Accueil Actualités Entreprise Un comité consultatif pour le futur d’Alpine

Un comité consultatif pour le futur d’Alpine

126
12
PARTAGER

Dans la volonté affichée de s’entourer des personnes les plus compétentes pour mener l’ambitieux projet de A à Z (on parle évidemment de la renaissance de la marque Alpine), un comité consultatif, Alpine Advisory Board, vient d’être mis sur pied. Il sera chapeauté par Carlos Tavares.Plusieurs missions vont ainsi être fixées aux différents membres (mais pas d’Anglais visiblement) de ce comité consultatif. Ils devront par exemple accompagner la gestation du modèle jusqu’à sa sortie en série et bien ciseler le positionnement de la marque pour ne pas en galvauder l’image (toute allusion à Gordini…).

Ci-dessous Renault liste les personnes impliquées dans le projet, des personnes qui ont été choisies pour  « leurs compétences, leurs connaissances et leur implication dans l’histoire de la marque et de ses produits ». Après la création de la  Société des Automobiles Alpine Caterham, ce comité consultatif constitue une nouvelle étape. Tous les acteurs sont appelés à se retrouver deux fois par an.

Ci-dessous les membres et leur pedigree.

– Jean-Charles Rédelé, concessionnaire Renault et fils du fondateur de la marque, Jean Rédelé,
– Jacques Cheinisse, ancien responsable commercial et directeur sportif d’Alpine,
– Jean-Pierre Limondin, ancien ingénieur Alpine en charge notamment des fabrications sous licence,
– Alain Serpaggi, ancien pilote de course et d’essais d’Alpine,
– Bernard Darniche, un des « mousquetaires » de l’équipe Alpine qui a remporté en 1973 le premier Championnat du Monde des Rallyes,
– Michèle Mouton, ancienne pilote Alpine de 1974 à 1977,
– Hervé Charbonneaux, collectionneur et pilote Alpine dans les courses de véhicules historiques,
– Olivier Lamirault, concessionnaire Renault à Chartres, fortement impliqué dans l’aventure commerciale d’Alpine en sa qualité d’ancien pilote Alpine et participant de nos jours sur Alpine à des courses de véhicules historiques,
– Chris Visscher, concessionnaire Renault et spécialiste Alpine et Renault Sport à Rotterdam (Pays-Bas),
– Tom Mautner, ancien pilote de rallyes, ancien concessionnaire Renault et Alpine à Londres et collectionneur. (Grande-Bretagne).
– Philippe Klein, Directeur Plan Produit Programme du groupe Renault
– Christian Pouillaude, Directeur de la marque Renault
– Bernard Ollivier, Président Directeur Général de la Société des Automobiles Alpine Caterham
– Jean-Jacques Delaruwière, représentant la Direction de la Communication de Renault et assurant le secrétariat.

 

A lire également. Officiel : Alpine dans quatre ans et Monte-Carlo Historique 2013: 5 Alpine A110 « usine » au départ.

Source : Renault.

Crédit illustration : Renault.

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Un comité consultatif pour le futur d’Alpine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
bbr
Invité

Avec un comité pareil, ça devrait le faire.

Jean
Invité

Si elle est réussie, la nouvelle Alpine portera en elle une légitimité complète et ne sera pas le résultat d’une simple opération marketing, comme peut l’être Mini, Bugatti, etc.

CaptainBigleux
Invité

Bugatti OK c’est pas la vache à lait financière de VW, c’est une marque image technologique pour le groupe (mais en a-t-il vraiment besoin).

Par contre Mini… on peut ne pas aimer la « nouvelle » marque et ses modèles, mais on ne peut pas nier le succès de la stratégie. Ce n’est pas qu’un simple coup MKG.

Jean
Invité

Je ne nie pas le succès de Mini, ni celui relatif de Bugatti, je dis juste que ces marques n’ont aucun lien avec leur passé :
– Bugatti a beau être à Molsheim, elle n’est plus présente en compétition et ne produit que des supercars ridicules conçues pour aller vite en ligne droite
– Mini fait des grosses voitures chères – loin des petites voitures citadines et populaires

Invité

J’espère qu’ils conseilleront de remettre le logo « original » d’Alpine et pas la version remaniée qui est apparu sur l’A610, et qu’on voit sur la photo.

Sam Suphi
Invité
Quand ils en seront arrivés au logo çà sera bon signe. Je pense qu’ils feraient bien de faire un modèle sous 2 définitions : 1 pour la ville, puissant, confortable et « pratique », un peu pour Mr tout le monde, et un autre dépouillé et plus « brut » qui servirait de base pour un modèle développé en compétition. Un peu comme la Clio Ragnotti qui était une Clio RS avec moins d’équipements et des évolutions mécaniques adaptées pour la compétition. Le concept avait pas mal fonctionné. Ils pourraient baser ensuite leur véhicule « compétition client » de rallye sur ce modèle… Avec en point… Lire la suite >>
Invité
Faire un modèle spartiate, dépouillé par la suite, est envisageable, rien d’incompatible avec le modèle de série normalement constitué. Mais ça, pas mal d’officines peuvent le faire, y comprit les clients eux-même, désireux de faire du sport auto. Cette version ne doit pas dicter sa loi au modèle de base, je ne suis pas très au fait du rallye, mais je ne pense pas que les règlements actuels soient en la faveur de ce genre d’auto, ensuite le sport automobile est devenu une niche, pas vraiment utile pour vendre le produit de base, on l’a bien comprit à Molsheim (..)… Lire la suite >>
Sam Suphi
Invité
Tu ne m’as pas bien compris. Il faut une auto de route déclinable en compétition pour faire sa promotion, car un tel modèle sera dédié à des passionnés. En son temps la Clio RS, déclinée en série Ragnotti (voies élargies, intérieur basique, pas d’ABS, etc… et donc moins chère), a eu un réel succès, à tel point qu’elle était limitée et qu’ils ont du la prolonger pour satisfaire les nombreuses demandes. Elle était une très bonne base de développement pour la course. Si le produit est sympa et compétitif (à tous les points de vue), c’est gagné. Peugeot depuis longtemps,… Lire la suite >>
pedro
Invité

Une equipe evocatrice et qui porte en elle l’heritage du sport francais…
On ose croise que le futur d’alpine ne sera pas un produit uniquement marketing sans ame… Le cas Gordini nous a suffit et j’espere que la lecon a ete retenue…

Sam Suphi
Invité

Y boivent au bloga uto ?

« …(mais pas d’Anglais visiblement)… »

Et lui :

« – Tom Mautner, ancien pilote de rallyes, ancien concessionnaire Renault et Alpine à Londres et collectionneur. (Grande-Bretagne). »

Hiipppssss !!!!!

À la vôôôôôtrreeeeeuuuuuuu !

wpDiscuz