Accueil ALMS ALMS à Laguna Seca : Nouveautés pour la finale

ALMS à Laguna Seca : Nouveautés pour la finale

39
2
PARTAGER

La finale de l'ALMS ce samedi à Laguna Seca

L’ALMS se conclue ce week-end avec la manche de Laguna Seca. Après un Petit Le Mans animé, et la deuxième place de Peugeot Sport, on retrouve cette semaine le « calme » habituel. Calme ? Voici un petit tour es nouveautés.

Christijan Albers sera sur une Audi R10. Auc otés d’Emanuele Pirro, il remplacera Allan McNish (en vue lors du Petit Le Mans). Audi continue sa politique de « rajeunissement » de ses effectifs (après avoir donner sa chance à Marcel Fassler). Voila une nouvelle fois la preuve qu’Audi ne se repose pas et pense au futur.

Liz Halliday  sera sur la création n°88 avec Jamie Campbell Walter (tiens !) et Stephen Simpson… Pas grand chose à attendre dela cavalière qui communique bien plus qu’on ne la voit en piste. Les amateurs de vraie nouveauté préfèreront la Radical BioDiesel du ECO Racing. Hideki Noda et Andrew Prendeville seront à son volant. Un baptême du feu en californie.

Le titre constructeur n’étant toujours pas attribué en LMP2, Porsche continue ce meeting avec les 3 RS Spyder du Penske Racing (au cas ou). La bataille avec Acura va se poursuivre, pendant une durée de 4 heures. D’ailleurs Porsche est aussi en bataille pour le titre constructeur en GT2. Flying Liard et ses 997 devront batailler face au Tafel Racing et à Farnbacher. Le Risi Competizione dit « vouloir terminer la saison sur une victoire ». Le team qui a remporté les événements majeurs (Le Mans, Petit Le Mans) se sent pousser des ailes depuis la spirale favorable commencée à Mosport en août. A surveiller.

N’oublions pas le GT1, parent pauvre de l’ALMS cette saison. Cette manche de Laguna Seca sera sans doutes la dernière apparition d’une Corvette GT1 sur le tracé… En effet en 2009, GM alignera ses Corvette en première partie de saison pour préparer Le Mans, avant de passer au GT2 après la classique Mancelle. Autant dire que les 24 Heures 2009 seront une commémoration gigantesque des C5R et C6R, qui ont marqué Le Mans post 2000.

L’ancienne base de l’armée américaine, avec ses 11 virages, va clôturer une saison exceptionnelle. Espérons que les safety car seront moins nombreux qu’au Petit Le Mans et qu’aucun grain de sable (ndlr : la piste est souvent sujette au sable tout proche de l’asphalte) ne viendra émailler la bataille LMP2 et GT2.

Photo : Morgan Cogswell (UGA)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz