Accueil F1 F1 2011 : l’aileron arrière mobile démontré par Sauber

F1 2011 : l’aileron arrière mobile démontré par Sauber

177
6
PARTAGER

Une des grandes nouveautés règlementaires de la saison 2011 est l’autorisation d’un système d’aileron arrière mobile. Sauber nous en fait la démonstration avec une caméra braquée sur l’arrière de la nouvelle C30 à l’occasion des essais de Valencia.

Les ailerons mobiles ne sont pas nouveaux, ils ont même été expérimentés dès les balbutiements de l’aérodynamique en sport auto. La raison en est simple : plus un aileron est braqué, plus il génère d’appui, mais aussi de trainée aérodynamique, au détriment de la vitesse de pointe. Si on peut changer le profil de l’aileron entre les lignes droites et les virages, plus besoin de compromis. Les ingénieurs découvrant les ailerons se sont rapidement escrimés à construire des systèmes de ce type, comme sur les très inventives Chaparral de Jim Hall au milieu des années soixante, mais la maîtrise hasardeuse des principes et des forces impliquées a vite conduit la FIA à bannir la notion d’éléments aérodynamiques mobiles pour des raisons de sécurité.

Cette interdiction n’a pas empêché les grosses têtes du sport auto de chercher par tous les moyens à la contourner, la plus récente de ces tentatives étant le fameux F-duct mis au point par McLaren et repris par tout le monde en 2010, un dispositif dorénavant interdit. En contrepartie, et dans le but de favoriser les dépassements, la FIA a autorisé pour 2011 un dispositif mobile permettant au pilote de changer l’inclinaison de son aileron arrière dans certaines conditions bien précises : il faut qu’il soit dans le sillage d’un autre concurrent, à moins d’une seconde derrière celui-ci, pour pouvoir actionner le dispositif et bénéficier d’un surplus de vitesse de pointe. Le pilote peut revenir lui-même à la position initiale, ou alternativement laisser faire le système qui rappelle automatiquement l’aileron en cas de freinage. En dehors de la course, le pilote est libre d’utiliser le système à volonté lors des séances d’essais libres et essais qualificatifs.

On imagine assez bien le fonctionnement, mais pour permettre d’observer ce qu’il en est réellement, Sauber a eu la bonne idée de braquer une caméra sur l’aileron de Kamui Kobayashi lors de son premier roulage et de mettre les images sur Youtube. Reste à voir ce que cela donnera en course.

Crédit photo Chaparral : Lothar Spurzem sous attribution Creative Commons

Lire également:
F1 2011: Sauber C30

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "F1 2011 : l’aileron arrière mobile démontré par Sauber"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mOgWai
Invité

Il me tarde de voir les pilotes galérer en courses avec un aileron mobile grippé ! ça permettra aux « talentueux » commentateurs de TF1 de tenir une bonne vingtaine de minute avec des « ah, je crois qu’il a un problème », « non, non », « si, si », « non, non », « si, si »…

prop pulsion
Invité

Très belles images dommage que le temp n’était pas de la partie!

Carlos
Membre

C’est excellent ! Au moins, on voit ce qui se passe, pas comme avec le F-Duct… et donc, on va avoir le droit a tout plein de commentaires de la part de nos amis de TF1….

neutre
Invité

« Vettel a 54sec d’avance mais je crois qu’il a un problème avec son aileron » …. »oui oui c’est sûr il y a un problème…regardez il se ferme… s’ouvre…. se ferme »…. »la course n’est pas finie…que de surprises…retournement de situation… » ah la F1 ça fait rêver

ben
Invité

Et comment CONTRÔLER le fait que son utilisation n’est permise que si la voiture vous précédant est à moins d’1 sec ?

wpDiscuz