Accueil Mazda Le nouveau Mazda5 en détails

Le nouveau Mazda5 en détails

62
1
PARTAGER

Le Mazda5 va céder sa place l’automne prochain à une toute nouvelle génération, dévoilée succinctement par Mazda au dernier salon de Genève. La phase finale de commercialisation approchant, le constructeur nous délivre aujourd’hui plus d’informations à propos de ce modèle, qui se singularise par son style inspiré de la lignée des concepts « Nagare ».

Acclamés, les concepts de la grande famille « Nagare » (Ryuga, Furai…) trouvent sur le Mazda5 une véritable concrétisation, avec l’apparition de fines lignes en forme de vagues sur les flancs de l’engin. Un motif original qui le distingue des autres monospaces du segment et allège autant que faire ce peut la masse de tôle. Pour autant, et malgré une face avant voulue plus expressive, le nouveau Mazda5 peine à exprimer tout le dynamisme cherché. Sans pour autant jouer dans la catégorie des modèles au style mièvre.

Long de 4585 mm, il s’allonge de 80 mm par rapport à son prédécesseur. Mais ne nous y trompons pas, l’habitacle ne récolte en rien cette prise d’embonpoint, presque uniquement due au nouveau museau plus étiré. L’empattement inchangé de 2750 mm en témoigne. Il s’avère en fait que cette nouvelle génération est surtout une grosse révision de la précédente plus qu’un tout nouveau modèle. La prose officielle en témoigne d’ailleurs, puisque la description de l’habitacle ne fait qu’égrainer les évolutions…

Car dans son principe général, cet habitacle est lui aussi une évolution, dans le bon sens. La modularité n’évolue guère, mais le style du mobilier environnant est tout nouveau. On retrouve donc au second rang un siège central qui a la faculté de s’escamoter dans les rangements contenus dans l’assise des sièges latéraux. Toutefois, pour plus de confort (ou pour un peu de confort tout court pourrait-on dire) l’épaisseur de mousse du siège a été augmentée, et le dossier un peu court a été ici allongé. Les deux sièges latéraux coulissent toujours sur 270 mm et leur dossier s’incline jusqu’à un angle de 50°. Les deux sièges du troisième rang continuent à se replier à plat de façon individuelle. Sans doute un recul sur cette rangée en matière de confort, puisque la hauteur du dossier semble particulièrement réduite, et à proscrire totalement pour des adultes… Rang 2 et 3 repliés, on obtient un espace de chargement plat. Notons que cette modularité est très proche, sinon identique, de celle du nouveau Ford Grand C-Max.

L’accès à bord s’opère toujours via des portes coulissantes pour l’arrière. Motorisées, elles sont désormais dotées d’une sécurité anti-pincement plus évoluée via un ensemble de capteurs tactiles sur toute la partie avant de la porte.

Au rayon mécanique, le Mazda5 se contente (pour  le moment?) de motorisations essence. On trouve ainsi un 1.8 de 115 ch et 158 Nm (7.2 l/100 km et 168g/km de CO2 en cycle mixte), complété du 2.0 DISI à injection directe et Stop&Start (système maison i-Stop), annoncé pour sa part à 150 ch / 191 Nm / 6.9 l/100 km et 159 g/km. Silence radio à propos des versions diesel.

La gamme et les tarifs seront fixés ultérieurement à l’approche de la commercialisation.
Embargo Lift: March 2nd, 2010, 15:30 JPN time, 7:30 Ger TimeEmbargo Lift: March 2nd, 2010, 15:30 JPN time, 7:30 Ger TimeEmbargo Lift: March 2nd, 2010, 15:30 JPN time, 7:30 Ger TimeEmbargo Lift: March 2nd, 2010, 15:30 JPN time, 7:30 Ger TimeEmbargo Lift: March 2nd, 2010, 15:30 JPN time, 7:30 Ger TimeEmbargo Lift: March 2nd, 2010, 15:30 JPN time, 7:30 Ger Timesdsd2010_Mazda5_502010_Mazda5_49
Source : Mazda

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz