Accueil Citroën Essai Citroën C4 THP 150 : C4, c’est plus fort que toi

Essai Citroën C4 THP 150 : C4, c’est plus fort que toi

706
26
PARTAGER

A l’occasion de son récent restylage, la Citroën C4 a reçu de nouveaux moteurs essence issus de la collaboration avec BMW. Nous avons testé la compacte aux chevrons dans sa version la plus vitaminée, équipée du THP 150, associé à une boîte mécanique à six rapports.

Comme sur ses cousines Peugeot, la C4 peut également disposer d’une boîte automatique à quatre rapports, combinaison que Florent a essayée sur la 308CC. Le THP perd alors 10ch.

Question style, la C4 a plutôt bien vieilli. De plus, le restylage allège l’avant, perdant l’aspect « à étages » de la phase 1. L’arrière du coupé est toujours aussi particulier et les lignes affichent une certaine finesse. Finesse que d’aucuns pourraient considérer comme de la fragilité, face aux lignes plus massives de dernières arrivantes dans la catégorie, Renault Mégane coupé en tête.

A l’intérieur la C4 ne ressemble à aucune autre, en grande partie grâce à son volant à moyeu fixe. On regrette toutefois une finition lamentable (nombreux accessoires qui gigotent, assemblages douteux, couverte de boîte à gants en vrai plastoc, cendrier « amovible », quincaillerie visible à travers la course du frein à main…) et une ergonomie qui ne va pas de soi (écran du GPS caché par la main droite lorsque celle-ci est sur le volant, voyant répartis un peu au hasard, bouton de warning placé côté passager…). Bref, sur ce point la C4 a pris un méchant coup de vieux et Citroën a heureusement fait des progrès sur ses derniers modèles (C3 Picasso en tête). Dommage, les matériaux sont globalement bien choisis et assortis.

Mais la vraie nouveauté se situe sous le capot (qu’il ne vaut mieux pas soulever tant la finition laisse encore une fois à désirer) et c’est sur la route qu’il convient de se faire une idée du réel potentiel de celle qui sert de base à une des voitures de rallye les plus titrées.

En parlant de voiture de rallye, le THP 150 n’a rien d’un moteur de caractère. Certes, il pousse honorablement. Mais on s’amuse autant (et même plus) avec une Mazda 6 mazout. De plus sa sonorité assez quelconque fait regretter les vocalises d’une Alfa 147. Vous l’aurez compris, la teinte rouge Lucifer, le petit becquet et les logos VTS rouge, c’est pour la décoration. Ne parlons pas de la version « by Loeb »…

Alors, complètement ennuyeuse, la C4 THP 150 ? Pas tout à fait puisque son châssis est lui un peu plus joueur. Plutôt précis dans ses guidages, il accepte de dériver gentiment au lever de pied, de manière assez transparente. Son efficacité n’est toutefois pas aussi élevée que sur sa concurrente Mégane. Louons la boîte de vitesse, à la commande ultra précise, rapide et à l’agrément incomparable. Mais peut-être qu’un étagement un peu plus court aurait permis plus de plaisir… Bref, en conduite dynamique, le bilan est en demi-teinte : châssis sympa mais moteur terne, boîte agréable mais volant un peu gênant, suspension plutôt efficace mais direction floue… On sent que ce n’est pas son domaine.

D’ailleurs, il ne faut pas se leurrer. Si Citroën propose le THP 150 sur la berline en finition Exclusive (dont une bonne moitié de la clientèle porte des couches Confiance®), c’est qu’il y a une raison. En effet, ce moteur est des plus agréables au quotidien, en conduite coulée. Plein à tout les régimes et assez souple, il se révèle un compagnon tout à fait recommandable pour tous les dépassionnés de la conduite. Mais en ce cas pourquoi choisir ce bloc alors qu’un diesel moins gourmand (le THP a bu 10l/100km en moyenne durant notre essai, ce qui s’avère raisonnable au vu des performances) vous déplacera aussi bien, sonorité agricole musique péquenot en sus ?

Bref, à trop faire de compromis, la C4 THP 150 se retrouve avec la lunette arrière entre deux places de parking. C’est assurément une bonne auto, indigne toutefois d’être le porte drapeau d’une gamme qui fonde sa réputation sportive sur ce modèle. Pendant ce temps, Ford vous propose une Focus RS dont on attend avec impatience de pouvoir prendre le volant. En attendant, on préfère la Mégane TCE 180, un peu plus caractérielle et ne coutant que 1000€ de plus (mais qui offre le démarrage sans clé en sus)…

192516192523192529192532192535192538192547192550192553192556

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz