Accueil F1 F1 : Le Grand Prix de France remis en doute

F1 : Le Grand Prix de France remis en doute

104
22
PARTAGER

Une semaine après les résultats de l’élection présidentielle en France, Bernie Ecclestone ne croit plus au Grand Prix de France. Mister E a dévoilé les dernières avancées des différentes réunions concernant l’avenir du calendrier F1 à la veille du Grand Prix d’Espagne, et devient très pessimiste au sujet d’une course en France.

Sans Grand Prix depuis 2008, et après l’échec de plusieurs projets autour de Paris, la France croyait avoir trouvé une solution pour faire revivre le Grand Prix de France au Paul Ricard dès 2013.

Mais le résultat de l’élection présidentielle pourrait remettre tout à plat. Et Ecclestone parait moins optimiste qu’au cours du Grand Prix de Bahrein.

Dans le petit monde de la F1, il se dit que l’arrivée de François Hollande à l’Elysée pourrait relancer les projets de Magny-Cours…

« Rien n’est encore signé pour la France. A vrai dire, je ne sais pas ce qu’ils font. Ils font des drôles d’arrangements », a-t-il répondu à Reuters.

Parmi les autres indiscrétions données par Bernie Ecclestone :
–    Alternance des courses espagnoles : Barcelone en 2013 et Valencia en 2014
–    Contrat de dix ans pour le Canada dès que les organisateurs auront modernisé le circuit

Et aussi :
F1 Barcelone 2012 qualifications : Hamilton sans opposition

Source : Reuters / Paul Ricard

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "F1 : Le Grand Prix de France remis en doute"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
xxx
Invité

Vaut mieux ne pas avoir de grand prix plutot que de s’agenouiller devant ce type …

Happy_GL
Invité

La France est une grande nation du sport automobile, et M. Hollande ne semble pas l’avoir compris… M’enfin bon, il avait prévenu quelques temps avant son élection. Plus qu’à espérer que cette promesse rejoigne toutes celles qu’il ne pourra pas tenir finalement !

Chelmi
Invité

@xxx +1

Fogos
Invité

Totalement d’accord ! Ce mec est puant tellement il fonctionne au fric, et rien qu’au fric ! A se demander si un jour il a vraiment été un passionné de sports mécaniques. Bernie OUT.

leelabradaauto
Invité

ma définition est que tout groupement ou association qui réclament du fric pour fonctionner, empêche l’expression individuelle qui , en démocratie, s’autorise à critiquer, n’est qu’une secte. Ensuite chacun fait l’analyse qu’il veut. Moi , je suis loin….

wpDiscuz