Accueil Michelin WRC : Michelin et DMack font regretter Pirelli

WRC : Michelin et DMack font regretter Pirelli

178
10
PARTAGER

Depuis le début de la saison, les pilotes regrettent la très mauvaise tenue des pneumatiques en Championnat du Monde des Rallyes.

Lorsque la FIA a désigné Pirelli comme unique fournisseur de pneumatiques en WRC, toutes les équipes avaient annoncé leur crainte d’avoir un produit trop fragile qui pourrait décider – à lui – seul de l’issue des rallyes. En trois saisons, les pneus Pirelli n’ont jamais été mis en défaut.

En 2011, avec l’ouverture à la concurrence, le retrait de Pirelli et l’arrivée de Michelin et DMack, les pneumatiques n’ont jamais été aussi peu fiables. Dernier exemple : le rallye du Portugal. Petter Solberg a crevé quatre fois avec ses Michelin au cours de la première journée. Les Ford d’Hirvonen et Latvala et la Mini d’Araujo ont aussi été prises en défaut.

Du côté du manufacturier chinois, c’est bien pire. Les pilotes ayant opté pour DMack ont sollicité une dérogation pour changer leur qualité de gommes. Les « G2 » n’étant pas en mesure de résister au parcours portugais, il a été demandé à la FIA de pouvoir monter des « G4 » plus solides à partir de samedi.

Preuves à l’appui, les commissaires du rallye ont accepté sous réserve d’avoir un accord écrit de
Michelin et des autres pilotes de la catégorie Production. Une simple formalité qui a permis aux pilotes en DMack de poursuivre leur route. Mais est-ce bien sérieux ?

Conscient des problèmes, Michelin a déjà annoncé une évolution de son « Latitude Cross » avec des flancs plus résistants pour la prochaine épreuve.

Et aussi :
WRC Rallye du Portugal : retour sur la victoire de Sébastien Ogier
La FIA n’ose pas annuler le Rallye de Jordanie

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "WRC : Michelin et DMack font regretter Pirelli"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Tibo35
Membre

Ce qui est particulièrement étonnant est que Michelin était en WRC (sous sa marque puis sou BF Goodrich).
Comment se fait-il que leurs gommes ne tiennent pas?

homer S.
Invité

@Tibo35 Ça beau être le même groupe ce n’est pas pour ça qu’il partage leur technologie

Tibo35
Membre

Sauf que les BF n’étaient que des michelin avec un logo différent (comme déja répondu par d’autres).
Un peu comme mecachrome, ou chronos, ou d’autres qui changent de noms mais ont toujours les memes technos et les memes hommes/femmes.

leelabradaauto
Invité

OK pour l’info, vrai sans doute. Il n’appartient pas pourtant aux pilotes à se remettre en question?. Il n’y a pas si longtemps, les gars prenaient la route en trajectoire, mais restaient sur la route. A présent ils visent le milieu du talus, roulent dans les talus, au mépris de la trajectoire de la route. Sur qu’à ce jeu, les manufacturiers doivent avoir des enveloppes robustes

DiZeL
Membre
Plus fragile, les Michelin, certes, mais ils accrochent carrément plus. Si les WRC downsizées font déjà quasiment les mêmes temps que leurs soeurs ainées, c’est en partit grâce au changement de pneumatiques. Des crevaisons. Il y en a toujours eu, moins avec les Pirelli mais quand même. Et je suis sur que Michelin rectifiera rapidement le tir pour revenir à un meilleur niveau de résistance que les Pirelli. Mais il en restera. Le problème c’est qu’actuellement les 5 top pilotes se battent à moins d’une minute. Une crevaison et c’est la victoire qui s’envole. Moi je serais pour un retour… Lire la suite >>
yvresA
Invité

Michelin était en Wrc juste avant de passer la main a sa filiale Bf Goodrich, qui fut immédiatement performant, ça m’étonnerai qu’ils n’aient pas partagé leur techno.

wpDiscuz