Accueil Chrysler SRT Viper, 20 ans et tous ses cylindres

SRT Viper, 20 ans et tous ses cylindres

133
15
PARTAGER

Présentée en début d’année, la nouvelle SRT Viper (et non plus Dodge Viper) commence à être livrée à ses premiers clients outre-Atlantique. Une nouvelle génération qui prolonge la légende née en 1992, sans perdre aucun cylindre sur l’autel du downsizing. Petit tour de ce qui se cache sous la carrosserie en carbone et aluminium.

Moteur

Alors que le dernier exemplaire de la Viper avait été produit quelques mois auparavant, le fait de donner une descendance à ce modèle symbolique de Chrysler fut l’une des premières décisions de la nouvelle équipe après le passage par la case faillite. Un symbole du renouveau qui arrive à présent réellement sur les routes, en restant fidèles à ses ainées. Proposée uniquement en coupé (pour le moment ?), la Viper reste un coupé brutal, motorisé par un bon gros V10, qui ne cède pas un pouce de terrain à la mode du downsizing (réduction de la cylindrée des moteurs). Toujours 10 cylindres et 8,4l, avec un alésage de 103 mm et une course de 100,6 mm… Un moteur qui est une évolution de celui de la précédente génération, et reste donc fidèle à  son architecture à soupapes en tête. Les modifications sont toutefois très nombreuses, et touchent à la fois à l’admission, l’échappement ou la lubrification, ou encore l’apparition d’un calage variable de l’ouverture des soupapes côté échappement. Autre chapitre de révision en profondeur, l’allègement, avec emploi de l’aluminium pour diverses pièces : pistons, volant d’inertie, en plus du bloc de la culasse et du carter. Au bilan, 12,5 kg gagnés sur le moteur tout équipé, et surtout un supplément de 40 ch et 54 Nm de plus….

Structure

Pas de grande évolution sur le plan des dimensions, seulement 3 mm de plus en longueur (4463 mm), quand même 36 de plus en hauteur (1246), 21 de plus en largeur (1941) et un empattement identique (2.510 mm). Cela ne signifie pas que la structure est identique. D’une part, la rigidité a été accrue, et d’autre part le poids global du véhicule a été réduit : aluminium, magnésium et carbone au menu. Au total 50 kg de moins avec une masse finale de 1521 kg.

Châssis

Aluminium aussi pour les suspensions : triangles inférieurs avant et les deux triangles à l’arrière, ainsi que les amortisseurs. La version GTS adopte des amortisseurs Bilstein Damptronic qui proposent d’opter pour deux réglages : route et piste, au choix du conducteur. Le freinage est assuré par quatre disques identiques (Brembo) de 355 mm sur 32, avec étriers 4 pistons aux quatre coins (diamètre 44 mm à l’avant et 40mm à l’arrière). Le tout est hébergé dans des jantes de 18 pouces à l’avant et 19 à l’arrière, avec une monte Pirelli PZero  295/30 et 355/30.

Et pour le style ? Rien ne vaut une bonne galerie de photos…

2012_SRT-Viper_542012_SRT-Viper_802012_SRT-Viper_762012_SRT-Viper_432012_SRT-Viper_1032012_SRT-Viper_652012_SRT-Viper_842012_SRT-Viper_752012_SRT-Viper_242012_SRT-Viper_882012_SRT-Viper_1262012_SRT-Viper_1312012_SRT-Viper_1242012_SRT-Viper_1152012_SRT-Viper_1162012_SRT-Viper_121

Source : Chrysler / SRT

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "SRT Viper, 20 ans et tous ses cylindres"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bruce
Invité

SRT VIpEr >+

J adore>+ la ligne à la fois agressive et latine
Tout en rondeur ..un vrai reptile ~>

Une vraie muscle car ..un V10 en allue développer par chrysler et Ferrari 😉

Ma couleur préférée >>> le jaune comme dans forza horizon 🙂

Fun
Invité

Reste-y dans ton Forza Horizon, ça fera des vacances à beaucoup de monde…

winx
Invité

@ Bruce : MDR, tu sais pas peut etre que la forme et le reste d’ailleurs est repris directement de l’ancienne génération purement US…? en matiére de design, les italos n’ont vraiment aucune leçon a donner aux américains… MDR cette mauvaise foi ou tu vois de l’italo partout… quand on ne connait rien au autres voitures que celle dont on vénére, on évite d’ecrire… 🙂

pousky
Invité

Expliques la phase développement par Ferrari, donnes tes infos, je savais pas 🙂

pedro
Invité

La Viper a autant de genes Ferrari que le sushi a de genes hongrois

winx
Invité

+1 😉

scharley
Invité

Mais si regardez, bruce a raison… la culasse est rouge, c’est une Resta Rossa!!

Cette auto est sortie de l’imagination de Bob Lutz dans les années 90. Le moteur est un dérivé d’un big block de camionnette 🙂 Je sais que Ferrari a commis un breadvan dans les années 60, mais la comparaison s’arrète là.

au pire, il aurait pu être développé par Lamborghini, propriété de Chrysler au environ de cette date

Allez, viva italia!

Bruce
Invité

Vous êtes quand même aux courants que chrysler appartient désormais à Fiat group !!

Et que le développement de la VIPER SRT à était tout particulièrement suivit de près par un certain Sergio marchionne 😉

De ce faite , il a demandé à la scuderia Ferrari de donner un coup de main à la mise aux point de la fabuleuse viper !!

Il en ai de même pour le jeep Cherokee SRT 🙂

Bubbzy
Invité

Qui s’est occupé de ton developpement orthographique Bruce? Il faut lui faire un procès…

PL
Invité

Vroum, vroum…
Démesuré et super!

winx
Invité

Bubzzy : +3 🙂

wpDiscuz