Accueil Ecologie Pollution à Paris : Le Guen propose d’interdire les diesel

Pollution à Paris : Le Guen propose d’interdire les diesel

223
61
PARTAGER

Jean-Marie Le Guen, médecin de formation, est un socialiste, député du XIIIème arrondissement de Paris et adjoint au Maire de Paris en charge des questions de santé. Sans doute préoccupé par la santé de ses administrés il a fait une proposition détonante mercredi ouvrant la voie à l’interdiction totale des véhicules diesel dans la capitale.

C’est sur son blog que JM Le Guen a fait cette proposition alors que l’on est à la veille de l’ouverture de la Conférence environnementale organisée par le gouvernement (les 14 et 15 septembre). « Le danger que font peser les particules fines sur la santé de nos concitoyens n’est plus une hypothèse mais une vérité scientifique (…) Paris ne peut plus attendre et doit faire de la lutte contre les particules fines une priorité. L’idée intéressante des zones d’actions prioritaires pour l’air (ZAPA) doit rapidement entrer en application. Pour ma part, je propose d’avancer vers l’interdiction de circuler aux véhicules diesel dans la capitale ».

Mais s’il s’en prend aux véhicules diesel, il ne cache pas son envie d’une interdiction totale de la voiture dans Paris. « Cette interdiction devrait également être étendue aux autres véhicules particulièrement polluants de tous types afin de réduire efficacement la pollution atmosphérique ». Et quant à l’argument des travailleurs de banlieues qui n’ont d’autres moyens que la voiture pour venir travailler, il le balaie d’un revers du clavier : « Dans ce cas très précis, je préconise une politique de soutien renforcée à la substitution en direction de cette population, au demeurant bien moins importante que ce que certains ne prétendent ».

Et pour financer cette aide envers « ceux qui n’ont pas d’autre choix », « La fiscalité écologique sera notamment un outil majeur pour réussir cette transition » conclue-t-il. On peut donc s’attendre à un malus renforcé sur les véhicules thermiques pour favoriser un peu plus l’achat de véhicules électrique ou autres. Après le couac des Zapa, la fermeture des voies sur berge, c’est un autre coup porté envers l’automobile à Paris (et plus généralement en France). Sans remettre en cause le caractère polluant du moteur à explosion et particulièrement le diesel, on peut tout de même rétorquer que ce sont ces mêmes politiques qui ont (sous la pression des constructeurs ?) retardé la mise en application des normes Euro6 pour 2015 !

Euro 5 a déjà beaucoup dépollué les diesel en divisant par 5 les émissions de particules (PM) et Euro 6 mettra les émissions de NOx (oxydes d’azote) des diesel quasiment au niveau des moteur à essence. Dès lors on se demande bien pourquoi la norme Euro 6 n’est pas entrée en vigueur plus tôt sachant que la technologie de dépollution existe. La volonté politique serait-elle soluble dans les lobbys ?

Et si l’on reprend l’étude d’AirParif sur l’origine des particules sur l’Ile de France, on s’aperçoit que l’interdiction des véhicules diesel dans Paris ne jouera finalement que sur moins de 10% des particules en suspension. Tandis que s’attaquer à d’autres sources de pollution comme les industries (qui disposent de délais supplémentaires pour se mettre au normes) ou les chauffages urbains jouerait sur près de la moitié de cette même pollution.

Les personnes de banlieue travaillant dans Paris devront prendre leur voiture pour aller à la gare la plus directe, créant en banlieue proche d’immenses embouteillages et des problèmes de stationnement. Quant à ceux qui habitent Paris et travaillent en banlieue (il y en a) où mettront-ils leur voiture interdite au cœur de la capitale ? En banlieue dans un garage ? Les livraisons (10% environ de la pollution de Paris vient également des camions qui sillonnent la capitale) devront-elles se faire à dos de mulet ? Enfin la RATP devra-t-elle renoncer à ses vieux bus diesel interdits eux aussi si l’on s’en tient à la proposition de Le Guen ?

Certaines grandes capitales ont réussi le pari de diminuer la circulation mais c’est au prix d’un effort considérable sur les transports en commun (et pas seulement dans Paris intra-muros) et en créant un vrai réseau interurbain de transport comme il en existe à Stockholm ou à Londres permettant depuis la banlieue de rejoindre le centre de la capitale par le métro.

Pour rappel le salon Mondial de l’Automobile 2012 se tiendra à Paris porte de Versailles du 29 septembre au 14 octobre ! L’édition 2014 sera-t-elle délocalisée en banlieue pour ne plus voir la « bagnole » dans Paris ?

