Accueil Formula Nippon Formula Nippon 2009 – 3 : A Motegi, Kogure gagne et Tréluyer...

Formula Nippon 2009 – 3 : A Motegi, Kogure gagne et Tréluyer engrange

49
2
PARTAGER

Comme il y a deux semaines a Suzuka, l’épreuve de Formula Nippon a été très influencée par les conditions météorologiques. Mais cette fois les concurrents ont dû composer avec une pluie taquine, qui a tour à tour forci et faibli, comme pour mettre à dessein la pagaille dans les stratégies et piéger le maximum de pilotes. A ce petit jeu c’est Takashi Kogure qui s’en est le mieux sorti, remportant la victoire devant un étonnant Benoit Tréluyer qui a su rester zen pour tracer sa route de la onzième place de grille jusqu’au podium et ainsi faire fructifier son capital de points. La course a également été marquée par une solide performance du jeune Kodai Tsukakoshi que sa qualité de régional de l’étape a galvanisé et qui a mené une bonne partie de la course.

Qualifications : Nakajima Racing dans son jardin

La course de Suzuka avait montré que le Nakajima Racing avait trouvé le mode d’emploi de la nouvelle monoplace 2009. Les essais libres et la qualification sur le circuit routier de Motegi, traditionnellement chasse gardée de l’équipe de l’ex-pilote Honda, l’ont confirmé puisque les deux pilotes PIAA Nakajima ont été en haut des feuilles de temps du début à la fin, alternant les positions. Si les premières tentatives ont été plutôt favorables à Loïc Duval, c’est son coéquipier qui lui a soufflé la pole de peu à la fin de la séance qualificative, les deux voitures se retrouvant en première ligne. Le rookie Kodai Tsukakoshi, né pas bien loin de Motegi, confirmait qu’il était le plus à l’aise des débutants de l’année en décrochant la 3e position sur la grille. Du côté du team Impul, la première force du plateau, c’était par contre la soupe à la grimace. Ne pouvant trouver les bons réglages, les trois voitures ne faisaient pas d’étincelles avec Hirate sixième devant Matsuda et surtout Tréluyer, le leader du championnat, qui se retrouvait éliminé en Q2 et héritait d’une lointaine 11e place de grille.

Course : Kogure non sans mal

Les nuages gris qui couvraient Motegi depuis le début du week-end étaient menaçants au-dessus de la grille de départ et quelques gouttes faisaient même leur apparition timidement, plongeant les stratèges des équipes dans des abimes de réflexion. Les concurrents optaient cependant pour un départ en slicks, espérant que la pluie allait leur laisser quelque répit en début de course. Le départ voyait Kogure s’élancer impeccablement et derrière Tsukakoshi et Lotterer débordaient Duval. Loïc faisait le forcing pour tenter de garder son avantage mais partait en tête à queue quelques virages plus loin après avoir touché Lotterer. Moteur calé, c’en était fini de la course du Français.

Parti avec une faible charge d’essence, Tsukakoshi passait rapidement Kogure et ce dernier perdait encore une place lors d’une excursion hors de la piste rendue piégeuse par la pluie qui se faisait de plus en plus intense. Au bout de 10 tours les voitures plongeaient les unes après les autres dans la voie des stands pour passer les pneus pluie. De retour en piste, une très belle passe d’armes s’engageait entre Tsukakoshi et Lotterer, à l’avantage de ce dernier lorsque le rookie y allait de sa petite erreur. Derrière le pilote allemand, Kogure revenait fort et reprenait bientôt la tête, avant que tout le monde ne retourne chausser des slicks en constatant que la pluie s’était arrêtée.

Au retour en piste les écarts étaient bientôt réduits à néant par la sortie du safety car suite à une violente sortie de route de Tachikawa qui s’en sortait secoué mais heureusement indemne. Comme un fait exprès, la pluie se remettait à tomber au moment où le safety car lâchait à nouveau la meute. Après quelques tours et une petite sortie de Lotterer qui laissait la troisième place à Tréluyer, patiemment remonté dans la hiérarchie, c’était de nouveau une ruée générale vers la pitlane pour rechausser des pneus pluie… sauf pour Tsukakoshi qui restait en piste et faisait le pari audacieux que la pluie allait à nouveau se calmer. Les cieux semblaient un moment lui donner raison et il bâtissait une belle marge en quelques tours. Mais il était dit qu’il ne pourrait pas profiter de son hold up et alors que la fin de course se profilait ses poursuivants se rapprochaient inexorablement. Kogure le doublait à six tours du but et volait vers la victoire, et il était également passé en vue de l’arrivée par Benoit et Ishiura qui le privait de podium. Dur sur le coup sans doute, mais en considérant sa performance du week-end il aura rapidement l’occasion d’y monter…

Si Kogure, qui avait commencé la saison par deux abandons, se rassure avec cette victoire, la bonne opération est pour Benoît Tréluyer qui fait le break au championnat, un cas de figure qui semblait des plus improbables samedi soir.
Il a désormais 12 points d’avance sur Loïc Duval qui reste second malgré son score vierge cette fois et qui, vu le potentiel démontré par le team Nakajima, est loin d’être hors jeu.

Images : Yuji Shimizu

Formula Nippon, 3 épreuve, Motegi, 31 mai 2009

01 32 Takashi Kogure NAKAJIMA RACING
02  2  Benoît Tréluyer LAWSON IMPUL
03 7 Hiroaki Ishiura TEAM LE MANS
04 10 Kodai Tsukakoshi HFDP RACING
05 36 André Lotterer PETRONAS TOM’S
06 1 Tsugio Matsuda LAWSON IMPUL
07 40 Richard Lyons DOCOMO DANDELION

Championnat après 3 épreuves

01 2 Benoît Tréluyer LAWSON IMPUL 27 pts
02 31 Loïc Duval NAKAJIMA RACING 15 pts
03 32 Takashi Kogure NAKAJIMA RACING 12 pts
04 20 Kohei Hirate ahead IMPUL 12 pts
05 10 Kodai Tsukakoshi HFDP RACING 12 pts
06 41 Takuya Izawa DOCOMO DANDELION 10 pts
07 36 André Lotterer PETRONAS TOM’S 10 pts
08 7 Hiroaki Ishiura TEAM LE MANS 7 pts

Lire également
Formula Nippon 2009 – 1, Fuji Speedway : Ben is back !
Formula Nippon 2009 – 2 : Doublé tricolore à Suzuka

197273197128197125197113197131197122197276197109197282197279

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz