Accueil Actualités Entreprise Fillon : financement direct des groupes automobiles à l’étude

Fillon : financement direct des groupes automobiles à l’étude

24
14
PARTAGER

Regierenaultpubgraph_2 Vers un retour à la Régie Renault ? Pas tout à fait …. nous ne sommes pas encore là mais bon …

Le Premier ministre, François Fillon a tout de même indiqué mardi que le gouvernement envisageait de "financer presque directement" les entreprises du secteur automobile en vue de contourner les difficultés d’accès au crédit qui les restreignent actuellement.

Reste tout de même à savoir comment. Ne nous avait-on pas dit que les caisses étaient vides ? Et que la dette de l’Etat était faramineuse ?

S’exprimant sur Canal Plus, le chef du gouvernement (eh oui ! ….) a ainsi affirmé que les ministres … et le Président réfléchissaient actuellement à des mesures beaucoup plus ambitieuses. Lesquelles consisteraient à financer presque directement les grandes entreprises automobiles qui n’arrivent pas à trouver sur le marché financier aujourd’hui les sommes dont elles ont besoin à des taux qui soient raisonnables".

La ministre de l’Economie, Christine Lagarde, avait d’ores et déjà affirmé lundi que la piste d’un "renforcement des fonds propres des constructeurs" serait évoquée lors des états généraux de l’automobile programmés le 20 janvier. L’objectif affiché serait de préserver l’emploi sur le territoire français.

"On a réservé 320 milliards d’euros pour les liquidités des banques, pour faire en sorte que les banques puissent prêter", a rappelé M. Fillon: "Si cet argent n’arrive pas suffisamment vite et à des prix suffisamment raisonnables à des grandes entreprises comme (celles du) secteur automobile, on est en train de regarder si on peut nous-mêmes apporter l’argent".

Comment ? That’s the question ! Rappelons tout de même à monsieur Fillon que le Père Noël est DEJA passé ..

Pour rappel, l’Etat a d’ores et déjà accordé un prêt à taux réduit d’un milliard d’euros pour les établissements financiers filiales des constructeurs français, lesquels financent les achats de voitures à crédit. Il a en outre annoncé la constitution d’un fonds de soutien à la sous-traitance doté de 300 millions d’euros.

Selon Les Echos, le directeur commercial de Renault, Patrick Blain, aurait indiqué que le constructeur avait besoin de 9 milliards d’Euros pour ses besoins de financement à court et moyen terme. Si Renault peut néanmoins compter sur ses propres ressources et sur ceux de sa filiale RCI Banque, le but du constructeur serait d’ obtenir une aide de l’Etat. Selon le quotidien économique, Renault tablerait sur un montant de 2,5 milliards d’euros.

Source : AFP, Europe 1, Les Echos

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz