Accueil Général IFR Aspid : nouveaux détails venimeux

IFR Aspid : nouveaux détails venimeux

55
11
PARTAGER

Light is right décliné à la mode espagnole. Voici grossièrement résumé le leitmotiv de la firme anglo-ibérique IFR Automotive plus d’une année après la présentation de leur barquette sportive Aspid à l’occasion du salon de Londres. Joujou avant tout conçu pour gentleman driver, ce melting pot esthétique aux parfums de Lotus Seven, Donkervoort ou Caterham, affiche avant tout un poids contenu de 700 kilogrammes animé par un moteur 2.0 l de 270 ch ou 400 ch en versions atmo et turbo. De nouvelles informations pointent ce jour. En revanche l’origine du bloc moteur reste difficile à dénicher. Allez misons quelques pesetas sur une préparation assurée par une firme X ou Y….

L’IFR Aspid tarde à débarquer officiellement. Pour preuve, lors du premier billet de présentation rédigé par Jonathan, les premières livraisons étaient prévues pour le courant de cet été. En bref, comptons plutôt quelques mois de délais supplémentaires. Au mieux.

Petit rappel avant tout des performances revendiquées par la venimeuse espagnole : le 0 à 100 km/h en 2,8 s, le 0 à 160 km/h en 5,9 s ou encore une v-max bridée par l’électronique à 250 km/h. Bon un bon petit bolide garantissant son lot de sensations avec un seuil de 1,6 G d’accélération latérale en virage.

Au rayon nouveauté on apprend, grâce à un entretien accordé par le dirigeant de la firme à Autocar, qu’un écran tactile greffé au cœur du volant permettra au conducteur de modifier en temps réel les caractéristiques de sa monture. Ce passant par la fermeté des suspensions, le couple, la puissance (etc) tout en pouvant conserver en mémoire une infinité de paramètres. Aucune précision technique n’est concrètement expliquée.

Mieux encore, IFR Automotive peaufinerait actuellement un GPS maison capable d’interpréter automatiquement les données cartographiques au comportement du modèle afin de lui assurer un rendement optimal concernant châssis et vitesse en courbe, ligne droite, etc (un système qui n’est pas du reste sans rappeler celui actuellement en développement chez Nissan).

Enfin toute une série d’options (équipements embarqués ou matériaux par exemple) serait aussi déclinée dans le futur. Pour mémoire le ticket d’entrée serait toujours fixé aux alentours des 95 000 euros. Comment dit on wait and see en espagnol ?

A lire également. Aspid et IFR Aspid : quelques détails.

A voir également. Galerie IFR Aspid.

212923212927212930212933212936212939212942212951212954212963

Source : Autocar.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz