Accueil Actualités Entreprise Adieu à la GAZ Siber

Adieu à la GAZ Siber

51
3
PARTAGER

Lors de son lancement en 2008, la Siber devait permettre à GAZ de rester un acteur majeur du marché automobile Russe. Las, les clients ne se sont pas laissés tenter par cette Chrysler Sebring recyclée, et la production est à présent définitivement interrompue.

En rachetant les outillages de la Chrysler Sebring, Gaz espérait faire une affaire et proposer une voiture moderne dans sa gamme aux côtés des vieillissantes Volga… Mais la Siber est certes plus moderne que ce témoin de l’industrie automobile soviétique, mais ne peut cacher son âge face à des modèles européens, japonais ou coréens importés ou de plus en plus souvent fabriqués sur place.

Et les clients ne se sont pas rués sur la Siber. L’objectif de 20.000 véhicules en 2008 et 40.000 en 2009 est loin d’avoir été atteint, puisque le constructeur n’a écoulé que 2.900 exemplaires en 2009. C’est bien peu pour une ligne de production capable de produire 100.000 véhicules annuels. Interrompue durant l’été, la production de la Siber ne reprendra finalement sans doute pas, et Gaz continue à négocier avec GM, Daimler ou Volkswagen pour occuper ses installations.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Adieu à la GAZ Siber"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mapaulo
Invité

Avec 67457 véhicules immatriculés au cumul 2010 et 84% de progression sur novembre 2010/2009, Gorkovsky Avtomobilny Zavod reste le second constructeur national derrière Lada et conserve sa 10ème place du marché en Russie.
Il est évident que les clients russes ne veulent pas des automobiles aux concepts dépassés et leur préfèrent ceux qui ont la technologie embarquée. Le tissus local pour l’automobile dans cette région est bien implanté, les motorisations existent, reste à trouver la bonne plate-forme et surtout la bonne coopération.

wpDiscuz