, disputée de bout en bout entre la Ferrari 458 Italia no62 du Risi Competizione et la Corvette no4 du Corvette Racing après une première partie d’épreuve très ouverte où se sont mises en évidence la Viper GTS no91, la BMW Z4 GTE RLL no56 et la Porsche RSR no17 Falken. Alors qu’à une heure de l’arrivée on pensait que la Ferrari avait la situation en main, la Corvette revenait et passait la 458 Italia pour l’emporter. Les perdants de l’affaire sont les Aston Martin AMR no97 et 007, retardées par des péripéties diverses.

Enfin la course fut également haletante en GTC où les Porsche 911 GT3 Cup ne se sont départagées qu’in extremis, la no22 de MacNeil-Bleekemolen-von Moltke l’emportant devant Canache Jr-Pumpelly-Wong dans le même tour, les deux autos suivantes n’étant qu’un tour plus loin.

Pour cette dernière épreuve sur le vénérable tracé de Sebring les Audi n’auront donc pas fait de détail. On peut remercier le constructeur d’avoir joué le jeu et laissé ses deux équipages faire la course jusqu’au bout, gardant de l’intérêt à l’épreuve. En retour, la prestation des R18 n’aura pas été seulement pour le show. La différence de performance apparemment inexistante entre la voiture 2012 et la voiture 2013, ainsi que les problèmes de fond plat sur la voiture gagnante sont autant de données à analyser pour les hommes d’Audi afin d’être fin prêt pour la première épreuve de WEC à Silverstone dans un mois.

Cat. No Pilotes Voiture Pneus Tours Ecart Meilleur tour
1 P1 1 Fassler/Treluyer/Jarvis Audi R18 e-tron quattro M 364 – – – 01:45.06
2 P1 2 di Grassi/Kristensen/McNish Audi R18 e-tron quattro M 364 7.68s 01:44.87
3 P1 12 Prost/Heidfeld/Jani Lola B12/60 M 359 5 laps 01:48.69
4 P1 6 Graf/Luhr/Dumas HPD ARX-03c M 358 6 laps 01:47.99
5 P1 13 Beche/C. Cheng/Belicchi Lola B12/60 M 354 10 laps 01:48.78
6 P2 551 Tucker/Franchitti/Briscoe HPD ARX-03b M 346 18 laps 01:52.77
7 P2 552 Tucker/Hunter-Reay/Pagenaud HPD ARX-03b M 345 19 laps 01:52.77
8 P2 41 Kimber-Smith/Zugel/Lux Zytek Z11SN D 342 22 laps 01:52.69
9 PC 52 D. Cheng/Guasch/Ostella ORECA FLM09 C 336 28 laps 01:56.10
10 PC 8 Marcelli/Cumming/Johansson ORECA FLM09 C 336 28 laps 01:56.52
11 PC 500 Nunez/Shears/HeinemeierHansson ORECA FLM09 C 335 29 laps 01:56.65
12 PC 9 Junqueira/Popow/Ende ORECA FLM09 C 335 29 laps 01:55.72
13 P2 2 Brown/van Overbook/Lazzaro HPD ARX-03b M 335 29 laps 01:53.18
14 PC 5 Bennett/Braun/Wilkins ORECA FLM09 C 334 30 laps 01:55.61
15 GT 4 Gavin/Milner/Westbrook Chevrolet Corvette C6 ZR1 M 333 31 laps 02:00.22
16 GT 62 Bruni/Beretta/Malucelli Ferrari F458 Italia M 333 31 laps 02:00.35
17 GT 17 Henzler/Sellers/Tandy Porsche 911 GT3 RSR F 332 32 laps 02:01.55
18 GT 55 Auberlen/Martin/J. Muller BMW Z4 GTE M 330 34 laps 02:01.18
19 GT 91 Dalziel/Farnbacher/Goossens SRT Viper GTS-R M 329 35 laps 02:00.06
20 GT 48 Miller/Holzer/Lietz Porsche 911 GT3 RSR M 329 35 laps 02:01.29
21 PC 7 Drissi/Mitchell/Ducote ORECA FLM09 C 326 38 laps 01:56.80
22 GT 56 D. Muller/Hand/Edwards BMW Z4 GTE M 321 43 laps 02:00.69
23 GT 97 Turner/Mucke/Senna Aston Martin Vantage V8 M 318 46 laps 01:59.78
24 GTC 22 MacNeil/Bleekemolen/von Moltke Porsche 911 GT3 Cup Y 315 49 laps 02:07.01
25 GTC 45 Canache Jr./Pumpelly/Wong Porsche 911 GT3 Cup Y 315 49 laps 02:07.40
26 GTC 30 Cisneros/Seefried/Edwards Porsche 911 GT3 Cup Y 314 50 laps 02:07.50
27 GTC 11 Hedlund/Heylen/Fogarty Porsche 911 GT3 Cup Y 314 50 laps 02:07.32
28 GTC 66 Keating/Faulkner/Stanton Porsche 911 GT3 Cup Y 313 51 laps 02:08.24
29 GTC 27 Dempsey/Lally/Foster Porsche 911 GT3 Cup Y 311 53 laps 02:06.93
30 GTC 10 Avenatti/Davis/Faieta Porsche 911 GT3 Cup Y 311 53 laps 02:07.77
31 GTC 99 Calvert-Jones/Curran/Aschenbach Porsche 911 GT3 Cup Y 309 55 laps 02:09.69
32 GTC 44 Ehret/Imperatori/Sandberg Porsche 911 GT3 Cup Y 309 55 laps 02:08.18
33 GT 007 Dalla Lana/Johnson/Lamy Aston Marin Vantage V8 M 307 57 laps 02:00.00
34 GT 93 Bomarito/Kendall/Wittmer SRT Viper GTS-R M 303 61 laps 02:00.68
35 GTC 31 Gomez/Farnbacher/Giermaziak Porsche 911 GT3 Cup Y 301 63 laps 02:07.66
36 PC 81 Schultis/Simon/Kaffer ORECA FLM09 C 286 78 laps 01:55.77
37 P2 1 Sharp/Cosmo/Brabham HPD ARX-03b M 281 83 laps 01:53.50
38 GTC 68 Carter/Estre/de Quesada Porsche 911 GT3 Cup Y 269 95 laps 02:06.55
R GT 3 Magnussen/Garcia/Taylor Chevrolet Corvette C6 ZR1 M 213 151 laps 02:00.53
R GT 23 Sweedler/Bell/Keen Ferrari F458 Italia Y 209 155 laps 02:02.20
R P1 16 Dyson/Smith/Leitzinger Lola B12/60 M 81 283 laps 01:49.51
R P1 0 Meyrick/Pla DeltaWing LM12 B 10 354 laps 01:57.59

Source : ALMS
Crédit images : Audi et ALMS

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "ALMS Sebring 12 hours : Audi sans surprise"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Verth.
Invité

Au delà du résultat sans grande surprise, ce qui frappe, c’est l’extraordinaire fiabilité de ces machines ! 4 abandons sur 42 concurrents après 12 heures de course intensive, c’est extraordinaire ! Il est loin le temps où la moitié à peine, voire un tiers du plateau voyait le drapeau à damier.

Le plateau GT est somptueux, dommage qu’il y ait si peu de LMP1 et trop de formules monotypes : PC ET GTC !

wpDiscuz