Pour aller plus loin : Décryptage – le diesel pire que l’amiante ?
Le diesel cancérogène selon l’OMS

Source : JMLG, photo : ministère des affaires étrangères

Poster un Commentaire

61 Commentaires sur "Pollution à Paris : Le Guen propose d’interdire les diesel"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité

Encore un qui fait que les hommes politiques sont de moins en moins crédibles.

Dans le genre « solution débile à un vrai problème », il tape fort.

Carlos Ghost
Invité

Je suis allé sur son blogue : les commenatires sont fermés.

Encore un qui n’écoute que lui-même.

Fabien
Invité
Le système allemand me parait pas mal : faire des vignettes qui correspondent au norme euro. Par exemple dans Munich ou Stuttgart, seule les 3 et 4 sont autorisées. Et les impôts sur les véhicules particuliers sont aussi nettement plus honereux sur les véhicules diesels. Quant aux livraisons légères, la poste, la police etc, ils serait temps de passer tout à l’électrique ! Surtout la poste d’ailleurs. Et je serais étonné de connaitre de gens qui n’ont vraiment pas le choix. Rouler de la banlieu a Paris et vice versa et un tel enfer que je doute que tant de… Lire la suite >>
DiZeL
Membre

Au calme ? Dans la circulation parisienne aux heures de pointes ? Pour me détendre je préfère de loin ma rame de RER, plus rapide et qui me permet de bouquiner même quand elle est bondée.

Marine
Invité

@Dizel : « Bouquiner » dans une rame bondée… c’est on comprends que justement tu ne dois pas la prendre souvent la rame bondée. Sinon rien de nouveau sur les interdictions de diesel dans les villes c’est déjà le cas dans des pays d’arriérés technologique comme le japon…

DiZeL
Membre
@Thibaut : je n’ai pas la chance, je l’ai choisi. Un compromis entre là où je bosse, là ou ma femme bosse, nos moyens et nos envies. Dans cette équation difficile on a choisi de favoriser la variable transport. @Marine : RER A et B 8h30 tout les matins dans le « mauvais » sens depuis 10 ans. Et comme je sens qu’on va vite arriver là dessus si tu insistes je dois aussi avoir dans un coin les stats sur 1 an du temps perdu sur les différents incidents de trajet. Très rarement plus de 10 min, sauf en cas de… Lire la suite >>
Gridaz
Invité

Idée assez difficile à mettre en place évidemment, mais comme d’habitude elle permet surtout de lancer le débat sur un sujet, et sera quoi qu’il arrive atténuée. Du coup faut annoncer BCP pour obtenir PEU!

Pour diminuer la pollution sonore et la pollution atmosphérique (et même visuelle finalement) limiter les véhicules diesel, surtout en ville sur de petits trajets et dans les bouchons, c’est une (très) bonne idée à mon avis!

Ozzzzz14
Invité
Le problème sanitaire existe! Il faut donc agir! Je pense que cette personne cherche avant tout à bousculer les gens pour qu’un vrai processus de sortie du Diesel se mette en place! Annoncer le souhait d’une interdiction c’est une chose, après il faut mettre en parallèle le calendrier d’interdiction. Si celle-ci est précédée de plusieurs année de fiscalité avantageuse pour les alternatives au diesel (thermique ou autre), les industriels et la population auront le temps d’anticiper cette interdiction. En ce qui concerne les professionnels, certains équipements resteront forcément en Diesel (camion poubelle, balayeuse, camion de chantier par exemple). Par contre,… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

+ 1, se moquer de cet homme politique ne résoudra en rien le problème. Mieux vaudrait au contraire essayer de transformer cette contrainte (inévitable à long terme) en avantage.

dav77
Invité

+1 !

J’ajouterais qu’un électrochoc de ce type inciterait peut-être l’industrie automobile européenne à passer enfin à autre chose plutôt qu’à continuer à s’entêter à nous vendre toujours plus de diesel…

wizz
Membre

mais personne ne te force à acheter du diesel!!!!

chez VW par exemple, tout le monde dit du bien des moteurs TFSI, injection directe, etc… Idem pour les moteurs essence BMW. Mais alors, comment cela fait il que je ne vois que des Golf TDI, que des BMW d…. Sur 10 Golf croisées, combien vois tu de Golf essence? Sur 10 BMW croisées, combien sont en essence? Etc…

Dano
Invité

C’est simple : la revente.
Aujourd’hui une diesel se vend mieux qu’une essence en occaz.

wpDiscuz