Accueil Rallye IRC Rallye de Monte-Carlo : Juho Hänninen en tête

IRC Rallye de Monte-Carlo : Juho Hänninen en tête

67
0
PARTAGER
Ce midi faisons un point sur le Rallye de Monte-Carlo, deux spéciales ont déjà été parcourues par les pilotes. Ces derniers se sont élancés sur le Moulinon-Antraigues sous un grand un soleil et une route sèche. A l’issue de cette première spéciale, Stéphane Sarrazin devance Juho Hänninen de 3 dixièmes de secondes.
Au point stop, le pilote français a déclaré : « Les premiers kilomètres ont été difficiles, mais par la suite ça allait mieux. Je pourrais aller plus vite, mais je ne veux pas commettre d’erreurs »
Guy Wilks était le premier à s’élancer sur la route il termine 3ème de cette spéciale à bord de la Peugeot 207 Super 2000, perdant une vingtaine de secondes face aux deux hommes de tête.
Bryan Bouffier se classe 4ème,  le Champion de France a déclaré au point stop « Bien, une belle spéciale, j’ai fait de mon mieux même si je pense que mes réglages sont un peu trop souples ». Enfin la Skoda Fabia de Freddy Loix complète ce top 5.
La première spéciale a quand même fait quelques dégâts : Nicolas Vouilloz a crevé suite à une touchette avec une pierre. Thierry Neuville (Peugeot) et Chris Atkinson (Proton) sont sortis de la route, entraînant deux abandons.
La seconde spéciale, Burzet-St Martial, est la plus longue de ce Rallye de Monte-Carlo. Les pilotes doivent parcourir 41 km, le meilleur temps a été réalisé par Juho Hänninen. Le pilote finlandais a déclaré à l’arrivée de cette spéciale : « J’ai dit à Mikko (Markkula, son copilote) que je ne pensais pas que l’on puisse aller plus vite que nous, alors sur la fin nous avons un peu relâché. La spéciale est longue, mais avec une bonne voiture elle parait assez courte. »
Juho prend donc la tête de ce rallye avec 35’’6 d’avance sur Stéphane Sarrazin, le pilote Peugeot n’a signé que le 8ème temps dans cette étape les pneus tendres sont la cause de ce « mauvais » chrono. Petter Solberg (Peugeot 207) a signé le second temps de cette spéciale ; le Norvégien a précisé « C’est pas mal avec une auto que je n’ai jamais conduit sur le sec auparavant. Il faut vraiment que je trouve le bon rythme, mais la voiture est encore réglée un peu trop souple ».
Freddy Loix se retrouve au 3ème rang précisant : « On fait un bon temps mais y’a des gros bras qui arrivent derrière. J’ai un bon feeling, c’était une spéciale rapide, et j’aime ce genre de chrono »
Rendez-vous tout à l’heure pour la suite du Rallye Monte-Carlo, la course est loin d’être terminée !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz