Accueil Historique Une Spyker 15/22 HP de 1906 retrouvée en Guyane

Une Spyker 15/22 HP de 1906 retrouvée en Guyane

124
4
PARTAGER

Ce weekend se tenait le Concours d’Elégance d’Apeldoorn aux Pays Bas. L’une des grandes attractions de ce rassemblement était une Spyker 15/22 HP de 1906 retrouvée dans son jus en Guyane française par Stijnus Schotte, un collectionneur hollandais qui suivait sa trace depuis des années.

On ne peut pas dire que cette Spyker 15/22 HP soit dans un état concours, cependant si l’on tient compte de l’age de cette vénérable grand-mère de 106 ans et surtout qu’elle a passé plus des 50 dernières années dans un conteneur en pleine forêt équatoriale en Guyane, on peut dire qu’elle est plutôt bien conservée. Elle a été retrouvée dans une véritable machine à remonter le temps en compagnie de pièces de rechange.

Stijnus Schotte était à la recherche de cette Spyker depuis très longtemps, son père déjà la recherchait. Après plusieurs fausses pistes il a donc fini par mettre la main sur ce morceau d’histoire de l’industrie automobile mondiale (et encore plus hollandaise). Pour l’instant il n’a pas indiqué s’il allait restaurer la voiture ou la conserver en l’état.

Lire également : Swan redevient Spyker

Source : autoblig.nl, photo : Concours d’Elegance

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Une Spyker 15/22 HP de 1906 retrouvée en Guyane"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
leelabradaauto
Invité

On a découvert à Stavelot en Belgique une renault 10 cv en tr bel état cachée depuis 1918. On a encore de bonnes nouvelles comme ça. C’est émouvant par les temps qui courent si vite. Merci de nous les faire partager

Julien
Invité

Moi j’aimerais bien savoir comment le container est arrivé là en pleine jungle 🙂

leelabradaauto
Invité
Quand on a le bonheur de « tomber » sur des modèles comme celui-ci, comme la renault 10 de Stavelot, complets, uniquement altérés par les effets du temps, des UV, de l’air , mais qui n’ont pas été vandalisés , parceque tjrs abrités, cachés, je ne suis pas partisan d’un gros chantier de restauration. On voit fréquemment des ancêtres bien plus jolis qu’ils ne l’étaient en 1900. Et ce n’est plus conforme à l’authentique. Les teintes cellulosiques, avant les synthétiques n’avaient pas l’éclat des vernissées d’à présent. Pour un ancêtre trouvé comme ça, je dirai très beau, il faut juste bloquer l’évolution… Lire la suite >>
wpDiscuz