Accueil Chrysler L’Hemi under glass de Hurst: show devant!

L’Hemi under glass de Hurst: show devant!

197
1
PARTAGER

Cela faisait quelques temps que l’on n’avait pas évoqué un dragster délirant. Voici de quoi réparer avec « l’Hemi under glass ».

George Hurst est fabricant Américain de boite de vitesses de compétition.

En 1965, pour se faire connaitre, il a l’idée de faire construire un dragster. Il s’associe avec Ray Brock pour le projet.

A l’époque, les F1 et les Indycars passent au moteur central arrière. D’où sans doute l’idée d’installer un V8 Hemi compressé sur l’essieu arrière d’une Plymouth Barracuda. Puisque la ‘Cuda ’65 possède une vitre arrière panoramique, le V8 se retrouve bien en vue. D’où le nom de baptême: « Hemi under glass » (littéralement: « Hemi sous verre ».)

A l’époque, il n’existe pas de logiciels de simulation. Pour concevoir une voiture, il faut soit faire de longs calculs, soit lancer le bébé et corriger les problèmes a posteriori.

Brock et Hurst choisissent la deuxième solution. Le pilote Bob Riggle est chargé d’effectuer des tests. Ils découvrent alors qu’à cause d’une mauvaise répartition des masses, le dragster se cabre à la moindre accélération.

Les trois hommes décident se courir avec malgré tout. Mais pour effectuer des démonstrations.

Pour plus d’effets (et d’étincelles), le drag’ n’est pas équipées de wheelie bars.

« Wild » Bill Schrewberry, lui-même pilote, organise les tournées promotionnels. Avec d’autres dragsters sponsorisés par Dodge et Plymouth (comme le Little red wagon ci-dessous), l’Hemi under glass écume les pistes de dragsters.

Bob Riggle n’a jamais compris pourquoi, mais le public adorait l’Hemi under glass. Pour Hurst, c’est un grand succès publicitaire. Il y eu même des modèles réduits:

La première version du dragster avait un aspect proche de la série:

Il y eu plusieurs Hemi under glass produits. Combien? Les avis divergent. Les uns parlent de 9 exemplaires (un par an), les autres de seulement 3 véhicules (avec des changements de carrosserie pour qu’elles « collent » à la Barracuda contemporaine.)

En 1975, Bob Riggle est victime d’un grave accident et il doit raccrocher son casque.

De toute façon, depuis 1970, Hurst s’est trouvé un nouvel outil promotionnel: Linda Vaughn, alias « miss Hurst golden shifter ».

Nul doute que Freud aurait eu beaucoup à dire sur cette femme dont le métier consistait à poser aux côtés d’un levier de vitesse géant…

Aux débuts des années 90, Vaughn croise Riggle au SEMA Show. Elle le convainc de construire une réplique de l’Hemi under glass (à partir d’une ‘Cuda ’67) et de faire des démonstrations.

Riggle plonge et fait de nouveau vibrer le public des pistes de dragster. Slogan: « Revoyez-là pour la première fois! »

Et parce qu’une image vaut mieux qu’un long discours:

Notez qu’apparemment, Hurst n’a pas déposé le nom « Hemi under glass ». Du coup, un petit malin a lancé des caches en plexiglas pour Dodge avec ce nom:

Source:
The Selvedge Yard

A lire également:
Ford 1956 Mainline Galpin Gasser
Tommy “T.V. Tom” Ivo et le Showboat
Stuart Bishop, le bijoutier le plus rapide d’Australie
Essen Motorshow 2009: Mercedes 300SL “Dragstar”

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’Hemi under glass de Hurst: show devant!"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mischief
Membre

Sympa aussi cet article là !

Encore BRAVO !!!

wpDiscuz