Accueil Nissan GT Academy 2012 : la dernière ligne droite

GT Academy 2012 : la dernière ligne droite

65
0
PARTAGER

830 000 inscrits, 36 sélectionnés, 6 finalistes et un seul lauréat : voici le dur et long parcours à suivre pour décrocher un volant avec Nissan avec la GT Academy au niveau européen. Après une finale française mouvementée et une sélection serrée sur le circuit de Silverstone, les gagnants nationaux ont du s’affronter pour la dernière ligne droite, qui mène directement dans le baquet d’une Nissan 370Z GT4 au 24 Heures de Dubaï.

Gymkhana en Nissan 370Z Free Race ou en Caterham Seven sur piste mouillée, épreuves physiques, interview avec le psy, séance de qualification puis la grande course finale : durant deux journées surchargées, les finalistes se sont affrontés pour la plus haute marche du podium et la récompense finale. Autant dire que la carotte était de taille : la présence de Lucas Ordoñez (pilote pour Nissan Greaves Motorsport et lauréat de la GT Academy 2008) et de Jordan Tresson (pilote pour Signatech Nissan et gagnant de l’édition 2010) à l’occasion de la manche du WEC avait de quoi motiver les académiciens. Rappelons que l’Espagnol est désormais pilote LMP2 en American Le Mans Series et aux 24 Heures du Mans (où il est monté sur le podium de sa catégorie en 2011). Jordan dispute de son coté le Championnat du monde d’endurance FIA et les 24 Heures du Mans. Jann Mardenborough, lauréat européen de l’édition précédente et aujourd’hui pilote aux Blancpain Endurance Series et au Championnat GT britannique en Nissan GT-R était également présent pour témoigner de sa fabuleuse expérience.

Au terme de la course finale, sur une piste détrempée, la GT Academy a eu le nom de son nouveau apprenti pilote : le belge Wolfgang Reip ira directement à Dubaï derrière le volant d’une 370Z GT4. Comme ses prédécesseurs, si ses résultats sont satisfaisants, il pourrait entreprendre une carrière de pilote de course en endurance ou toutes autres disciplines.
La décision finale a forcément été difficile à encaisser pour les autres finalistes, témoin de leurs espérances. Notamment pour Andrea Cosaro, qui avait pourtant réussi à remonter à la seconde place à partir du fond de la grille de départ ! Cela n’a apparemment pas été suffisant aux yeux du jury, préférant l’homogénéité du Belge. Pour Sébastien Bertrand, tout ne s’arrête pas là puisque son titre de finaliste français lui offre un volant en Coupe Amateur au Royaume-Uni à bord d’une Nissan 370Z.

La Nissan GT Academy prouve encore une fois que l’opération n’a rien d’un simple coup marketing ou d’une partie de rigolade entre amis. La bataille est féroce et depuis la création de cette « académie », les lauréats prouvent à chaque fois leur véritable talent derrière le cerceau. De plus, elle a le mérite d’ouvrir les portes de la compétition à tout le monde, un milieu généralement réservé à une élite : une Playstation, le jeu Gran Turismo 5, un volant et un canapé confortable seront les seuls investissements pour espérer rejoindre la ligne droite des Hunaudières. Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

La galerie de la finale européenne 2012 de la Nissan GT Academy (Crédit photo : SB/Leblogauto) :
[zenphotopress album=13740 sort=random number=4]

A lire également :
GT Academy 2012 : le parcours des Français à Silverstone
GT Academy 2012 : le résumé de la finale française
Gran Turismo 5 : Academy Edition

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz