Accueil Coupés Rétromobile 2012 live : la Ferrari 250 GTO a 50 ans

Rétromobile 2012 live : la Ferrari 250 GTO a 50 ans

128
1
PARTAGER

S’il n’en reste qu’une (Ferrari) ce sera celle-là. La 250 GTO a 50 ans et pas une ride. Elle est le profil génétique absolu de Ferrari, rassemblant sous ses courbes inimitables tout ce qui fait la magie du constructeur italien.

La 250 GTO c’est un V12 de légende, le seul composant vraiment important pour l’Ingegnere, une ligne sublime d’un Sergio Scaglietti au sommet de son génie, une voiture pensée pour la compétition qui a su exceller sur tous les terrains, du circuit à la côte au rallye mais qui fait aussi sans transition une grande routière d’élite. Née en 1962 pour battre les E-Type et les Aston, la 250 Gran Turismo Omologata remplira sa tâche, remportant sa classe en championnat du monde trois années durant avant de  marquer le pas face aux Cobra du futur ennemi juré Carroll Shelby. Avec 39 exemplaires produits, tous différents dans les détails les uns des autres et dont la plupart roulent encore, elle n’a pas l’absolue rareté qu’on veut bien lui attribuer aujourd’hui mais qu’importe. Le charme fatal opère encore de toute sa force, et en a fait longtemps la voiture la plus prisée des collectionneurs, battant des records d’enchères que seule son aînée la Testa Rossa a su surpasser.

Pour marquer l’anniversaire de cette étoile ultime au firmament des sportives, Rétromobile a réuni deux exemplaires qui diffèrent bien plus que par la seule couleur. La bleue, 4219GT, a été livrée neuve en 1963 à Luigi Chinetti et a passé le plus clair de son existence aux Etats-Unis, s’illustrant sous les couleurs du NART sur les circuits américains aux mains de Pedro Rodriguez ou Jo Bonnier entre autres as du volant. Elle bat désormais pavillon britannique. La rouge, 4561SA, porte bien son immatriculation, britannique encore : 330 GTO. Sous sa robe identique à sa voisine, elle hérite de la 400 SuperAmerica son châssis et surtout son moteur qui cube 4 litres au lieu des 3 de la 250 GTO « standard ». Commissionnée par Michel Paul-Cavallier, directeur de Pont-à-Mousson et administrateur de Ferrari, elle ne s’est mise à la compétition que tardivement mais est maintenant activement engagée dans les épreuves historiques les plus huppées.

[zenphotopress album=12707 sort=random number=4]

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Rétromobile 2012 live : la Ferrari 250 GTO a 50 ans"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lorraine
Invité

Bonjour,

Pour information, l’orthographe exact du directeur de Pont-à-Mousson et administrateur de Ferrari est : Michel PAUL-CAVALLIER.

Merci de votre attention,

Lorraine.

wpDiscuz