Accueil Mini Genève 2010 : Mini Countryman

Genève 2010 : Mini Countryman

86
12
PARTAGER

Entrevue hier par quelques clichés, la Mini Countryman, puisque c’est son nom officiel désormais, sera dévoilée au salon de Genève. Le détails des caractéristiques n’est pas encore connu, mais Mini nous donne déjà quelques explications sur son nouveau crossover…

Après avoir vu le concept Beachcomber à Détroit, la Countryman est sans grande surprise, et intègre tous les codes stylistiques définis pour la nouvelle génération de Mini depuis plusieurs années déjà : phares ronds, forme de la calandre, forme des feux arrière, surfaces vitrées enveloppantes, toit de couleur différente, arches de roues très marquées, capot clamshell, rétroviseurs, etc, etc… Le tout sur un véhicule 5 portes, une première pour la marque sur un véhicule de série, d’une longueur supérieure à 4 mètres (4097 mm pour être précis), encore une première.

L’habitacle recèle sans doute plus de surprises. Si la planche de bord et les commandes ne dépayseront pas les habitués, la Countryman est fidèle à certains principes des différents concepts qui l’ont annoncé, et au premier chef le Center Rail. Un long rail en aluminium qui court au centre de l’habitacle et permet de fixer divers accessoires et de les faire circuler entre les deux rangées de sièges : accoudoir, porte gobelet, bac de rangement… Le rail intègre également un éclairage d’ambiance que l’on retrouve également sur les portières. A l’arrière, la Countryman sera livrée avec deux sièges individuels coulissants, séparés par le rail central. Il sera toutefois possible d’opter pour une banquette à trois places, auquel cas le rail se limitera à l’espace entre les sièges avant. La banquette coulisse avec un fractionnement 60/40 et le dossier est pour sa part coupé en trois.

La gamme des motorisations reprend des unités connues. La One adopte le 1.6 atmosphérique de 98 ch, annoncé à 137 g/km de CO2 (5.9 l/100 km), puis l’on trouve la version 122 ch sur la Cooper, annoncée à 142 g/km (6.1 l/100 km), et enfin la Cooper S avec la dernière évolution du 1.6 injection directe turbo, avec Valvetronic, donnée pour 184 ch et 146 g/km (6.3 l/100 km). En diesel, c’est le 1.6 de 90 ch qui ouvre le bal, avec 113 g/km et 4.3 l/100 km, suivi de la version 112 ch pour la Cooper D (116 g/km et 4.4 l/100 km). La transmission intégrale ALL4 ne sera proposée qu’en option, et avec les moteurs les plus puissants, soit la Cooper S et la Cooper D.

Comme toujours, les options et les personnalisations proposeront un large choix, des barres de toit à l’attelage, en passant par divers moyens de personnalisation intérieure comme extérieure…

P90055061P90055060P90055062P90055076P90055072P90055087P90055093P90055091P90055092P90055103P90055104P90055102P90055105P90055085

Source : Mini

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz