Accueil Circuits de légende Le Paul Ricard HTTT en KTM X-Bow

Le Paul Ricard HTTT en KTM X-Bow

124
5
PARTAGER

En début d’année, nous prenions contact avec ce qui constitue sans doute le spécimen automobile le plus singulier de toute la production mondiale. Le Cross-Bow marquait l’arrivée fracassante de KTM dans la cour des sportives à quatre roues, une célèbre enseigne pour laquelle la dotation en quadripodes se limitait jusqu’ici aux simples quads au-delà des incontournables productions réservées aux motards. Un coup d’essai qui frisait le coup de maître pour cette sportive ultra-légère qui encadre son excentricité naturelle par une grosse dose de rigueur dans la construction, et qui faisait le bonheur de Christophe lorsqu’il emmenait son gros scarabée fluo sur la piste sinueuse de Folembray. Mais le coléoptère est-il aussi à l’aise dans les grands espaces ? Pour le savoir, la X-Bow est allée traîner son splitter jusqu’aux courbes colorées du Paul Ricard HTTT.

Chemin de Croix

Comme bien d’autres cousines anglaises avant elle, la Cross-Bow misait avant tout sur l’association entre un poids plume et une puissance suffisamment fournie pour offrir un niveau de performances général digne d’une grosse sportive sur motorisée. Mais avec tout de même 790 kilos sur la balance, cette autrichienne colorée pèse presque trois quintaux en plus par rapport à une Caterham ou une Ariel Atom. De quoi susciter quelques déceptions à l’époque de sa présentation pour ceux qui espéraient une auto sans aucune concession, la jugeant un poil trop lourde par rapport aux références du Ligh Is Right. Sauf qu’elle ne joue pas vraiment dans la même cour que ces dernières.

Alors que la Cat’ se contente d’un simple châssis tubulaire à l’ancienne, la X-Bow mise sur l’avant-garde absolue et se pare d’un bel ensemble monobloc tout en fibre de carbone conçu par les experts de chez Dallara, ceux-là même qui fournissent les châssis d’un grand nombre de championnats en compétition à travers le monde. Plus généralement, le traitement high-tech se retrouve sur chaque composante mécanique de la Cross-Bow qui tient à rester à tout prix rigoureuse, quitte à embarquer quelques dizaines de kilos en plus et rallonger la facture de quelques milliers d’euros. Le tout en restant compatible avec une homologation routière.

La différence avec ses copines anglaises se retrouve aussi sur le plan du design. La Cross-Bow possède probablement le faciès le plus impressionnant de toute la production automobile. Brute, anguleuse, effrayante, fluo et pourtant loin d’être moche, elle fascine tous ses observateurs et rend transparente une F430 à ses cotés. Certains trouveront que c’est trop mais c’est aussi un parti pris de la marque autrichienne. Moi j’adore.

KHTTTM

La X-Bow se retrouvait donc sur le Grand Paul Ricard HTTT grâce à Stradale Automobile, concessionnaire exclusif Ferrari-Maserati – et également distributeur KTM en France – basé près d’Aix en Provence. Stradale Automobile profitait même d’une journée organisée par People Organisation pour amener la sportive autrichienne au milieu des 430 Scuderia, 911 GT3, Gallardo Superleggera et autres références du grand tourisme mondial, sans doute mieux armées qu’elle pour affronter les interminables lignes droites du tracé varois. Battue d’avance, la petite Cross-Bow ?

Pas tout à fait. L’équilibre naturel procuré par son châssis en fait une tueuse sur piste, même sur le Paul Ricard où seule la grande ligne droite du Mistral donne du répit aux grosses GT. Mais dès qu’un virage ou une courbe rapide se présente, le reste du monde est littéralement oublié. Hallucinante d’efficacité lorsqu’elle est bien pilotée, on pourrait juste reprocher à la Cross-Bow ce léger déficit de puissance qui ferait d’elle l’arme absolue sur circuit. Ça tombe bien, KTM commence déjà à distribuer le kit concocté par Abt pour faire passer la puissance du quatre cylindres turbo Audi à 300 chevaux. Un kit qui arrivera également chez Stradale Automobile.

Ci-dessous, la vidéo embarquée dans la Cross-Bow sur le Paul Ricard HTTT. En l’absence de notre caméraman Alain Dalbera, la qualité est forcement moins bonne et ne retranscrit qu’une fraction des sensations procurées par l’auto. Ceux qui en veulent plus peuvent se reporter à notre précédent essai de la KTM X-Bow sur la piste de Folembray.

http://www.dailymotion.com/swf/video/x9ub93
KTM X-Bow – Paul Ricard HTTT
envoyé par leblogauto. – Regardez plus de vidéos auto et moto.

Galerie : La X-Bow sur le HTTT

215282215295215298215310215313

Un grand merci à Alain Chieppa de Stradale Automobile.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz