Accueil Constructeurs Renault propose une augmentation du temps de travail

Renault propose une augmentation du temps de travail

144
22
PARTAGER

La direction de Renault a proposé de diminuer le nombre de jours de RTT afin d’augmenter le temps de travail effectif de 6,5 %.

Les réunions s’enchainent chez Renault. Un nouvel accord entre la direction et les salariés est en négociation. Cette semaine, la direction a proposé aux syndicats d’aligner le temps de travail de tous les sites de production sur les 35 heures hebdomadaires, pour atteindre 1603 heures annuelles, contre 1500 heures en moyenne actuellement.

L’objectif serait de diminuer le nombre de jours de RTT annuels pour le ramener à 10 jours, alors qu’il est compris entre 12 et 30 jours en fonction des sites.

« Ceci contribuerait à rendre les usines françaises plus attractives dans le cadre d’affectations de volumes complémentaires à ceux de Renault », écrit la marque dans un communiqué.

En plus de cette nouvelle gestion des RTT, la direction veut également dénoncer les accords passés au sujet des temps de pause pour les ramener aux 20 minutes légales. La direction indique que cette hausse du temps de travail effectif pour permettre à la marque d’économiser 65 millions d’euros par an.

Deux autres réunions sont programmées ces prochains jours, la prochaine dès le 15 janvier, pour parvenir à un accord vers la fin du mois.

Et aussi : Renault et E. Leclerc main dans la main pour l’électrique

Source : Renault

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Renault propose une augmentation du temps de travail"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
bbr
Invité

C’est moins bien que le slogan de sarkozy ! Ici c’est « travailler plus pour gagner pareil. » Et comme disait un salarié hier à la sortie de l’usine: « notre patron ne s’est pas gené pour s’augmenter » et un autre qui disait: « Moi je ne viens pas ici pour m’amuser mais pour gagner ma vie, si je travaille plus il faut m’augmenter » …

Thibaut Emme
Admin

D’un autre coté on peut aussi appeler cela « travailler plus pour continuer de travailler ».
Cela peut paraitre cynique mais c’est pourtant en partie ce qui a sauvé l’économie allemande en 2008, accepter une flexibilité plus grande dans les horaires hebdomadaires, accepter un salaire à l’embauche plus bas, en compensation de la mise en place d’une prime en fonction des résultats annuels.
A voir.

beniot9888
Membre

En Allemagne, je ne sais pas. Mais dans le texte ci-dessus, je ne vois pas mention d’une quelconque compensation sous la forme de prime de résultat. Je ne vois en fait aucune compensation du tout !

Juste une promesse qui n’engage que ceux qui y croient : on ne vous virera pas… tout de suite.

Et puis rallonger le temps de travail dans des usines en sous charge, je ne vois ps comment ça va se manifester concrètement.

Thibaut Emme
Admin

Je ne dis pas le contraire 😉

philippe
Invité

@ beniot9888 : simple, on renvoie les intérimaires et on gèle les embauches.

De toutes façons maintenant c’est la course contre la mort entre Reanult et PSA.

L’un des deux va crever. Lequel ???

SLS
Invité
c’est ce qui a été fait en allemagne dans le secteur auto et autres. On a beau vanter les marques allemandes, elles ont largement utilisé ce système: + d heures et moins de salaires. Mais ici, c’est la France, faut gagner bcp et sans trop se fouler. et même qd c’est la crise, on veut pas travailler un peu plus pour ne pas faire couler la boite! Pour rappel, le projet a pour but d’amener les gars de chez Renault à bosser 35h….. car ils font moins actuellement. C’est pas dramatique, non!? Ça me rappelle la blague sur la passage… Lire la suite >>
beniot9888
Membre

T’as bien raison SLR. Tous ces feignants qui travaillent à la chaine… T’as pas dû mettre souvent les pieds dans une usine toi !

sweeck
Invité
Ben tiens c’est malin comme tout ça : moins de demande, production en baisse et capacité de production excédentaire. Que faire ? Bon sang mais c’est bien sûr : allongeons la durée de travail ! Et prétendons que c’est pour sauvegarder l’emploi. Non, évidemment : les quelques pauvres gars qui se feront voler quelque jours de rtt les offriront pour que Renault puisse éviter quelque embauches et donner quelques chômeurs de plus à indemniser au contribuable. La course à la compétitivité c’est très malin aussi : quand tous les travailleurs d’europe seront payés juste assez pour dormir sur une paillasse… Lire la suite >>
sweeck
Invité

Un petit lien pour remettre les choses en perspectives : http://www.challenges.fr/entreprise/20120626.CHA7897/le-salaire-du-pdg-de-nissan-carlos-ghosn-sept-fois-superieur-au-pdg-de-toyota.html

Franchement faire chier des milliers de salariés pour gratter 65 millions d’euros alors qu’en se débarrassant d’au seul il y a déjà 10 millions à se faire…

Thibaut Emme
Admin

Sans entrer dans une polémique stérile, les près de 10 millions sont le salaire payé par Nissan et non par Renault…

Nicolas
Invité

@Thibaut EMME
Ce n’est pas vraiment la question. l’alliance RENAULT NISSAN ne vends pas plus de véhicule que Toyota, et ne fais pas un chiffre d’affaire supérieur que je sache.
Donc un PDG payé 7x plus, ça jure.

Des études de cas montrent que les prestations sociales (APL, etc…) versées au salariés les moins bien payés pourraient être évitées si les rémunérations étaient plus équilibrée. Donc les riches patrons, bien que contributeurs, coûtent bcp d’argent au systèmes social français.

1million d’Euros / an leur suffirait largement. Le caviar, c’est pas meilleur à la louche!

Thibaut Emme
Admin
Nicolas : je n’ai jamais dit le contraire… Juste qu’il faut bien savoir de quoi on parle et ne pas faire un raccourci (très pratique) style « le patron de Renault payé 9 millions » (ce que l’on a pu lire ci et là). Sinon sans même parler d’études ou autres, ma conception personnelle du patron est qu’il ne peut pas être plus que 2 fois mieux payé que le mieux payé des salariés, et 100 fois (totalement arbitraire je le concède) que le moins bien payé. Si on suppose qu’il y a qq’un au smic dans la boite cela donne 142… Lire la suite >>
bug
Invité

@Nicolas

Avec une petite nuance tout de même entre Akio Toyoda et Carlos Goshn : il est l’arrière petit fils du fondateur, et possède à titre personnel une grosse pile d’actions (héritées), qui lui rapporte chaque année plusieurs millions d’euros en dividendes… Du coup, le salaire, c’est de l’argent de poche.

Sam Suphi
Invité
Les salariés allemands ont travaillé plus mais ont reçu ces 2 dernières années de très belles primes. Chez Renault seul Carlos touche des primes, alors c’est compréhensible que les salariés ne veulent pas bosser que pour lui… Et la participation, çà serait pas une bonne idée ? Chaque salarié saurait pourquoi il bosse et aurait sa part sur les bénéfices en fin d’année. Un peu sur le modèles coops qui fonctionnent bien : meilleure implication des salariés dans la qualité des produits, plus de respect de l’outil de travail, beaucoup moins de chapardages, etc… Sauf qu’en France c’est « bosse », touche… Lire la suite >>
Xav
Invité
1. Les marques françaises sont au bord du gouffre. 2. Les ouvriers allemands savent faire des sacrifices quand il le faut et intelligemment ça les syndicats fonctionnent tout autrement en Allemagne. Il y a un travail main dans la main avec le patronat contrairement aux syndicats français. 3. Les bénéfices / marges sur vente sont tout à fait différente. On parle de deux secteurs sépares quand vous dites que les marques allemandes versent des primes ; Mercedes BMW et Groupe VW, pas Opel qui est au bord du gouffre. 4. Les marques allemandes ont du intégrer la flexibilité au niveau… Lire la suite >>
wpDiscuz